COLRUYT 50.020 € (-0.04 %)     UMICORE 50.060 € (-2.83 %)     AEDIFICA 103.700 € (-1.80 %)     ACKERMANS V.HAAREN 132.500 € (-1.05 %)     UNIFIEDPOST GROUP 17.000 € (-0.93 %)     AB INBEV 60.550 € (-2.46 %)     KBC 67.960 € (+2.57 %)     KBC ANCORA 37.700 € (+1.45 %)     CELYAD ONCOLOGY 4.760 € (-0.94 %)     DECEUNINCK 2.790 € (-1.76 %)     SOLVAY 112.750 € (-1.79 %)     GBL 89.740 € (-2.18 %)     UCB 74.540 € (-2.08 %)     BPOST 10.140 € (0.00 %)     HYLORIS 13.500 € (-2.53 %)     EKOPAK 18.500 € (+3.06 %)     TELENET GROUP 33.780 € (-0.71 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 17.340 € (-2.14 %)     INTERVEST OFF-WARE 22.200 € (0.00 %)     BREDERODE 102.600 € (-1.16 %)     PROXIMUS 17.090 € (-2.37 %)     AGEAS 51.360 € (-0.85 %)     ARGENX SE 205.500 € (-3.02 %)     MELEXIS 83.150 € (-3.87 %)     CARE PROPERTY INV. 25.100 € (-0.40 %)     ELIA GROUP 87.600 € (-1.74 %)     CFE 86.800 € (-0.12 %)     TITAN CEMENT 16.800 € (-1.41 %)     SOFINA 311.600 € (-2.07 %)     SEQUANA MEDICAL 8.800 € (+2.80 %)     ONTEX GROUP 11.000 € (-2.83 %)     WERELDHAVE BELGIUM 46.750 € (0.00 %)     BONE THERAPEUTICS 2.370 € (+0.64 %)     VGP 140.000 € (-0.57 %)     EURONAV 7.536 € (-1.15 %)     TESSENDERLO 35.200 € (-0.85 %)     ECONOCOM GROUP 3.155 € (-1.71 %)     BEKAERT 38.320 € (-1.29 %)     MONTEA C.V.A. 93.800 € (+0.21 %)     D'IETEREN 88.750 € (-0.78 %)     WDP 29.100 € (-1.89 %)     FAGRON 18.530 € (-2.11 %)     GIMV 52.600 € (-0.57 %)     RESILUX 165.500 € (0.00 %)     ACACIA PHARMA 2.180 € (-1.36 %)     KINEPOLIS GROUP 46.040 € (+0.74 %)     RECTICEL 12.460 € (-1.89 %)     NYRSTAR 0.421 € (+0.12 %)     LOTUS BAKERIES 4 565.000 € (-0.11 %)     MITHRA 23.100 € (-2.33 %)     BARCO 20.380 € (-1.26 %)     ASIT 0.413 € (-7.61 %)     COFINIMMO 129.300 € (-1.00 %)     EXMAR 3.550 € (+0.71 %)     GREENYARD 8.610 € (-1.49 %)     BEFIMMO 35.750 € (-1.11 %)     AGFA-GEVAERT 3.725 € (-9.92 %)     TINC 12.300 € (0.00 %)     XIOR 46.850 € (-1.58 %)     ASCENCIO 46.500 € (-0.43 %)  
   ALFEN 54.550 € (-4.55 %)     BE SEMICONDUCTOR 60.540 € (-1.78 %)     ING GROEP N.V. 10.798 € (-1.94 %)     UNILEVER 48.785 € (-1.87 %)     GALAPAGOS 58.670 € (-0.91 %)     KALRAY 33.300 € (-4.86 %)     ADYEN 1 768.400 € (-3.89 %)     MILIBOO 6.820 € (-2.01 %)     CNOVA 9.720 € (-4.71 %)     L'OREAL 346.050 € (-1.80 %)     SANOFI 84.630 € (-2.01 %)     PHILIPS KON 45.195 € (-3.10 %)     SARTORIUS STED BIO 352.200 € (-2.84 %)     SOCIETE GENERALE 25.235 € (-1.56 %)     ALSTOM 45.020 € (-3.29 %)     RENAULT 33.225 € (-6.00 %)     AIR LIQUIDE 140.120 € (-2.22 %)     LVMH 613.000 € (-1.92 %)     JUST EAT TAKEAWAY 79.410 € (-0.74 %)     DSM KON 146.850 € (-2.52 %)     WORLDLINE 74.680 € (-2.79 %)     BNP PARIBAS ACT.A 55.640 € (-0.32 %)     CERINNOV GROUP 1.150 € (-9.16 %)     FAURECIA 43.830 € (-2.66 %)     MICHELIN 121.850 € (-1.89 %)     PROSUS 84.740 € (-2.15 %)     SIGNIFY NV 49.320 € (-2.07 %)     ENGIE 12.240 € (-3.24 %)     AXA 22.610 € (-1.89 %)     VIVENDI 29.510 € (-1.70 %)     VALLOUREC 30.740 € (-4.77 %)     HOFFMANN 29.400 € (-4.23 %)     RUBIS 37.280 € (-1.40 %)     ORANGE 10.348 € (-2.38 %)     DANONE 56.090 € (-2.59 %)     VINCI 92.370 € (-2.56 %)     SBM OFFSHORE 14.710 € (-1.74 %)     GENOWAY 3.650 € (-2.41 %)     NN GROUP 42.570 € (-1.64 %)     AIRBUS 95.180 € (-3.23 %)     GUERBET 32.050 € (-3.75 %)     NAVYA 2.602 € (-2.47 %)     TOTAL 38.655 € (-1.74 %)     ATARI 0.766 € (-7.71 %)     VETOQUINOL 104.200 € (-2.25 %)     MAKHEIA GROUP 0.288 € (-8.43 %)     ARCELORMITTAL SA 26.765 € (-3.15 %)     ATEME 15.400 € (-3.14 %)     EIFFAGE 93.340 € (-1.89 %)     AIR FRANCE -KLM 4.526 € (-2.23 %)     ASML HOLDING 511.500 € (-2.70 %)     MEDIANTECHNOLOGIES 12.840 € (+3.55 %)     EUROPCAR MOBILITY 0.390 € (-2.45 %)     THE BLOCKCHAIN GP 1.648 € (-4.90 %)     ESSILORLUXOTTICA 136.620 € (-2.32 %)     CARREFOUR 16.715 € (-0.57 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 16.204 € (-2.68 %)     CAPGEMINI 149.050 € (-3.62 %)     ILIAD 149.100 € (+1.22 %)     TECHNIP ENERGIES 12.260 € (-3.24 %)  

