AB INBEV 56.240 € (-0.20 %)     WDP 29.280 € (+0.21 %)     ONTEX GROUP 10.590 € (-2.31 %)     FAGRON 20.720 € (+0.29 %)     D'IETEREN 70.600 € (+0.14 %)     GBL 84.540 € (+0.57 %)     UMICORE 47.000 € (+2.17 %)     SOFINA 270.500 € (+0.56 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 16.180 € (-0.49 %)     CARE PROPERTY INV. 26.000 € (-3.35 %)     SHURGARD 36.700 € (+1.94 %)     MITHRA 19.480 € (-5.21 %)     RECTICEL 12.040 € (-3.37 %)     CELYAD ONCOLOGY 7.300 € (+0.27 %)     BONE THERAPEUTICS 2.820 € (-1.40 %)     SMARTPHOTO GROUP 29.800 € (+3.47 %)     ELIA GROUP 100.000 € (-0.79 %)     VOLKSWAGEN 171.500 € (+2.69 %)     LOTUS BAKERIES 3 970.000 € (+0.76 %)     VIOHALCO 3.620 € (+0.56 %)     TITAN CEMENT 14.880 € (-0.13 %)     SIOEN 22.100 € (0.00 %)     ACACIA PHARMA 3.180 € (+6.35 %)     CFE 86.400 € (-0.46 %)     KBC ANCORA 34.620 € (+0.12 %)     VGP 132.000 € (0.00 %)     PROXIMUS 17.130 € (+1.42 %)     MELEXIS 96.350 € (+1.96 %)     UCB 87.040 € (+0.79 %)     CIE BOIS SAUVAGE 351.000 € (+1.74 %)     NYXOAH 17.000 € (+1.19 %)     KINEPOLIS GROUP 35.350 € (-1.26 %)     RETAIL ESTATES 61.800 € (-1.59 %)     WERELDHAVE BELGIUM 43.600 € (0.00 %)     DECEUNINCK 2.680 € (+5.51 %)     TESSENDERLO 37.000 € (+0.95 %)     BEFIMMO 35.600 € (-0.56 %)     IBA 14.680 € (+2.09 %)     ARGENX SE 239.600 € (+2.31 %)     ATENOR 56.600 € (0.00 %)     BARCO 18.470 € (+1.79 %)     ASIT 0.365 € (-3.82 %)     LEASINVEST 79.000 € (-3.66 %)     TELENET GROUP 36.460 € (+2.88 %)     OXURION 2.810 € (+0.54 %)     BEKAERT 29.580 € (+1.44 %)     BREDERODE 82.700 € (+0.12 %)     KBC 60.000 € (+0.91 %)     ACKERMANS V.HAAREN 131.300 € (+0.77 %)     GIMV 50.300 € (-0.20 %)     SIPEF 46.600 € (-0.75 %)     UNIFIEDPOST GROUP 22.390 € (+0.40 %)     INTERVEST OFF-WARE 22.500 € (-1.75 %)     IMMOBEL 66.000 € (-0.30 %)     MDXHEALTH 0.987 € (-0.30 %)     COFINIMMO 125.000 € (+0.48 %)     COLRUYT 49.420 € (-0.88 %)     CRESCENT 0.038 € (-2.34 %)     XIOR 51.000 € (-1.16 %)     TINC 12.900 € (0.00 %)  
   BNP PARIBAS ACT.A 44.420 € (+0.70 %)     BIOPHYTIS 1.560 € (-2.62 %)     FLOW TRADERS 30.380 € (+3.05 %)     KAUFMAN ET BROAD 38.250 € (+0.66 %)     UNIBAIL-RODAMCO-WE 60.580 € (+0.33 %)     STELLANTIS NV 13.904 € (+0.32 %)     EDF 12.080 € (-2.34 %)     BENETEAU 10.520 € (+2.43 %)     CARREFOUR 14.915 € (-0.57 %)     AMG 27.870 € (+2.61 %)     BIOSYNEX 22.600 € (+6.60 %)     FNAC DARTY 48.920 € (-4.64 %)     DBT 0.210 € (+34.19 %)     ASML HOLDING 453.150 € (+3.01 %)     ING GROEP N.V. 7.826 € (+0.82 %)     RELX 20.600 € (+0.54 %)     REWORLD MEDIA 3.220 € (+2.55 %)     GTT 84.750 € (-0.99 %)     ASM INTERNATIONAL 219.600 € (+1.57 %)     TECHNIPFMC 9.418 € (-4.33 %)     STMICROELECTRONICS 33.500 € (+2.26 %)     ELIOR GROUP 5.640 € (+4.16 %)     VEOLIA ENVIRON. 23.380 € (+0.99 %)     CASINO GUICHARD 26.960 € (+0.30 %)     VIRBAC 219.000 € (+4.78 %)     COGELEC 7.900 € (0.00 %)     ACCOR 30.160 € (-0.69 %)     MICROPOLE 1.250 € (+1.21 %)     PROSUS 97.860 € (+1.45 %)     INTERPARFUMS 41.800 € (+1.09 %)     SOLOCAL GROUP 2.886 € (-3.70 %)     AALBERTS NV 39.280 € (+5.17 %)     VISIOMED GROUP 1.000 € (+12.01 %)     L'OREAL 293.600 € (-1.18 %)     PHILIPS KON 45.000 € (+0.14 %)     SUEZ 17.430 € (+0.14 %)     NAVYA 4.065 € (+1.37 %)     MCPHY ENERGY 36.700 € (-2.26 %)     EDENRED 46.990 € (+1.38 %)     JDE PEET'S 32.370 € (-0.31 %)     AIR FRANCE -KLM 4.951 € (-0.86 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 16.800 € (+0.79 %)     DBV TECHNOLOGIES 11.000 € (+6.18 %)     ATEME 16.700 € (+1.09 %)     SAFRAN 114.900 € (+1.46 %)     ALSTOM 48.680 € (+0.45 %)     2MX ORGANIC 10.454 € (+0.04 %)     OL GROUPE 2.090 € (-0.48 %)     JUST EAT TAKEAWAY 90.400 € (+2.17 %)     GROUPE GUILLIN 25.800 € (+1.57 %)     ERAMET 47.400 € (+10.49 %)     GALAPAGOS 89.440 € (+2.03 %)     PUBLICIS GROUPE SA 43.540 € (+1.23 %)     LINEDATA SERVICES 31.200 € (+6.85 %)     ADOCIA 11.160 € (-4.62 %)     INTERTRUST 13.240 € (+0.46 %)     AKKA TECHNOLOGIES 24.400 € (-0.41 %)     MBWS 1.540 € (+1.45 %)     VALLOUREC 26.735 € (-1.40 %)     ADYEN 1 876.000 € (+5.10 %)  

