QRF 12.650 € (+0.40 %)     TELENET GROUP 33.840 € (+1.26 %)     BPOST 9.775 € (+0.05 %)     SOLVAY 94.840 € (+4.50 %)     RECTICEL 9.550 € (+0.53 %)     AGFA-GEVAERT 3.485 € (-0.99 %)     GBL 82.980 € (+1.54 %)     LOTUS BAKERIES 3 650.000 € (+1.11 %)     ONTEX GROUP 10.100 € (+1.51 %)     ELIA GROUP 92.100 € (-1.07 %)     AB INBEV 57.720 € (+3.96 %)     BQUE NAT. BELGIQUE 1 775.000 € (+1.43 %)     CARE PROPERTY INV. 27.200 € (-1.98 %)     ARGENX SE 218.800 € (-2.93 %)     TITAN CEMENT 13.260 € (+0.91 %)     INTERVEST OFF-WARE 22.900 € (-0.22 %)     JENSEN-GROUP 24.700 € (+0.82 %)     COLRUYT 48.410 € (-0.49 %)     KBC 60.620 € (+3.98 %)     BIOCARTIS 4.700 € (-0.84 %)     UNIFIEDPOST GROUP 17.628 € (-3.14 %)     VGP 120.200 € (-3.22 %)     MDXHEALTH 0.895 € (+3.23 %)     BONE THERAPEUTICS 3.110 € (-5.18 %)     TINC 13.000 € (-0.38 %)     BEKAERT 26.060 € (+3.17 %)     FAGRON 19.000 € (-1.40 %)     ROULARTA 14.000 € (+6.06 %)     ATENOR 56.800 € (+0.35 %)     AGEAS 43.000 € (+3.66 %)     VIOHALCO 3.900 € (-2.01 %)     ECONOCOM GROUP 2.370 € (0.00 %)     BARCO 19.245 € (+3.05 %)     XIOR 49.000 € (-2.97 %)     ACACIA PHARMA 2.315 € (-1.91 %)     OXURION 2.615 € (-1.69 %)     TER BEKE 108.500 € (+1.88 %)     LEASINVEST 82.400 € (-0.72 %)     BEFIMMO 38.100 € (+1.87 %)     EURONAV 7.105 € (+2.90 %)     EXMAR 2.550 € (+2.41 %)     COFINIMMO 124.200 € (-1.27 %)     ASCENCIO 46.750 € (+0.32 %)     ORANGE BELGIUM 15.860 € (-0.75 %)     CELYAD ONCOLOGY 7.880 € (+1.55 %)     D'IETEREN 58.600 € (+2.27 %)     WDP 27.780 € (-1.35 %)     BREDERODE 79.100 € (-0.50 %)     SIOEN 22.200 € (-0.45 %)     BALTA GROUP 2.450 € (+10.36 %)     WERELDHAVE BELGIUM 46.200 € (+3.82 %)     SHURGARD 35.000 € (-2.37 %)     TESSENDERLO 32.300 € (+2.22 %)     IBA 12.360 € (-1.90 %)     CIE BOIS SAUVAGE 321.000 € (+3.55 %)     NYRSTAR 0.240 € (+19.70 %)     ACKERMANS V.HAAREN 123.200 € (-0.16 %)     MONTEA C.V.A. 97.900 € (+1.14 %)     MITHRA 19.860 € (+3.76 %)     AEDIFICA 97.000 € (-1.32 %)  
   ADP 114.800 € (+1.77 %)     VETOQUINOL 80.000 € (-3.15 %)     ABN AMRO BANK N.V. 9.920 € (+6.10 %)     NACON 7.460 € (-1.06 %)     TOTAL 38.165 € (+5.66 %)     ARCELORMITTAL SA 15.364 € (+6.99 %)     ING GROEP N.V. 8.600 € (+8.27 %)     AB SCIENCE 9.290 € (-0.11 %)     SPIE 17.480 € (+4.17 %)     CM.COM 25.000 € (+4.17 %)     ALSTOM 42.870 € (+3.78 %)     ICT GROUP 11.300 € (-5.44 %)     EURAZEO 53.950 € (+3.06 %)     ESSILORLUXOTTICA 118.000 € (+1.29 %)     AUPLATA MINING GR 0.209 € (+16.24 %)     REMY COINTREAU 149.000 € (-1.97 %)     LUMIBIRD 12.620 € (+11.29 %)     GLOBAL BIOENERGIES 4.140 € (+7.53 %)     BAM GROEP KON 2.154 € (+22.25 %)     UNILEVER 48.500 € (-0.33 %)     CYBERGUN 0.002 € (+4.76 %)     AIRBUS 93.500 € (+3.73 %)     POSTNL 2.800 € (-0.36 %)     FUGRO 5.040 € (+10.00 %)     LNA SANTE 47.200 € (-1.46 %)     ASR NEDERLAND 32.850 € (+2.91 %)     GETLINK SE 14.660 € (+1.52 %)     JUST EAT TAKEAWAY 86.300 € (-1.66 %)     OCI 14.600 € (+3.55 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 15.608 € (+5.82 %)     ROYAL DUTCH SHELLB 14.890 € (+5.71 %)     WENDEL 95.250 € (+1.06 %)     AMSTERDAM COMMOD. 20.600 € (-0.24 %)     VIVENDI 25.240 € (-0.20 %)     SBM OFFSHORE 16.655 € (+2.81 %)     RUBIS 37.560 € (+4.68 %)     UNIBAIL-RODAMCO-WE 62.560 € (+6.32 %)     DBV TECHNOLOGIES 4.160 € (+6.39 %)     VALLOUREC 29.250 € (+23.13 %)     SANOFI 84.210 € (+0.14 %)     VERALLIA 28.100 € (+0.36 %)     ROTHSCHILD & CO 27.050 € (+2.08 %)     ORDINA 2.830 € (-0.35 %)     FIGEAC AERO 4.560 € (+17.53 %)     PUBLICIS GROUPE SA 39.360 € (+3.47 %)     BOLLORE 3.348 € (-1.59 %)     EUROGERM 33.200 € (-1.19 %)     NATIXIS 2.703 € (+5.30 %)     GTT 83.500 € (+0.78 %)     DBT 0.165 € (-0.90 %)     ABEO 7.700 € (+3.22 %)     THALES 80.860 € (+1.58 %)     SOPRA STERIA GROUP 122.500 € (+1.16 %)     CARREFOUR 13.565 € (+0.37 %)     SODEXO 71.800 € (+2.95 %)     RENAULT 34.380 € (+6.87 %)     INVENTIVA 11.200 € (-1.75 %)     PRODWAYS 1.800 € (-1.37 %)     LEGRAND 70.800 € (-1.20 %)     AXA 19.690 € (+3.82 %)  

