BEKAERT 18.940 € (+9.80 %)     AB INBEV 42.385 € (+4.72 %)     BARCO 153.000 € (+4.79 %)     UCB 86.780 € (+4.71 %)     KBC 51.480 € (+3.92 %)     SOLVAY 71.300 € (+3.97 %)     ORANGE BELGIUM 15.120 € (+1.48 %)     SIOEN 17.600 € (+1.73 %)     AEDIFICA 95.600 € (+3.35 %)     CELYAD 8.680 € (+5.60 %)     BEFIMMO 37.800 € (+2.44 %)     NYRSTAR 0.102 € (-3.77 %)     BANIMMO A 2.800 € (-0.71 %)     QUESTFOR GR-PRICAF 4.820 € (-1.43 %)     RECTICEL 7.500 € (+4.90 %)     TELENET GROUP 35.680 € (-1.00 %)     CFE 64.600 € (+3.19 %)     ACACIA PHARMA 3.040 € (-1.30 %)     ASCENCIO 45.550 € (+0.77 %)     RETAIL ESTATES 57.200 € (+2.33 %)     BREDERODE 72.400 € (+1.69 %)     COFINIMMO 123.000 € (+1.82 %)     BPOST 5.800 € (+1.40 %)     MITHRA 20.600 € (-2.83 %)     MDXHEALTH 0.860 € (+2.99 %)     ELIA GROUP 100.800 € (-2.51 %)     ACKERMANS V.HAAREN 123.400 € (+3.61 %)     TUBIZE-FIN 69.000 € (+3.76 %)     MONTEA C.V.A. 81.700 € (-3.43 %)     UMICORE 39.850 € (-2.28 %)     DECEUNINCK 1.380 € (+0.36 %)     LEASINVEST 83.200 € (0.00 %)     CARE PROPERTY INV. 28.000 € (+1.27 %)     OXURION 2.570 € (-2.28 %)     SIPEF 44.400 € (+0.91 %)     LOTUS BAKERIES 2 810.000 € (-1.06 %)     XIOR 44.300 € (+1.03 %)     GIMV 50.700 € (-0.39 %)     D'IETEREN 51.900 € (+3.59 %)     PROXIMUS 18.365 € (+0.30 %)     TITAN CEMENT 12.600 € (+6.06 %)     EXMAR 4.055 € (+2.40 %)     INTERVEST OFF-WARE 21.900 € (-2.23 %)     KBC ANCORA 31.320 € (+1.75 %)     GREENYARD 5.150 € (+1.98 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 14.400 € (+4.35 %)     AGEAS 32.050 € (-1.20 %)     BIOCARTIS 4.835 € (+0.73 %)     ASIT 0.229 € (-2.56 %)     FAGRON 20.980 € (-0.47 %)     JENSEN-GROUP 21.200 € (-0.93 %)     TINC 13.050 € (+1.16 %)     VGP 114.000 € (+0.88 %)     ATENOR 66.800 € (+1.52 %)     SIEMENS 98.640 € (+0.04 %)     ECONOCOM GROUP 1.820 € (+11.25 %)     IBA 7.640 € (+1.19 %)     MELEXIS 59.500 € (+3.30 %)     PICANOL 54.000 € (+0.75 %)     ONTEX GROUP 13.900 € (+0.43 %)  
   ALFEN 27.350 € (-3.01 %)     CORBION 33.950 € (-2.02 %)     VERIMATRIX 2.020 € (+3.48 %)     SIGNIFY NV 19.935 € (+3.61 %)     ASM INTERNATIONAL 101.200 € (-4.89 %)     TKH GROUP 31.700 € (+0.19 %)     AIRBUS 61.130 € (-2.67 %)     KPN KON 2.152 € (-1.19 %)     RANDSTAD NV 38.670 € (+0.65 %)     ONXEO 0.837 € (+70.64 %)     GALAPAGOS 177.900 € (-5.42 %)     VALEO 21.890 € (+1.20 %)     L'OREAL 251.400 € (+1.17 %)     REMY COINTREAU 104.800 € (+0.67 %)     EURONEXT 81.500 € (-1.69 %)     VOPAK 48.320 € (+0.21 %)     SARTORIUS STED