D'IETEREN 54.300 € (+0.18 %)     UMICORE 35.330 € (+1.20 %)     MONTEA C.V.A. 96.800 € (+1.36 %)     INTERVEST OFF-WARE 21.850 € (+2.34 %)     UCB 98.640 € (+0.88 %)     ATENOR 58.000 € (-1.36 %)     COLRUYT 55.900 € (-0.18 %)     UNIFIEDPOST GROUP 22.010 € (-1.08 %)     TESSENDERLO 32.550 € (+2.36 %)     CRESCENT 0.038 € (0.00 %)     SHURGARD 38.500 € (+0.79 %)     PROXIMUS 15.775 € (+2.50 %)     ACKERMANS V.HAAREN 112.700 € (+2.45 %)     BARCO 17.605 € (+4.76 %)     AGEAS 35.970 € (+5.42 %)     WAREHOUSES 43.400 € (-4.19 %)     VAN DE VELDE 23.200 € (+0.87 %)     HOME INVEST BE. 116.000 € (0.00 %)     SOLVAY 75.000 € (+2.26 %)     VGP 118.600 € (+1.37 %)     ARGENX SE 217.600 € (+3.82 %)     ORANGE BELGIUM 13.940 € (+1.60 %)     XIOR 54.800 € (+0.74 %)     KBC ANCORA 27.460 € (+5.70 %)     VASTNED RETAIL BEL 20.500 € (-2.38 %)     BPOST 7.670 € (+0.66 %)     LEASINVEST 80.200 € (0.00 %)     WDP 30.260 € (+0.93 %)     EXMAR 2.100 € (+1.94 %)     GREENYARD 5.180 € (+0.19 %)     MELEXIS 65.700 € (+2.74 %)     RECTICEL 8.600 € (+3.37 %)     ECONOCOM GROUP 2.495 € (+3.31 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 14.140 € (+3.21 %)     TUBIZE-FIN 79.900 € (+0.63 %)     BIOCARTIS 4.540 € (+0.89 %)     NYXOAH 19.300 € (-1.04 %)     EURONAV 7.445 € (-2.36 %)     SIOEN 18.850 € (+7.41 %)     AEDIFICA 102.800 € (+1.58 %)     RETAIL ESTATES 53.800 € (+2.67 %)     CARE PROPERTY INV. 27.200 € (+1.12 %)     ONTEX GROUP 11.280 € (+2.55 %)     IBA 11.040 € (+4.94 %)     ELIA GROUP 86.600 € (-0.46 %)     TELENET GROUP 32.440 € (+1.00 %)     GIMV 47.400 € (+2.49 %)     DECEUNINCK 1.500 € (0.00 %)     GBL 78.060 € (+3.53 %)     ACACIA PHARMA 1.950 € (+1.56 %)     LOTUS BAKERIES 3 380.000 € (+2.74 %)     MDXHEALTH 0.790 € (+0.13 %)     COFINIMMO 126.800 € (+2.09 %)     FAGRON 21.640 € (+1.50 %)     TINC 13.350 € (+0.38 %)     IMMOBEL 65.600 € (-0.61 %)     BREDERODE 78.000 € (+1.69 %)     CIE BOIS SAUVAGE 326.000 € (+0.93 %)     AB INBEV 46.795 € (+3.85 %)     BEFIMMO 37.100 € (+2.20 %)  
   VOPAK 48.740 € (-0.45 %)     PHILIPS KON 40.000 € (+3.71 %)     CREDIT AGRICOLE 7.578 € (+5.78 %)     VALLOUREC 17.132 € (+12.87 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 11.224 € (+0.86 %)     2CRSI 3.180 € (+2.91 %)     KAUFMAN ET BROAD 32.800 € (+5.81 %)     EUROPCAR MOBILITY 0.517 € (+3.40 %)     CRCAM NORD CCI 18.000 € (+0.06 %)     GENFIT 4.852 € (+30.85 %)     AIR FRANCE -KLM 2.979 € (+0.64 %)     UNILEVER 52.180 € (+2.23 %)     SANOFI 87.320 € (+0.82 %)     TARKETT 9.075 € (+5.16 %)     QUANTUM GENOMICS 2.700 € (+9.98 %)     INTERTRUST 14.760 € (+3.22 %)     MEDINCELL 7.480 € (+6.86 %)     GALAPAGOS 121.850 € (+3.00 %)     KEYRUS 2.050 € (0.00 %)     JUST EAT TAKEAWAY 95.500 € (+1.17 %)     ARCELORMITTAL SA 11.436 € (+10.92 %)     EUROFINS SCIENT. 673.800 € (+1.02 %)     ACCOR 24.410 € (+4.99 %)     ORAPI 5.500 € (-2.14 %)     STMICROELECTRONICS 25.700 € (+2.47 %)     EIFFAGE 71.160 € (+3.25 %)     AALBERTS NV 30.650 € (+4.50 %)     AMG 14.060 € (+1.41 %)     GENSIGHT BIOLOGICS 3.950 € (+17.56 %)     DRONE VOLT 0.350 € (-6.42 %)     AXA 16.098 € (+3.39 %)     CA TOULOUSE 31 CCI 87.400 € (-1.24 %)     NEWAYS ELECTRONICS 8.020 € (+0.75 %)     FERMENTALG 1.424 € (+0.99 %)     THERACLION 1.820 € (+41.63 %)     RALLYE 3.740 € (+9.04 %)     BASSAC 41.500 € (0.00 %)     VIVENDI 23.840 € (+1.32 %)     AKWEL 16.700 € (+7.74 %)     TOTAL 28.800 € (+2.64 %)     ING GROEP N.V. 6.168 € (+4.60 %)     GROUPE CRIT 52.000 € (+4.73 %)     ALSTOM 44.030 € (+2.16 %)     LVMH 405.900 € (+1.42 %)     BNP PARIBAS ACT.A 31.820 € (+5.19 %)     ORANGE 8.996 € (+1.19 %)     BOSKALIS WESTMIN 17.000 € (+1.07 %)     SOCIETE GENERALE 11.452 € (+5.03 %)     CARREFOUR 13.975 € (+2.04 %)     MAISONS DU MONDE 12.640 € (+4.55 %)     SES 6.050 € (+5.73 %)     NOVACYT 5.160 € (+7.95 %)     HAULOTTE GROUP 4.030 € (+0.12 %)     ADYEN 1 595.500 € (0.00 %)     OCI 10.490 € (+2.74 %)     DSM KON 135.350 € (+0.74 %)     ABN AMRO BANK N.V. 7.214 € (+6.68 %)     PEUGEOT 15.850 € (+4.28 %)     RUBIS 35.540 € (+3.43 %)     GL EVENTS 7.960 € (+0.38 %)  