Montebourg plaide pour l'annulation de la dette issue de la crise du Covid-19

22/11/2020 10:53
L'ex-ministre socialiste Arnaud Montebourg, qui réfléchit à un retour en politique, a plaidé dimanche pour l'annulation de la dette contractée par les Etats européens pour faire face à la crise exceptionnelle provoquée par la pandémie de Covid-19.
"Si quiconque est capable de me dire comment nous allons rembourser 500 milliards de dette en plus, soit sept fois le produit annuel de l'impôt sur le revenu... C'est impossible, et nous ne pourrons pas le faire sans des jacqueries et des révoltes", a plaidé M. Montebourg lors du Grand rendez-vous Europe 1-Les Echos-CNEWS.
Selon lui, "nous allons devoir trouver des formules innovantes", en particulier "une annulation concertée de toutes les dettes Covid de tous les pays de la zone euro, et un rachat massif par la Banque centrale européenne, qui ne spoliera personne."
"On ne va pas avoir des plans d'austérité ad vitam aeternam pour rembourser une dette dans laquelle nous n'avons aucune responsabilité ni morale, ni politique, ni économique", a insisté celui qui avait précédé Emmanuel Macron à Bercy entre 2012 et 2014, sous la présidence de François Hollande.
Les dirigeants européens ont approuvé en juillet un plan de relance de 750 milliards d'euros pour sortir de la crise économique provoquée par le coronavirus. Ce plan est adossé à un budget européen de 1.074 milliards d'euros pour 2021-2027, actuellement suspendu au feu vert des eurodéputés.
Compte tenu du contexte de crise exceptionnelle liée à la pandémie de Covid-19, l'UE avait aussi annoncé en mars une suspension de ses règles de discipline budgétaire, invitant les différents pays à laisser filer temporairement leurs déficits publics.
L'ancien avocat Arnaud Montebourg, désormais entrepreneur, a par ailleurs dépeint dimanche Emmanuel Macron en girouette, "un libéral californien, un surfeur, qui prend toutes les vagues, les vertes, les rouges, les bleus", se présentant en contrepoint comme un homme de conviction. Questionné sur ce qui pourrait être une feuille de route présidentielle, il a énuméré : "Réformer la République, réformer le capitalisme (...), reconstruire écologiquement l'industrie et l'agriculture, démanteler l'islamisme dans notre pays, et faire passer la France avant l'Europe".
S'il "cherche le chemin de [son] engagement" et ne sait "pas comment encore" il veut participer à la campagne pour l'élection présidentielle de 2022, Arnaud Montebourg estime que "l'objectif de la République, c'est de battre Emmanuel Macron (au premier tour) pour éviter que Mme Le Pen ne l'emporte au deuxième tour."

(© 2020 AFP Finance)
© 2020 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


Fil info