La Fonderie de Bretagne toujours occupée, les salariés maintiennent la pression

04/05/2021 15:07
Les salariés de la Fonderie de Bretagne à Caudan (Morbihan), mise en vente par le groupe Renault, se sont rendus en cortège mardi à la préfecture de Vannes pour faire entendre leurs revendications alors que l'occupation de l'usine se poursuit depuis une semaine, selon la CGT.
Partis à 8H30, Une vingtaine de véhicules ont roulé à une allure réduite d'environ 50 km/h sur la N165 entre Caudan et Vannes, selon la gendarmerie.
Une opération escargot qui s'est terminée dans un concert de klaxons à Vannes où sont arrivés en cortège une heure plus tard, "entre 80 et 90 salariés" des 350 que compte la Fonderie, selon la CGT.
Une délégation de "fondeurs" devait être reçue en préfecture, tandis qu'une cinquantaine de leurs collègues restaient à l'usine "toujours occupée" par les grévistes depuis le 27 avril, selon le syndicat.
"On ne sait pas par qui on sera reçus. On est toujours motivés, on continue, on bloque toujours et on est sur les mêmes revendications: rester dans le groupe Renault et avoir plus de volumes", a indiqué Maël Le Goff, délégué CGT, joint par l'AFP.
Les salariés ont été reçus par le préfet du Morbihan Patrice Faure. "Le préfet nous a assuré qu'un plan serait mis en place d'ici 24 heures, avec la désignation d'un médiateur et d'un haut fonctionnaire pour prendre contact avec la direction de Renault, toujours sur la base nos revendications, à savoir un plan avec une reprise des cadences", a souligné M. Le Goff.
Mardi dernier, cinq membres de la direction avaient été empêchés de sortir par des salariés de la fonderie. Des agissements condamnés fermement par Renault Group.
Alors que les salariés bloquaient la production et l'expédition des pièces, la CGT réclamait "une discussion franche et ferme avec la direction de Renault et la préfecture".
A l'été 2020, le constructeur automobile a demandé une revue stratégique qui a conclu que le site devait diversifier ses activités et poursuivre la réduction de ses coûts de production.
Les salariés demandent leur maintien au sein du groupe Renault, qui a annoncé le 11 mars la mise en vente de l'usine afin de "pérenniser les activités et les emplois".
Installée près de Lorient depuis 1965, la Fonderie de Bretagne fabrique des bras de suspension, des collecteurs et coudes d'échappement, ainsi que des différentiels de boîte de vitesse.
lg/gvy/mas/rhl

(© 2021 AFP Finance)
© 2021 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


Fil info