RECTICEL 8.130 € (-0.61 %)     ACACIA PHARMA 2.960 € (-2.79 %)     AB INBEV 69.990 € (-1.07 %)     KINEPOLIS GROUP 56.600 € (+0.35 %)     XIOR 53.700 € (-0.56 %)     GBL 95.000 € (-1.19 %)     MDXHEALTH 0.940 € (-0.95 %)     CARE PROPERTY INV. 30.500 € (+2.69 %)     SOLVAY 94.160 € (-0.44 %)     ARGENX SE 135.700 € (-2.93 %)     MONTEA C.V.A. 84.400 € (-0.24 %)     HOME INVEST BE. 113.500 € (0.00 %)     ASCENCIO 56.800 € (-0.35 %)     CELYAD 10.540 € (-4.70 %)     MITHRA 24.780 € (-1.35 %)     BEKAERT 24.500 € (-1.92 %)     SEQUANA MEDICAL 6.360 € (-11.91 %)     COLRUYT 44.880 € (+1.20 %)     TINC 14.050 € (0.00 %)     ONTEX GROUP 15.530 € (-2.45 %)     ACKERMANS V.HAAREN 147.400 € (-0.27 %)     EXMAR 5.250 € (-3.31 %)     KBC 67.940 € (-1.45 %)     TELENET GROUP 40.620 € (-0.78 %)     TUBIZE-FIN 71.600 € (-0.56 %)     RETAIL ESTATES 84.700 € (0.00 %)     TITAN CEMENT 18.760 € (-0.95 %)     PROXIMUS 25.530 € (-0.47 %)     GREENYARD 4.455 € (-5.41 %)     SHURGARD 33.400 € (-4.02 %)     BEFIMMO 53.900 € (-0.19 %)     CFE 101.200 € (-0.78 %)     AGEAS 51.400 € (+0.12 %)     BALTA GROUP 2.320 € (-4.13 %)     KBC ANCORA 45.660 € (-0.35 %)     FLUXYS BELGIUM D 29.100 € (-1.02 %)     LOTUS BAKERIES 2 770.000 € (+4.14 %)     INTERVEST OFF-WARE 26.850 € (-0.56 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 20.950 € (-1.18 %)     DECEUNINCK 1.990 € (0.00 %)     WDP 24.700 € (-0.40 %)     MELEXIS 66.600 € (+0.30 %)     EURONAV 9.905 € (-2.61 %)     BQUE NAT. BELGIQUE 2 330.000 € (-0.85 %)     AEDIFICA 120.200 € (+0.67 %)     UCB 81.780 € (-0.27 %)     COFINIMMO 138.200 € (-0.29 %)     IBA 10.240 € (+1.99 %)     WERELDHAVE BELGIUM 87.600 € (0.00 %)     ECONOCOM GROUP 2.240 € (+1.73 %)     CIE BOIS SAUVAGE 382.000 € (+0.53 %)     GIMV 56.600 € (+0.53 %)     ORANGE BELGIUM 19.480 € (-0.31 %)     BARCO 227.000 € (+0.22 %)     VGP 89.400 € (-1.76 %)     FAGRON 20.100 € (-1.66 %)     AGFA-GEVAERT 4.572 € (-0.70 %)     SOFINA 213.500 € (+0.95 %)     UMICORE 41.850 € (-1.85 %)     OXURION 3.125 € (-2.34 %)  
   STMICROELECTRONICS 27.000 € (+6.47 %)     CROSSJECT 2.530 € (+16.06 %)     ADOCIA 14.880 € (+14.46 %)     ACCOR 37.730 € (-2.23 %)     IPSOS 31.700 € (0.00 %)     KERING 573.400 € (-3.17 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 25.805 € (-0.50 %)     ADP 171.600 € (-3.05 %)     GALAPAGOS 211.200 € (-1.40 %)     DANONE 73.320 € (+0.58 %)     ING GROEP N.V. 10.254 € (-1.31 %)     AEGON 3.830 € (-1.26 %)     BOUYGUES 37.660 € (-1.49 %)     HERMES INTL 704.200 € (-0.98 %)     GL EVENTS 23.950 € (-0.21 %)     PEUGEOT 19.120 € (-1.57 %)     VIRBAC 217.000 € (0.00 %)     FLOW TRADERS 20.520 € (-2.56 %)     AHOLD DEL 21.995 € (+0.23 %)     RENAULT 36.985 € (-5.06 %)     TAKEAWAY 85.750 € (-0.92 %)     VERIMATRIX 1.920 € (-1.74 %)     PHARMASIMPLE 5.220 € (-5.09 %)     ENVEA 107.500 € (-2.27 %)     MAISONS DU MONDE 11.000 € (-2.48 %)     ESKER 105.400 € (+0.38 %)     ICADE 97.900 € (-0.56 %)     MINT 5.500 € (+6.38 %)     VRANKEN-POMMERY 19.050 € (-2.56 %)     ALTICE EUROPE N.V. 6.176 € (-2.22 %)     BONDUELLE 21.050 € (-1.86 %)     VISIOMED GROUP 0.031 € (+14.81 %)     VEOLIA ENVIRON. 26.500 € (+0.57 %)     ATOS 77.600 € (-0.33 %)     CARREFOUR 14.620 € (+1.14 %)     SOCIETE GENERALE 30.175 € (-0.48 %)     CREDIT AGRICOLE 12.490 € (-1.11 %)     ENGIE 15.500 € (+1.34 %)     UNIBAIL-RODAMCO-WE 131.350 € (+0.50 %)     VISIATIV 28.600 € (+0.53 %)     ALTRAN TECHN. 14.485 € (+0.42 %)     VALLOUREC 2.390 € (-2.85 %)     VINCI 101.350 € (+0.45 %)     SAINT GOBAIN 34.655 € (-0.99 %)     LAGARDERE S.C.A. 18.750 € (+0.43 %)     SES 12.750 € (-0.47 %)     CRCAM SUD R.A.CCI 232.850 € (+0.78 %)     CAPGEMINI 118.450 € (+0.64 %)     TECHNIPFMC 16.645 € (-2.66 %)     NEOEN 31.000 € (-2.97 %)     PERSHING 20.150 € (-1.23 %)     ARCELORMITTAL SA 13.984 € (-1.88 %)     PROSUS 67.570 € (-2.03 %)     EURONEXT 78.600 € (-0.44 %)     AUPLATA MINING GR 0.129 € (-9.15 %)     DSM KON 110.650 € (-1.60 %)     ROTHSCHILD & CO 25.850 € (+0.58 %)     NATIXIS 3.873 € (-0.21 %)     SCHNEIDER ELECTRIC 92.520 € (-0.49 %)     LEGRAND 71.940 € (+0.08 %)  

