QRF 12.650 € (+0.40 %)     TELENET GROUP 33.840 € (+1.26 %)     BPOST 9.775 € (+0.05 %)     SOLVAY 94.840 € (+4.50 %)     RECTICEL 9.550 € (+0.53 %)     AGFA-GEVAERT 3.485 € (-0.99 %)     GBL 82.980 € (+1.54 %)     LOTUS BAKERIES 3 650.000 € (+1.11 %)     ONTEX GROUP 10.100 € (+1.51 %)     ELIA GROUP 92.100 € (-1.07 %)     AB INBEV 57.720 € (+3.96 %)     BQUE NAT. BELGIQUE 1 775.000 € (+1.43 %)     CARE PROPERTY INV. 27.200 € (-1.98 %)     ARGENX SE 218.800 € (-2.93 %)     TITAN CEMENT 13.260 € (+0.91 %)     INTERVEST OFF-WARE 22.900 € (-0.22 %)     JENSEN-GROUP 24.700 € (+0.82 %)     COLRUYT 48.410 € (-0.49 %)     KBC 60.620 € (+3.98 %)     BIOCARTIS 4.700 € (-0.84 %)     UNIFIEDPOST GROUP 17.628 € (-3.14 %)     VGP 120.200 € (-3.22 %)     MDXHEALTH 0.895 € (+3.23 %)     BONE THERAPEUTICS 3.110 € (-5.18 %)     TINC 13.000 € (-0.38 %)     BEKAERT 26.060 € (+3.17 %)     FAGRON 19.000 € (-1.40 %)     ROULARTA 14.000 € (+6.06 %)     ATENOR 56.800 € (+0.35 %)     AGEAS 43.000 € (+3.66 %)     VIOHALCO 3.900 € (-2.01 %)     ECONOCOM GROUP 2.370 € (0.00 %)     BARCO 19.245 € (+3.05 %)     XIOR 49.000 € (-2.97 %)     ACACIA PHARMA 2.315 € (-1.91 %)     OXURION 2.615 € (-1.69 %)     TER BEKE 108.500 € (+1.88 %)     LEASINVEST 82.400 € (-0.72 %)     BEFIMMO 38.100 € (+1.87 %)     EURONAV 7.105 € (+2.90 %)     EXMAR 2.550 € (+2.41 %)     COFINIMMO 124.200 € (-1.27 %)     ASCENCIO 46.750 € (+0.32 %)     ORANGE BELGIUM 15.860 € (-0.75 %)     CELYAD ONCOLOGY 7.880 € (+1.55 %)     D'IETEREN 58.600 € (+2.27 %)     WDP 27.780 € (-1.35 %)     BREDERODE 79.100 € (-0.50 %)     SIOEN 22.200 € (-0.45 %)     BALTA GROUP 2.450 € (+10.36 %)     WERELDHAVE BELGIUM 46.200 € (+3.82 %)     SHURGARD 35.000 € (-2.37 %)     TESSENDERLO 32.300 € (+2.22 %)     IBA 12.360 € (-1.90 %)     CIE BOIS SAUVAGE 321.000 € (+3.55 %)     NYRSTAR 0.240 € (+19.70 %)     ACKERMANS V.HAAREN 123.200 € (-0.16 %)     MONTEA C.V.A. 97.900 € (+1.14 %)     MITHRA 19.860 € (+3.76 %)     AEDIFICA 97.000 € (-1.32 %)  
   ADP 114.800 € (+1.77 %)     VETOQUINOL 80.000 € (-3.15 %)     ABN AMRO BANK N.V. 9.920 € (+6.10 %)     NACON 7.460 € (-1.06 %)     TOTAL 38.165 € (+5.66 %)     ARCELORMITTAL SA 15.364 € (+6.99 %)     ING GROEP N.V. 8.600 € (+8.27 %)     AB SCIENCE 9.290 € (-0.11 %)     SPIE 17.480 € (+4.17 %)     CM.COM 25.000 € (+4.17 %)     ALSTOM 42.870 € (+3.78 %)     ICT GROUP 11.300 € (-5.44 %)     EURAZEO 53.950 € (+3.06 %)     ESSILORLUXOTTICA 118.000 € (+1.29 %)     AUPLATA MINING GR 0.209 € (+16.24 %)     REMY COINTREAU 149.000 € (-1.97 %)     LUMIBIRD 12.620 € (+11.29 %)     GLOBAL BIOENERGIES 4.140 € (+7.53 %)     BAM GROEP KON 2.154 € (+22.25 %)     UNILEVER 48.500 € (-0.33 %)     CYBERGUN 0.002 € (+4.76 %)     AIRBUS 93.500 € (+3.73 %)     POSTNL 2.800 € (-0.36 %)     FUGRO 5.040 € (+10.00 %)     LNA SANTE 47.200 € (-1.46 %)     ASR NEDERLAND 32.850 € (+2.91 %)     GETLINK SE 14.660 € (+1.52 %)     JUST EAT TAKEAWAY 86.300 € (-1.66 %)     OCI 14.600 € (+3.55 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 15.608 € (+5.82 %)     ROYAL DUTCH SHELLB 14.890 € (+5.71 %)     WENDEL 95.250 € (+1.06 %)     AMSTERDAM COMMOD. 20.600 € (-0.24 %)     VIVENDI 25.240 € (-0.20 %)     SBM OFFSHORE 16.655 € (+2.81 %)     RUBIS 37.560 € (+4.68 %)     UNIBAIL-RODAMCO-WE 62.560 € (+6.32 %)     DBV TECHNOLOGIES 4.160 € (+6.39 %)     VALLOUREC 29.250 € (+23.13 %)     SANOFI 84.210 € (+0.14 %)     VERALLIA 28.100 € (+0.36 %)     ROTHSCHILD & CO 27.050 € (+2.08 %)     ORDINA 2.830 € (-0.35 %)     FIGEAC AERO 4.560 € (+17.53 %)     PUBLICIS GROUPE SA 39.360 € (+3.47 %)     BOLLORE 3.348 € (-1.59 %)     EUROGERM 33.200 € (-1.19 %)     NATIXIS 2.703 € (+5.30 %)     GTT 83.500 € (+0.78 %)     DBT 0.165 € (-0.90 %)     ABEO 7.700 € (+3.22 %)     THALES 80.860 € (+1.58 %)     SOPRA STERIA GROUP 122.500 € (+1.16 %)     CARREFOUR 13.565 € (+0.37 %)     SODEXO 71.800 € (+2.95 %)     RENAULT 34.380 € (+6.87 %)     INVENTIVA 11.200 € (-1.75 %)     PRODWAYS 1.800 € (-1.37 %)     LEGRAND 70.800 € (-1.20 %)     AXA 19.690 € (+3.82 %)  

