AB INBEV 43.430 € (+2.47 %)     BEKAERT 19.360 € (+2.22 %)     PROXIMUS 19.120 € (+4.11 %)     COLRUYT 54.320 € (+3.82 %)     ACKERMANS V.HAAREN 123.700 € (+0.24 %)     GBL 73.760 € (+0.79 %)     UCB 87.160 € (+0.44 %)     AEDIFICA 96.300 € (+0.73 %)     EURONAV 9.525 € (+3.81 %)     SOLVAY 72.120 € (+1.15 %)     MITHRA 22.600 € (+9.71 %)     AGEAS 32.250 € (+0.62 %)     UMICORE 40.090 € (+0.60 %)     SOFINA 241.000 € (+3.88 %)     ARGENX SE 190.000 € (0.00 %)     KINEPOLIS GROUP 38.200 € (+6.11 %)     INTERVEST OFF-WARE 22.150 € (+1.14 %)     CARE PROPERTY INV. 27.950 € (-0.18 %)     BARCO 157.400 € (+2.88 %)     KBC 51.440 € (-0.08 %)     RECTICEL 7.630 € (+5.10 %)     D'IETEREN 52.700 € (+1.54 %)     SEQUANA MEDICAL 6.500 € (+3.83 %)     CRESCENT 0.037 € (-8.29 %)     TESSENDERLO 26.100 € (+1.75 %)     BEFIMMO 38.450 € (+1.72 %)     EXMAR 4.125 € (+1.73 %)     ACACIA PHARMA 3.025 € (-0.49 %)     FAGRON 21.400 € (+2.00 %)     ORANGE BELGIUM 14.800 € (-2.12 %)     BPOST 5.890 € (+1.55 %)     MELEXIS 61.350 € (+3.11 %)     KBC ANCORA 31.300 € (-0.06 %)     ELIA GROUP 102.200 € (+3.13 %)     BIOCARTIS 4.850 € (+0.31 %)     ROULARTA 13.000 € (0.00 %)     ONTEX GROUP 13.990 € (+0.65 %)     OXURION 2.720 € (+5.84 %)     TINC 13.150 € (+0.77 %)     CFE 65.600 € (+1.55 %)     SIPEF 43.750 € (-1.46 %)     VGP 115.000 € (+0.88 %)     TITAN CEMENT 12.760 € (+1.27 %)     ECONOCOM GROUP 1.872 € (+2.86 %)     GREENYARD 5.140 € (-0.19 %)     TELEFONICA 4.250 € (+4.73 %)     CELYAD 9.480 € (+9.22 %)     TUBIZE-FIN 69.700 € (+1.01 %)     IBA 7.820 € (+2.36 %)     XIOR 44.300 € (0.00 %)     ASCENCIO 46.000 € (+0.99 %)     NYRSTAR 0.103 € (+1.17 %)     CIE BOIS SAUVAGE 323.000 € (+0.31 %)     RETAIL ESTATES 58.700 € (+2.62 %)     ASIT 0.233 € (+1.75 %)     COFINIMMO 123.200 € (+0.16 %)     WDP 24.185 € (+1.26 %)     JENSEN-GROUP 21.400 € (+0.94 %)     GIMV 51.800 € (+2.17 %)     BREDERODE 72.800 € (+0.55 %)  
   X-FAB 3.045 € (+5.18 %)     COVIVIO 55.050 € (-1.26 %)     MAISONS DU MONDE 9.955 € (+2.68 %)     CGG 1.065 € (+2.11 %)     SOLUTIONS 30 SE 11.840 € (+5.81 %)     UBISOFT ENTERTAIN 66.660 € (+0.48 %)     NEXITY 28.100 € (-0.35 %)     FNAC DARTY 29.180 € (+4.21 %)     NATIXIS 2.143 € (-0.56 %)     DBT 0.090 € (+0.45 %)     LVMH 377.750 € (+1.04 %)     ENGIE 10.680 € (+1.28 %)     EUROPCAR MOBILITY 1.643 € (+1.73 %)     REXEL 9.044 € (-0.83 %)     SARTORIUS STED BIO 224.600 € (-1.40 %)     ELIOR GROUP 6.200 € (-4.39 %)     ACCOR 26.260 € (+3.18 %)     RENAULT 22.605 € (+0.47 %)     BNP PARIBAS ACT.A 33.265 € (-1.39 %)     VINCI 83.500 € (-1.02 %)     KERING 475.300 € (+1.65 %)     ADP 97.100 € (+1.52 %)     GENFIT 4.880 € (-0.65 %)     EDF 7.988 € (-0.27 %)     SAFRAN 89.520 € (+2.10 %)     AIR FRANCE -KLM 4.405 € (+2.78 %)     IMERYS 31.780 € (+1.02 %)     SANOFI 86.910 € (+0.85 %)     EUROFINS SCIENT. 576.400 € (+2.09 %)     MICHELIN 95.220 € (+1.60 %)     ATOS 67.240 € (+1.60 %)     DASSAULT AVIATION 766.500 € (+1.52 %)     THALES 70.560 € (+2.62 %)     STMICROELECTRONICS 22.510 € (+3.45 %)     BOUYGUES 27.840 € (+0.47 %)     AIRBUS 61.170 € (+0.07 %)     TECHNIPFMC 7.240 € (+2.14 %)     VEOLIA ENVIRON. 19.860 € (+1.12 %)     L'OREAL 252.900 € (+0.60 %)     COFACE 5.250 € (-1.69 %)     ILIAD 154.900 € (+2.51 %)     LEGRAND 60.560 € (+0.50 %)     AXA 17.138 € (+1.95 %)     CHRISTIAN DIOR 377.200 € (+0.80 %)     SCOR SE 23.940 € (-4.01 %)     PUBLICIS GROUPE SA 27.210 € (-1.20 %)     AMUNDI 67.300 € (-0.37 %)     JC DECAUX SA. 19.000 € (-0.89 %)     KLEPIERRE 17.575 € (-0.14 %)     FDJ 29.820 € (+0.61 %)     BIC 47.980 € (+0.38 %)     SODEXO 63.640 € (+0.16 %)     SMCP 5.020 € (+2.45 %)     GECINA 114.400 € (+1.24 %)     TOTAL 34.180 € (+0.41 %)     SAINT GOBAIN 28.760 € (+1.66 %)     SOCIETE GENERALE 14.060 € (-1.71 %)     MERSEN 20.900 € (+0.24 %)     PLASTIC OMNIUM 19.480 € (-0.97 %)     PEUGEOT 13.830 € (+1.84 %)  