Entre 1.200 et 5.000 manifestants à Lille contre la réforme des retraites

14/01/2020 16:31
Entre 1.200 et 5.000 personnes, selon la préfecture et la CGT, ont défilé contre la réforme des retraites mardi à Lille, où la préfecture a interdit le centre-ville aux manifestants, une décision critiquée par la LDH et la France insoumise.
Les manifestants, encadrés par un dispositif policier très important, ont suivi le parcours alternatif proposé par le préfet Michel Lallande, en passant notamment par le quartier populaire de Wazemmes.
Mardi, comme samedi dernier, le préfet du Nord a interdit par arrêté "les manifestations et rassemblements sur la voie publique tenus au titre de l'opposition au projet de réforme des retraites" dans le centre de 08H00 à 20H00.
Le préfet a proposé aux organisations syndicales "un itinéraire alternatif (...) en raison des risques importants de troubles à l'ordre public liés aux comportements des casseurs qui se mêlent en nombre croissant aux cortèges".
Pour la préfecture, "le caractère répétitif des violences survenues ces dernières semaines excède le cadre de la liberté de manifestation. Face à ce désordre organisé, le préfet fait le choix de préserver de manière proportionnée l'ordre public tout en permettant la tenue de la manifestation revendicative", détaille-t-elle dans un communiqué publié lundi soir.
"On est très inquiets, car en interdisant le centre et (...) confinant les manifestants dans des secteurs isolés de la ville", l'Etat "fait un pas de plus vers l'altération du droit de manifester et de la liberté d'expression !", a déploré auprès de l'AFP mardi Gérard Minet, secrétaire de la section lilloise de la LDH.
La LDH avait "déjà fait ce constat notamment lors de manifestations de +gilets jaunes+ ces derniers mois", a poursuivi M. Minet, mais "il y a un pas de plus, car si les +gilets jaunes+ étaient difficiles à cerner de par leur absence d'organisation, ce n'est pas du tout le cas des organisations syndicales".
Pour lui, ces interdictions montrent "une volonté de l'Etat (...) d'ignorer totalement les corps intermédiaires" et de "liquider toute forme d'expression populaire".
"Ca démontre d'abord la faiblesse du préfet, qui a peur que les citoyens français puissent exprimer leurs revendications contre le projet de retraite", a réagi Georges Boulanger, secrétaire régional CGT.
Dans un communiqué publié lundi soir, la France insoumise (LFI) a dénoncé, elle, "l'attitude obtuse de la préfecture, qui bien loin de faire redescendre la tension, ne fait qu'exacerber l'opposition entre manifestants et forces de police".
"L'essentiel est ailleurs", a tempéré Jean-François Duflo, secrétaire département de FO. "L'essentiel est que nous sommes toujours mobilisés en force pour faire valoir nos revendications".
"Il n'y a aucune évolution", a déploré Catherine Piecuch, secrétaire académique de la FSU. "C'est un dialogue de sourd qui continue. Les enseignants sont mobilisés contre la réforme à points, qui engendrerait des pertes énormes pour leurs pensions".
Ailleurs dans les Hauts-de-France, selon les préfectures, 100 personnes ont manifesté à Abbeville, 450 à Amiens, 40 lycéens se sont rassemblés à Arras, 75 personnes ont distribué des tracts à Calais. 200 personnes ont défilé à La Chapelle-Saint-Luc, d'après la préfecture de l'Aube.

(© 2020 AFP Finance)
© 2020 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


Fil info