AGEAS 46.360 € (-5.39 %)     EURONAV 8.136 € (+0.74 %)     AB INBEV 59.180 € (+0.34 %)     SOFINA 387.200 € (+0.31 %)     NYRSTAR 0.300 € (-1.64 %)     UCB 89.080 € (+0.63 %)     KBC ANCORA 45.820 € (+1.10 %)     PROXIMUS 17.515 € (-1.38 %)     VGP 250.000 € (+2.46 %)     BREDERODE 125.600 € (+1.29 %)     BQUE NAT. BELGIQUE 1 715.000 € (+2.69 %)     LOTUS BAKERIES 5 760.000 € (+0.17 %)     UMICORE 33.610 € (-0.50 %)     BALTA GROUP 3.550 € (+4.11 %)     ECONOCOM GROUP 3.575 € (0.00 %)     GBL 97.980 € (+0.47 %)     MELEXIS 101.500 € (+0.79 %)     CARE PROPERTY INV. 26.100 € (-0.19 %)     EXMAR 4.540 € (+0.55 %)     VOLKSWAGEN 272.000 € (-2.09 %)     KBC 83.300 € (+0.46 %)     NYXOAH 18.820 € (-0.95 %)     TELENET GROUP 34.000 € (-0.41 %)     HOME INVEST BE. 126.000 € (+1.20 %)     D'IETEREN GROUP 165.000 € (+1.91 %)     TUBIZE-FIN 86.900 € (+1.52 %)     BEKAERT 44.200 € (-0.50 %)     IMMOBEL 73.600 € (+2.22 %)     RETAIL ESTATES 74.500 € (+0.68 %)     AGFA-GEVAERT 3.925 € (+0.13 %)     COLRUYT 37.420 € (+0.65 %)     ACKERMANS V.HAAREN 178.100 € (+0.62 %)     IBA 14.700 € (+1.24 %)     KINEPOLIS GROUP 56.850 € (+1.70 %)     BARCO 20.140 € (+0.70 %)     BPOST 7.580 € (+0.80 %)     BIOCARTIS 3.285 € (-2.81 %)     DECEUNINCK 3.580 € (-0.56 %)     RECTICEL 18.340 € (-0.11 %)     WDP 38.640 € (-0.46 %)     ARGENX SE 256.300 € (+2.73 %)     CELYAD ONCOLOGY 3.525 € (+1.59 %)     CFE 129.400 € (+0.47 %)     SOLVAY 107.550 € (+1.75 %)     TESSENDERLO 36.550 € (+0.97 %)     FLUXYS BELGIUM D 31.900 € (+0.31 %)     SHURGARD 54.300 € (+0.37 %)     COFINIMMO 141.100 € (+0.43 %)     FAGRON 15.740 € (+1.29 %)     MONTEA 130.800 € (0.00 %)     ASCENCIO 54.600 € (-1.27 %)     NEXTENSA 77.200 € (+0.26 %)     VAN DE VELDE 35.400 € (+1.14 %)     ELIA GROUP 114.300 € (+1.06 %)     QUESTFOR GR-PRICAF 8.240 € (+0.24 %)     SIPEF 58.500 € (+1.21 %)     ACACIA PHARMA 1.452 € (-1.22 %)     ORANGE BELGIUM 19.800 € (-0.50 %)     QRF 10.650 € (-0.93 %)     AEDIFICA 112.400 € (0.00 %)  
   UNILEVER 43.890 € (-7.04 %)     UMG 23.690 € (+0.89 %)     SBM OFFSHORE 14.190 € (+0.78 %)     ING GROEP N.V. 13.540 € (+0.15 %)     UNIBAIL-RODAMCO-WE 65.740 € (+0.21 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 21.740 € (-0.11 %)     BE SEMICONDUCTOR 87.700 € (+5.54 %)     KPN KON 2.817 € (+0.43 %)     ARCELORMITTAL SA 32.330 € (-0.32 %)     FORFARMERS 4.220 € (+0.60 %)     AMG 33.360 € (+0.48 %)     PHILIPS KON 29.880 € (-0.65 %)     ASML HOLDING 651.900 € (+1.51 %)     ALFEN 71.500 € (+2.66 %)     SCOR SE 29.410 € (+0.58 %)     FUGRO 7.490 € (+3.34 %)     LVMH 681.000 € (+0.83 %)     VERALLIA 29.800 € (-0.73 %)     VEOLIA ENVIRON. 32.400 € (+0.31 %)     UV GERMI 7.480 € (-3.36 %)     CREDIT AGRICOLE 13.748 € (-0.22 %)     ALTEN 149.900 € (+0.33 %)     SOCIETE GENERALE 34.450 € (+0.63 %)     THALES 81.560 € (+1.19 %)     IMCD 164.850 € (+1.92 %)     AIRBUS 117.480 € (+0.12 %)     SODEXO 81.540 € (-1.12 %)     KERING 681.800 € (+2.45 %)     ACCOR 32.110 € (-0.06 %)     DSM KON 179.100 € (+1.59 %)     AHOLD DEL 30.585 € (+0.77 %)     HERMES INTL 1 336.000 € (+2.89 %)     DANONE 57.790 € (-0.14 %)     AXA 28.330 € (+0.14 %)     ENGIE 13.842 € (-0.32 %)     CARBIOS 39.720 € (+0.20 %)     STELLANTIS NV 19.096 € (+0.61 %)     HEINEKEN 103.550 € (+0.34 %)     AIR LIQUIDE 155.500 € (+0.49 %)     SARTORIUS STED BIO 377.000 € (+2.72 %)     EDF 8.562 € (-3.14 %)     VALLOUREC 9.445 € (+8.00 %)     UBISOFT ENTERTAIN 46.490 € (+1.04 %)     DASSAULT SYSTEMES 46.075 € (+1.32 %)     ASR NEDERLAND 42.890 € (-0.26 %)     MCPHY ENERGY 20.060 € (+2.66 %)     VERGNET 0.248 € (+7.59 %)     ESSILORLUXOTTICA 173.960 € (+1.96 %)     STMICROELECTRONICS 43.520 € (+1.30 %)     PROSUS 77.660 € (+0.41 %)     EUROFINS SCIENT. 93.080 € (+0.71 %)     CAPGEMINI 202.000 € (+1.66 %)     ORPEA 88.000 € (-0.54 %)     ABN AMRO BANK N.V. 14.572 € (+0.07 %)     SAINT GOBAIN 65.430 € (-1.36 %)     RENAULT 33.690 € (+0.43 %)     REMY COINTREAU 192.700 € (+2.88 %)     ARKEMA 133.650 € (+0.68 %)     BNP PARIBAS ACT.A 66.310 € (+0.02 %)     METABOLIC EXPLORER 6.790 € (+4.14 %)  

