COLRUYT 48.980 € (+1.41 %)     AB INBEV 56.770 € (+0.48 %)     MITHRA 26.100 € (+9.43 %)     SOFINA 308.000 € (+1.18 %)     ECONOCOM GROUP 3.465 € (+3.13 %)     SOLVAY 105.450 € (+1.39 %)     BARCO 19.450 € (-0.26 %)     KBC 62.700 € (+2.28 %)     CFE 85.200 € (+0.83 %)     VOLKSWAGEN 296.800 € (+3.70 %)     UMICORE 47.470 € (-0.15 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 18.700 € (-0.64 %)     OXURION 2.605 € (-0.76 %)     NYXOAH 19.680 € (+5.81 %)     ORANGE BELGIUM 22.100 € (+0.23 %)     D'IETEREN 86.050 € (+1.53 %)     PICANOL 79.800 € (0.00 %)     TINC 12.600 € (+0.64 %)     SIOEN 27.000 € (+0.37 %)     TUBIZE-FIN 83.000 € (+0.48 %)     AGEAS 51.100 € (+1.39 %)     FAGRON 18.420 € (+0.22 %)     ATENOR 62.800 € (+0.32 %)     LEASINVEST 73.300 € (-0.54 %)     EXMAR 3.515 € (+2.18 %)     XIOR 45.550 € (0.00 %)     BIOCARTIS 4.360 € (-0.46 %)     CARE PROPERTY INV. 25.150 € (+1.41 %)     RECTICEL 13.320 € (+0.60 %)     IMMOBEL 66.400 € (+0.30 %)     BALTA GROUP 2.530 € (+0.80 %)     GBL 91.780 € (+0.64 %)     EKOPAK 17.700 € (-0.56 %)     TELENET GROUP 35.860 € (+1.41 %)     INTERVEST OFF-WARE 21.500 € (0.00 %)     QUESTFOR GR-PRICAF 7.540 € (+0.27 %)     KINEPOLIS GROUP 46.440 € (+0.52 %)     VGP 139.000 € (0.00 %)     TESSENDERLO 37.500 € (+0.54 %)     KEYWARE TECH. 0.920 € (-1.08 %)     VAN DE VELDE 25.400 € (+2.42 %)     ONTEX GROUP 9.180 € (+0.33 %)     WERELDHAVE BELGIUM 47.000 € (+1.29 %)     NYRSTAR 0.439 € (+3.18 %)     AEDIFICA 101.300 € (+0.20 %)     CELYAD ONCOLOGY 5.880 € (-0.68 %)     EURONAV 6.970 € (-0.63 %)     GIMV 52.300 € (-0.38 %)     RETAIL ESTATES 61.000 € (+0.33 %)     SHURGARD 38.600 € (-0.39 %)     IBA 17.860 € (-0.78 %)     LOTUS BAKERIES 4 435.000 € (-0.45 %)     WDP 29.400 € (+0.27 %)     ARGENX SE 231.400 € (+0.56 %)     PROXIMUS 18.550 € (+0.49 %)     MELEXIS 93.000 € (+2.31 %)     BQUE NAT. BELGIQUE 1 855.000 € (-0.27 %)     MONTEA C.V.A. 88.500 € (-0.23 %)     DECEUNINCK 2.990 € (+0.67 %)     GREENYARD 8.330 € (+1.34 %)  
   REXEL 17.455 € (+0.81 %)     ALSTOM 45.000 € (+2.09 %)     CREDIT AGRICOLE 12.462 € (+0.11 %)     BNP PARIBAS ACT.A 52.900 € (+2.20 %)     X-FAB 8.060 € (+6.61 %)     THERMADOR GROUPE 88.000 € (+7.32 %)     FONCIERE LYONNAISE 62.400 € (-0.64 %)     HAL TRUST 147.400 € (+0.96 %)     ASML HOLDING 536.400 € (+1.23 %)     L''OREAL 336.550 € (-1.82 %)     KPN KON 2.746 € (+0.40 %)     STMICROELECTRONICS 32.655 € (+0.23 %)     THERANEXUS 14.800 € (-3.77 %)     EUROPCAR MOBILITY 0.275 € (+0.73 %)     BAM GROEP KON 2.278 € (+4.50 %)     SOITEC 174.600 € (+0.23 %)     AHOLD DEL 22.590 € (+0.49 %)     DANONE 59.570 € (+0.66 %)     MEDIANTECHNOLOGIES 12.000 € (0.00 %)     LANSON-BCC 25.500 € (0.00 %)     CLARANOVA 7.840 € (-1.01 %)     TOTAL 37.950 € (-0.13 %)     BALYO 2.360 € (+6.55 %)     ADYEN 2 018.000 € (+0.50 %)     SOCIETE GENERALE 22.390 € (+1.27 %)     CORBION 47.760 € (+0.08 %)     VINCI 90.650 € (+0.92 %)     ING GROEP N.V. 10.556 € (+2.03 %)     POULAILLON 4.070 € (-1.93 %)     VEOLIA ENVIRON. 24.860 € (+1.68 %)     VALEO 28.030 € (+3.81 %)     EDF 11.980 € (-1.16 %)     TIE KINETIX 23.000 € (+3.60 %)     MADVERTISE 0.635 € (-0.78 %)     ALFEN 66.000 € (-0.45 %)     ALTEN 102.500 € (-0.39 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 16.444 € (-1.15 %)     MR BRICOLAGE 9.380 € (-0.64 %)     CA TOULOUSE 31 CCI 91.500 € (+0.55 %)     NATIXIS 4.060 € (+0.22 %)     KAUFMAN ET BROAD 39.400 € (-4.95 %)     GENSIGHT BIOLOGICS 7.500 € (+2.88 %)     VILMORIN & CIE 58.000 € (-0.34 %)     ORPEA 105.800 € (-1.31 %)     WERELDHAVE 15.100 € (+1.96 %)     RANDSTAD NV 64.100 € (+1.84 %)     SES 6.868 € (+0.94 %)     STELLANTIS NV 15.244 € (+1.45 %)     HEINEKEN 92.340 € (-0.04 %)     CARREFOUR 15.140 € (+0.97 %)     AXA 23.705 € (+1.26 %)     ORANGE 10.350 € (+1.19 %)     WENDEL 111.000 € (+0.82 %)     DASSAULT SYSTEMES 191.450 € (+0.10 %)     BE SEMICONDUCTOR 74.960 € (+0.08 %)     COFACE 10.450 € (+8.23 %)     UNILEVER 48.005 € (0.00 %)     NANOBIOTIX 13.740 € (-0.65 %)     AIR FRANCE -KLM 4.980 € (+2.24 %)     FONCIERE INEA 40.200 € (-1.95 %)  