Entre 1.200 et 5.000 manifestants à Lille contre la réforme des retraites

14/01/2020 16:31
Entre 1.200 et 5.000 personnes, selon la préfecture et la CGT, ont défilé contre la réforme des retraites mardi à Lille, où la préfecture a interdit le centre-ville aux manifestants, une décision critiquée par la LDH et la France insoumise.
Les manifestants, encadrés par un dispositif policier très important, ont suivi le parcours alternatif proposé par le préfet Michel Lallande, en passant notamment par le quartier populaire de Wazemmes.
Mardi, comme samedi dernier, le préfet du Nord a interdit par arrêté "les manifestations et rassemblements sur la voie publique tenus au titre de l'opposition au projet de réforme des retraites" dans le centre de 08H00 à 20H00.
Le préfet a proposé aux organisations syndicales "un itinéraire alternatif (...) en raison des risques importants de troubles à l'ordre public liés aux comportements des casseurs qui se mêlent en nombre croissant aux cortèges".
Pour la préfecture, "le caractère répétitif des violences survenues ces dernières semaines excède le cadre de la liberté de manifestation. Face à ce désordre organisé, le préfet fait le choix de préserver de manière proportionnée l'ordre public tout en permettant la tenue de la manifestation revendicative", détaille-t-elle dans un communiqué publié lundi soir.
"On est très inquiets, car en interdisant le centre et (...) confinant les manifestants dans des secteurs isolés de la ville", l'Etat "fait un pas de plus vers l'altération du droit de manifester et de la liberté d'expression !", a déploré auprès de l'AFP mardi Gérard Minet, secrétaire de la section lilloise de la LDH.
La LDH avait "déjà fait ce constat notamment lors de manifestations de +gilets jaunes+ ces derniers mois", a poursuivi M. Minet, mais "il y a un pas de plus, car si les +gilets jaunes+ étaient difficiles à cerner de par leur absence d'organisation, ce n'est pas du tout le cas des organisations syndicales".
Pour lui, ces interdictions montrent "une volonté de l'Etat (...) d'ignorer totalement les corps intermédiaires" et de "liquider toute forme d'expression populaire".
"Ca démontre d'abord la faiblesse du préfet, qui a peur que les citoyens français puissent exprimer leurs revendications contre le projet de retraite", a réagi Georges Boulanger, secrétaire régional CGT.
Dans un communiqué publié lundi soir, la France insoumise (LFI) a dénoncé, elle, "l'attitude obtuse de la préfecture, qui bien loin de faire redescendre la tension, ne fait qu'exacerber l'opposition entre manifestants et forces de police".
"L'essentiel est ailleurs", a tempéré Jean-François Duflo, secrétaire département de FO. "L'essentiel est que nous sommes toujours mobilisés en force pour faire valoir nos revendications".
"Il n'y a aucune évolution", a déploré Catherine Piecuch, secrétaire académique de la FSU. "C'est un dialogue de sourd qui continue. Les enseignants sont mobilisés contre la réforme à points, qui engendrerait des pertes énormes pour leurs pensions".
Ailleurs dans les Hauts-de-France, selon les préfectures, 100 personnes ont manifesté à Abbeville, 450 à Amiens, 40 lycéens se sont rassemblés à Arras, 75 personnes ont distribué des tracts à Calais. 200 personnes ont défilé à La Chapelle-Saint-Luc, d'après la préfecture de l'Aube.

(© 2020 AFP Finance)
© 2021 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


Fil info