DECEUNINCK 1.330 € (+0.38 %)     UCB 107.150 € (-0.70 %)     ONTEX GROUP 11.780 € (-3.05 %)     COLRUYT 49.380 € (+1.81 %)     ORANGE BELGIUM 14.440 € (+0.14 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 16.400 € (+0.37 %)     AB INBEV 47.180 € (+4.23 %)     INTERVEST OFF-WARE 22.450 € (-1.32 %)     XIOR 50.000 € (0.00 %)     SMARTPHOTO GROUP 17.800 € (-0.56 %)     ELIA GROUP 95.600 € (-0.62 %)     FAGRON 19.090 € (+0.05 %)     SHURGARD 33.900 € (+0.89 %)     IMMOBEL 60.600 € (0.00 %)     SIPEF 43.000 € (+1.42 %)     LOTUS BAKERIES 2 990.000 € (+1.70 %)     WDP 25.395 € (+0.77 %)     CELYAD 8.370 € (-4.01 %)     TELENET GROUP 36.800 € (+1.94 %)     MITHRA 18.500 € (-1.91 %)     PROXIMUS 18.055 € (+1.12 %)     AEDIFICA 98.000 € (+1.45 %)     RECTICEL 8.680 € (+3.33 %)     LEASINVEST 90.600 € (+1.57 %)     KBC 52.140 € (+2.76 %)     ACACIA PHARMA 2.835 € (-0.87 %)     ASCENCIO 47.250 € (+0.53 %)     CFE 56.900 € (0.00 %)     MONTEA C.V.A. 95.700 € (+1.70 %)     SOFINA 241.000 € (-1.23 %)     BIOCARTIS 4.615 € (+1.10 %)     KINEPOLIS GROUP 39.800 € (-0.75 %)     VGP 114.200 € (0.00 %)     GBL 75.340 € (+1.24 %)     UMICORE 43.380 € (+0.42 %)     EURONAV 7.950 € (+6.64 %)     TUBIZE-FIN 84.200 € (+0.24 %)     HYLORIS 10.700 € (+0.38 %)     COFINIMMO 124.000 € (+1.31 %)     GREENYARD 5.320 € (-0.19 %)     BARCO 22.000 € (-1.35 %)     D'IETEREN 50.100 € (+1.52 %)     TITAN CEMENT 11.180 € (+3.33 %)     MELEXIS 69.950 € (+0.21 %)     ECONOCOM GROUP 1.740 € (+3.33 %)     IBA 7.550 € (-1.31 %)     GIMV 48.450 € (-1.12 %)     TESSENDERLO 26.300 € (-0.57 %)     TINC 13.100 € (-1.50 %)     WERELDHAVE BELGIUM 53.800 € (+0.75 %)     SOLVAY 70.840 € (+1.43 %)     SIOEN 16.950 € (+1.50 %)     BEKAERT 17.160 € (+0.47 %)     ARGENX SE 222.600 € (-0.54 %)     AGFA-GEVAERT 3.640 € (-1.49 %)     CIE BOIS SAUVAGE 315.000 € (-0.63 %)     ACKERMANS V.HAAREN 113.200 € (+0.35 %)     FLUXYS BELGIUM D 27.600 € (-0.72 %)     BPOST 5.885 € (+0.86 %)     AGEAS 33.820 € (+1.53 %)  
   GALAPAGOS 171.600 € (-3.51 %)     STMICROELECTRONICS 25.360 € (+5.14 %)     SUEZ 10.655 € (+2.30 %)     KAUFMAN ET BROAD 34.900 € (+10.09 %)     INVENTIVA 12.620 € (-6.52 %)     VALNEVA 4.225 € (-6.63 %)     ORANGE 10.495 € (+0.86 %)     WORLDLINE 77.480 € (+1.15 %)     ING GROEP N.V. 6.347 € (+4.62 %)     NN GROUP 31.990 € (+1.78 %)     SCHNEIDER ELECTRIC 96.860 € (+1.00 %)     AHOLD DEL 24.480 € (+1.53 %)     AIR LIQUIDE 135.000 € (+2.12 %)     RENAULT 22.415 € (+3.77 %)     PIXIUM VISION 0.521 € (+1.17 %)     ABN AMRO BANK N.V. 8.082 € (+3.64 %)     ABC ARBITRAGE 7.020 € (+1.30 %)     INGENICO GROUP 142.500 € (+0.49 %)     EUROPCAR MOBILITY 2.014 € (-3.17 %)     PEUGEOT 14.040 € (+2.37 %)     BOUYGUES 31.890 € (+0.31 %)     NEURONES 22.500 € (+4.65 %)     LVMH 400.700 € (-0.06 %)     NOVACYT 3.005 € (+4.16 %)     KERING 499.750 € (+0.27 %)     CAPGEMINI 104.250 € (0.00 %)     ARCELORMITTAL SA 9.900 € (+3.21 %)     SWORD GROUP 27.950 € (+1.64 %)     SYNERGIE 22.350 € (0.00 %)     ILIAD 175.950 € (-1.23 %)     SCOR SE 23.840 € (+1.27 %)     KORIAN 31.600 € (-1.80 %)     VIVENDI 23.180 € (+0.30 %)     TOTAL 33.320 € (+0.48 %)     CARREFOUR 13.470 € (+1.74 %)     CREDIT AGRICOLE 8.852 € (+3.46 %)     UNIBAIL-RODAMCO-WE 51.360 € (+2.47 %)     TELEPERFORMANCE 225.300 € (+0.81 %)     PERNOD RICARD 141.300 € (+0.57 %)     MICHELIN 93.360 € (+2.37 %)     THALES 71.300 € (+0.79 %)     ACCOR 24.130 € (+1.30 %)     PUBLICIS GROUPE SA 26.810 € (-0.33 %)     ENGIE 10.930 € (+1.20 %)     VERGNET 0.330 € (+12.24 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 14.134 € (+1.38 %)     DANONE 60.640 € (+1.47 %)     VERALLIA 27.250 € (-1.62 %)     CHARGEURS 13.500 € (-1.03 %)     GROUPE CRIT 50.000 € (+2.15 %)     ALSTOM 44.040 € (+4.36 %)     JUST EAT TAKEAWAY 94.080 € (-0.55 %)     SOLUTIONS 30 SE 13.020 € (-0.53 %)     HEXAOM 31.200 € (+1.30 %)     VIRBAC 197.200 € (-1.65 %)     ALD 8.610 € (+0.82 %)     AKZO NOBEL 80.820 € (-1.37 %)     BIC 45.000 € (+1.99 %)     FAURECIA 34.550 € (+2.95 %)     UBISOFT ENTERTAIN 77.500 € (-1.70 %)  