Coronavirus: quatre pays européens présentent leur propre plan d'aide

23/05/2020 10:34
Quatre pays européens ont présenté samedi leur propre proposition de plan de relance pour aider l'Union européenne à surmonter la crise engendrée par la pandémie de coronavirus, réaffirmant leur rejet de tout mécanisme de mutualisation de la dette européenne.
Les Pays-Bas, l'Autriche, le Danemark et la Suède - surnommés les quatre "frugaux" - souhaitent une aide d'urgence pour les pays gravement touchés, sous la forme de prêts ponctuels à des conditions favorables devant être accordés dans les deux ans, selon une proposition publiée par le bureau du chancelier autrichien Sebastian Kurz.
En outre, l'argent prêté doit être "orienté vers des activités qui contribuent le plus à la reprise, telles que la recherche et l'innovation, un renforcement du secteur de la santé et une transition verte", selon la proposition.
Le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel ont mis sur la table lundi un plan de 500 milliards d'euros afin de relancer une économie mise à mal par la pandémie de Covid-19, via un mécanisme inédit de mutualisation de la dette européenne.
Le fait que l'Allemagne ait souscrit à l'idée d'une dette émise conjointement a été perçu comme un tournant décisif dans la construction européenne.
Les "quatre frugaux" continuent pour leur part à rejeter toute mutualisation de la dette - un processus qui, selon eux, permettrait aux économies européennes les moins disciplinées et les plus faibles de bénéficier indûment d'un financement moins cher grâce à celles plus fortes du nord.
En contrepartie de l'aide accordée, les pays concernés devraient prendre "l'engagement ferme" de mettre en oeuvre des réformes d'envergure et de respecter le cadre budgétaire imposé.
Les quatre pays déclarent également qu'il sera nécessaire de "protéger les dépenses contre la fraude" en impliquant étroitement les procureurs européens et les responsables de la lutte contre la corruption.
La proposition rejette la perspective de toute "augmentation significative" du budget de l'UE, comme l'envisage le plan Macron-Merkel.
Au lieu de cela, elle affirme que le budget de l'UE devrait être "modernisé" et que des économies pourraient être réalisées "en redéfinissant les priorités dans les domaines les moins susceptibles de contribuer à la reprise".
En revanche, les dépenses liées au Covid-19 pourraient être privilégiées ou temporairement abondées. Compte tenu des sombres prévisions économiques pour cette année, "des fonds supplémentaires pour l'UE, quelle que soit la manière dont ils sont financés, pèseront encore plus sur les budgets nationaux", selon les quatre pays.
La Commission européenne doit présenter la semaine prochaine son propre plan pour stimuler la reprise économique après la crise.

(© 2020 AFP Finance)
© 2020 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


Fil info