Confinement: Macron dit vouloir mettre fin à "l'incertitude"

22/11/2020 08:03
Emmanuel Macron veut mettre fin à "l'incertitude" sur la crise sanitaire en apportant "de la clarté" et "un cap", selon des propos au Journal du Dimanche du président, dont l'allocution sur le Covid-19 est attendue mardi soir.
L'exécutif n'envisage pas pour autant à ce stade la fin du confinement, selon le JDD qui cite dans le même article le ministre de la Santé Olivier Véran: "Aujourd'hui, le niveau de circulation du virus dans le pays est le même qu'au moment du couvre feu. Il n'est pas question de déconfiner".
Près de 300 malades du Covid-19 sont décédés au cours des dernières 24 heures, mais le nombre de patients en réanimation poursuit sa décrue pour le 5e jour consécutif, selon les statistiques officielles publiées samedi.
"Rien n'est pire que l'incertitude et l'impression d'une morosité sans fin", assure Emmanuel Macron au JDD: "Il faut de la cohérence, de la clarté, un cap. Savoir ensemble où nous allons et comment y aller".
"C'est difficile, car la pandémie est par essence imprévisible et mondiale", explique-t-il, "mais c'est la clé de la confiance, qui elle-même est la clé du succès."
Selon M. Macron, "il n'y a pas de fatalité. Les crises peuvent être, à la fin, des accélérateurs de progrès. Nous devons être au rendez-vous de l'Histoire. Et la France a tous les atouts pour l'être".
Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal précise dans le même journal que le gouvernement que les "assouplissements" au confinement "se feront en trois étapes au regard de l'évolution sanitaire et des risques liés à certaines activités : d'abord autour du 1er décembre, puis avant les congés de fin d'année, puis à partir de janvier 2021".
Pour autant, "le confinement va se poursuivre et donc la limitation des déplacements aussi", explique M. Attal. Une attestation pour se déplacer sera toujours nécessaire au-delà du 1er décembre, avait déjà indiqué le Premier ministre Jean Castex.
Il confirme l'horizon d'une réouverture des commerces "autour du 1er décembre", soulignant que "le président est conscient des efforts consentis et attaché à la valeur travail", mais que "certains établissements, comme les bars et restaurants, continueront à connaître des restrictions".
Pour les vaccins, Gabriel Attal affirme que la France a trois contrats "signés, au moins trois autres très avancés et d'autres en discussion", avec "en moyenne 30 millions de doses par contrat".
La question d'un vaccin obligatoire ou pas, qui divise la classe politique, "se posera quand on connaîtra les propriétés des vaccins", dit-il.
Le porte-parole juge par ailleurs "intéressante", "à titre personnel", la possibilité de rendre obligatoire l'isolement des cas positifs et des cas contacts. "Beaucoup de nos voisins l'ont fait et j'entends des Français qui estiment subir des contraintes qui pourraient être allégées si nous concentrons les efforts sur les chaînes de contamination", fait-il valoir.
Il critique enfin les oppositions qui, "à défaut d'un esprit constructif" se sont "retrouvées au sein d'un conseil de défiance".

(© 2020 AFP Finance)
© 2020 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


Fil info