Contexte d'aversion au risque sur les marchés

14/01/2022 15:34
Déjà absorbés par la perspective d'un resserrement monétaire, les marchés boursiers reculaient vendredi après plusieurs indicateurs décevants aux États-Unis et des résultats bancaires disparates.
Wall Street poursuivait son repli de la veille : le Dow Jones cédait 0,96%, l'indice Nasdaq, à forte composition technologique, perdait 0,36%, et l'indice élargi S&P 500, abandonnait 0,62%.
En Europe, Paris perdait 0,42%, Francfort 0,55% et Milan 0,95% vers 15H10 GMT. Londres évoluait à l'équilibre (-0,02%).
Les ventes au détail aux États-Unis ont nettement reculé en décembre par rapport à novembre, décevant les analystes, après deux mois fastes.
"Un rapport solide aurait été positif pour l'économie, mais aurait également alimenté l'argument en faveur d'un resserrement plus rapide, qui n'est pas particulièrement bien accueilli en ce moment", note Craig Erlam, analyste d'Oanda.
La production industrielle a également reculé aux États-Unis en décembre après deux mois de hausse soutenue, surprenant les analystes qui tablaient sur une légère progression. Et la confiance des consommateurs s'est dégradée légèrement en janvier.
Mais face à des prix à la consommation qui ont grimpé de 7% en 2021, leur plus forte hausse en près de 40 ans, la puissante banque centrale américaine est résolue à agir, et vite.
La future vice-présidente de la banque centrale américaine (Fed), Lael Brainard, a fait bien prendre jeudi la mesure aux marchés de sa détermination à lutter contre l'inflation.
Se disant "très préoccupée par le niveau élevé de l'inflation", elle a assuré que les actions de la banque centrale allaient le faire baisser en augmentant les taux directeurs pour faire reculer la consommation.
Des propos clairs qui confirment dans l'ensemble les derniers messages de la Fed.
"Le marché a eu besoin qu'on lui répète ce qui lui avait été dit (...) mais par une autre voix que celle qu'il connaît habituellement, qui est celle de Jerome Powell", observe Alexandre Baradez, analyste chez IG France au cours d'un point presse en ligne.
Mme Brainard a aussi estimé nécessaire d'être "attentif aux risques potentiels pour la stabilité financière", c'est à dire de "surveiller les exagérations de certaines classes d'actifs", note l'expert.
Le taux d'intérêt de la dette américaine à 10 ans remontait à 1,74% après une nette détente la veille l'ayant fait passer à 1,69%.
La pression sur la Fed va rester forte à l'approche des élections législatives de mi-mandat aux États-Unis.
La persistance de taux d'inflation élevés pourrait impliquer des hausses de taux encore plus importantes que les trois ou quatre actuellement anticipés par les opérateurs de marché.
De son côté, la Banque centrale européenne s'attend à voir l'inflation élevée de ces derniers mois, fortement poussée par l'énergie, perdre en vigueur courant 2022, a déclaré vendredi sa présidente Christine Lagarde.
Les investisseurs sont rentrés dans le vif des résultats d'entreprises, avec les grandes banques américaines.
Les techs vulnérables
Les valeurs du secteur technologiques montraient leur vulnérabilité face aux anticipations de hausse des taux d'intérêt.
À Paris, STMicroelectronics perdait 1,87% Worldline 2,67%. A Francfort, Infineon lâchait 2,17% à 39,18 euros.
Banques américaines en baisse
JPMorgan Chase glissait (-5,74% à 158,57 dollars) était taclé pour avoir publié un chiffre d'affaires trimestriel inférieur aux attentes.
Également sanctionné, Citigroup (-2,26% à 66,25 dollars), qui a pourtant fait mieux qu'anticipé à la fois sur son chiffre d'affaires et son bénéfice.
Le dollar faiblit, la livre monte
Le dollar est pénalisé depuis une semaine par les anticipations de resserrement monétaire de la Fed. La monnaie européenne cédait 0,12% à 1,1440 dollar vers 15H00 GMT, après avoir atteint plus tôt 1,1483 dollar pour un euro, un sommet depuis mi-novembre.
Du côté du pétrole et du bitcoin
Les cours du pétrole rebondissaient vendredi et atteignaient des plus hauts en plus de deux mois. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars, contrat le plus échangé à Londres, prenait 1,22% à 85,50 dollars, vers 15H00 GMT.
Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI) pour livraison en février, il montait de 1,17% à 83,08 dollars.
Le bitcoin prenait 0,47% à 43.030 dollars, après avoir perdu 2,2% la veille.
bur-pan/els/LyS

(© 2022 AFP Finance)
© 2022 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


Fil info