Accor: rémunération fixe du PDG rabotée en 2020, mais nettement relevée à terme

30/06/2020 16:24
Le PDG du groupe hôtelier Accor, Sébastien Bazin, qui a réduit d'un quart sa rémunération fixe par solidarité pendant la crise du Covid-19, pourra en revanche percevoir deux fois et demie le montant de celle-ci, à long terme, sous forme d'actions de performance.
Réunie mardi, l'assemblée générale des actionnaires d'Accor a approuvé une modification de "la politique de rémunération" du PDG du groupe pour l'année 2020, marquée par la pire crise de toute l'histoire de l'industrie hôtelière mondiale.
La rémunération de M. Bazin se compose en 2020 d'une part fixe de 950.000 euros, identique à celle des deux années précédentes, et d'une part variable, conditionnée à l'atteinte d'objectifs, de 1.126.113 euros.
Toutefois dans le "contexte de crise" actuel, M. Bazin réduit "la part fixe de sa rémunération de 25% sur la période pendant laquelle les collaborateurs du groupe resteront au chômage partiel", et la somme sera versée à un fonds créé pour leur venir en aide, a rappelé aux actionnaires l'administratrice indépendante Sophie Gasperment.
Mais l'assemblée générale des actionnaires a décidé de rémunérer plus généreusement à plus "long terme" le PDG du groupe - dont le mandat a été renouvelé jusqu'en 2023, mardi - afin d'emboîter le pas aux "pratiques de marché" des sociétés du CAC 40 et celles des autres groupes hôteliers, a-t-elle expliqué.
Ainsi, M. Bazin pourra désormais percevoir un montant d'actions de performance allant jusqu'à "250% de sa rémunération fixe", soit 2,37 millions d'euros, contre 200% au maximum, en 2019 - un relèvement auquel le cabinet de conseil auprès des actionnaires Proxinvest avait recommandé de s'opposer car il conduit à augmenter la rémunération du PDG de 10%, ce qu'il juge trop élevé en général.
Pour que son PDG en bénéficie, Accor doit avoir dégagé une certaine rentabilité financière, mesurée par trois indicateurs - excédent brut d'exploitation (Ebitda), trésorerie (free cash flow) et rendement de l'action (TSR) - comparés à l'évolution de l'indice boursier européen de référence du secteur, l'EuroStoxx 600 Travel and Leisure.
Au vu des difficultés traversées par Accor du fait d'une "crise sans précédent" et de "son impact considérable sur le groupe", les deux premiers de ces trois critères ont été abandonnés, a expliqué Mme Gasperment.
Ils sont ainsi "remplacés par un critère plus pertinent de discipline et d'économies de coûts", a-t-elle complété.
L'assemblée générale des actionnaires a approuvé cette modification à 74%, contre 99,05% pour la politique de rémunération des administrateurs.
"Ces changements de conditions d'attribution d'actions de performance de dernière minute, pour les ajuster à un nouveau contexte, sont compréhensibles mais nécessiteraient une meilleure information des actionnaires", affirme Loic Dessaint, directeur général de Proxinvest, à l'AFP.
"Et ils ne doivent pas conduire à une attribution opportuniste, quasi garantie" de ces actions, souligne-t-il.
ref/tq/eb

(© 2020 AFP Finance)
© 2020 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


Fil info