La livre sterling se reprend nettement dans un climat plus optimiste à propos du Brexit

16/09/2020 15:29
La livre sterling se reprenait nettement mercredi face au dollar et à l'euro, gagnant même temporairement 1% face à ce dernier, le marché reprenant un peu confiance dans les négociations entre l'Union européenne et le Royaume-Uni.
Vers 15H15 GMT (17H15 à Paris), la livre gagnait 0,89% face au billet vert, à 1,3006 dollar, et 0,90% face à la devise européenne, à 91,09 pence pour un euro.
La semaine dernière, elle avait perdu 3,6% face aux deux devises, bousculée par les tensions dans les négociations sur la relation post-Brexit.
"Des discussions autour d'un compromis (avec les députés rebelles) à propos du projet de loi du gouvernement sur le marché intérieur semblent donner un coup de fouet à la livre", a expliqué Michael Hewson, analyste pour CMC Markets.
Ce texte visant à revenir sur le premier accord de Brexit, conclu l'an passé, a rendu furieux les Européens mais a passé une première étape au Parlement britannique lundi. Son avenir n'est cependant pas tout tracé, alors qu'il suscite la grogne jusque dans les rangs de la majorité.
"Si les rebelles se rallient, alors les chances d'une reprise des négociations avec l'UE augmentent, Michel Barnier (le négociateur en chef des 27) ne voulant pas être vu comme celui qui se retire", a précisé Chris Beauchamp, pour IG.
Officiellement, les discussions ne sont pas arrêtées, mais le texte britannique a mis un sérieux coup de frein et a été perçu comme une provocation par les Européens.
Connor Campbell, analyste pour Spreadex, évoquait pour sa part "des concessions du côté des Britanniques à propos des désaccords sur la pêche".
Le sujet des conditions de l'accès des pêcheurs européens aux eaux britanniques fait partie, avec le respect par Londres de règles évitant de créer une concurrence inéquitable aux portes de l'UE, des principaux obstacles à un accord commercial entre les deux parties, qui sont censées s'entendre avant la fin de l'année, voire avant la mi-octobre, une date limite évoquée par le Premier ministre britannique Boris Johnson.
Toute perspective d'un échec des discussions plombe la livre, car cela serait vu par les marchés comme une catastrophe économique pour le Royaume-Uni, tandis que toute avancée est saluée par les investisseurs.

(© 2020 AFP Finance)
© 2020 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


Fil info