La pénurie de puces devrait coûter 200 millions d'euros à Continental en 2021

09/03/2021 10:09
L'équipementier automobile allemand Continental a expliqué mardi qu'il s'attendait en 2021 à des charges additionnelles de 200 millions d'euros liées à la pénurie internationale de puces et composantes électroniques, après avoir connu une lourde perte en 2020 à cause de la pandémie de Covid-19.
Le groupe s'attend pour l'année en cours à une marge d'exploitation entre 1 et 2% pour ses activités automobiles, une prévision qui "inclut des dépenses logistiques supplémentaires à hauteur de près de 200 millions d'euros liées à la pénurie de semi-conducteurs", selon un communiqué.
Le manque de composants électroniques touche depuis quelques mois plusieurs secteurs, de l'automobile à l'électronique grand public.
Au total, Continental prévoit une hausse entre 9 et 12% du marché automobile mondial, également en prenant en compte les difficultés d'approvisionnement, qui ont entraîné des interruptions de production chez plusieurs constructeurs au premier trimestre.
L'équipementier, qui fabrique des pneus mais aussi de nombreux composants en se concentrant de plus en plus sur la voiture électrique, s'attend à un chiffre d'affaires entre 40,5 et 42,5 milliards d'euros.
En 2020, les ventes ont reculé de 15% à 37,7 milliards en raison de la pandémie de Covid-19, selon des chiffres préliminaires publiés mardi.
Côté résultat net, Continental a vu rouge l'an dernier, avec une perte de 962 millions d'euros.
Le groupe a fait en outre état d'un bénéfice opérationnel (EBIT) ajusté de 1,3 milliard d'euros, en lourde chute de 58,7% sur un an.
La marge d'exploitation des activités automobiles est ressortie dans le rouge, à -1,8% (contre 6% en 2019), a précisé Continental.
"L'entreprise a limité l'impact de la pandémie de coronavirus en étant extrêmement discipliné concernant ses dépenses", a voulu rassurer Continental dans un communiqué.
L'équipementier a annoncé en septembre l'extension d'un vaste programme de restructuration lancé en 2019, visant désormais un milliard d'euros d'économies annuelles dès 2023 et davantage de suppressions d'emplois en raison des dégâts liées à la pandémie de coronavirus.
Au total, près de 30.000 emplois sur 232.000 dans le monde seront "modifiés, délocalisés ou abandonnés" d'ici 2029, dont 13.000 se trouvent en Allemagne, avait expliqué le groupe de Hanovre.
A 9h34 GMT, l'action du groupe perdait 5,32% à 121,95 euros, à la dernière place d'un indice Dax de la Bourse de Francfort en hausse de 0,19% à 14.408,55 euros.
ys-fcz/smk/clp/

(© 2021 AFP Finance)
© 2021 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


Fil info