BIO 227.800 € (-8.15 %)     ORPEA 104.000 € (+0.05 %)     PEUGEOT 13.580 € (+4.91 %)     ARKEMA 78.260 € (+2.97 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 14.980 € (+0.46 %)     AXA 16.810 € (+6.22 %)     ALSTOM 39.470 € (-0.13 %)     SOCIETE GENERALE 14.304 € (+6.56 %)     ENERTIME 1.320 € (-2.94 %)     DEVOTEAM 72.200 € (+0.70 %)     RENAULT 22.500 € (+17.47 %)     ADYEN 1 074.000 € (-3.68 %)     VEOLIA ENVIRON. 19.640 € (+2.19 %)     KARDAN 0.034 € (+13.33 %)     KERING 467.600 € (+4.24 %)     CARMILA 10.620 € (+1.14 %)     VOLTALIA 14.660 € (-6.39 %)     ARCELORMITTAL SA 8.815 € (+0.97 %)     HEXAOM 28.200 € (+0.71 %)     NN GROUP 28.400 € (+4.22 %)     ABN AMRO BANK N.V. 7.430 € (+4.77 %)     SBM OFFSHORE 12.585 € (+0.72 %)     PERSHING 22.600 € (+0.44 %)     TECHNIPFMC 7.088 € (+1.84 %)     MAISONS DU MONDE 9.695 € (+0.94 %)     ORANGE 10.450 € (+2.45 %)     ACCSYS 0.896 € (+2.05 %)     TOTAL 34.040 € (+1.99 %)     SAINT GOBAIN 28.290 € (+1.40 %)     CREDIT AGRICOLE 7.994 € (+5.30 %)     NATIXIS 2.155 € (+4.36 %)     PHARMING GROUP 1.332 € (-2.95 %)     CARREFOUR 13.425 € (+3.35 %)     BNP PARIBAS ACT.A 33.735 € (+8.82 %)     INGENICO GROUP 119.700 € (-4.89 %)     MAREL 4.690 € (-0.21 %)     ING GROEP N.V. 6.031 € (+5.99 %)     AKKA TECHNOLOGIES 26.550 € (+7.27 %)     COFACE 5.340 € (+2.69 %)     SCOR SE 24.940 € (+4.61 %)     AIR FRANCE -KLM 4.286 € (+2.81 %)     PIXIUM VISION 0.700 € (-2.78 %)     ASR NEDERLAND 25.270 € (+4.03 %)     BASIC-FIT 20.200 € (+5.21 %)  

Sanctions américaines: l'Europe doit rester "soudée", pour le gouvernement français

10/10/2019 10:09
"Le premier objectif, c'est que l'Union européenne soit soudée", a indiqué jeudi sur Radio Classique le ministre français de l'Agriculture, Didier Guillaume, en réponse aux sanctions décidées par des Américains "malins, qui veulent diviser l'Europe".
"Les Américains ont été malins car ils veulent diviser l'Europe", a-t-il regretté. "Chez nous, ils taxent le vin, c'est une catastrophe pour la viticulture, en Italie c'est le fromage. Ils n'ont pas touché le champagne, le cognac, les grands vins dans lesquels il y a des ressources, mais le vin d'entrée de gamme, celui dans lequel il n'y a pas beaucoup de revenus pour les viticulteurs".
"Le premier objectif, c'est que l'UE soit soudée. Lundi, au conseil des ministres de l'Agriculture, je vais présenter fortement au nom de la France et de l'UE une demande pour que la Commission s'investisse là-dessus", a-t-il encore indiqué. "Il faut que la Commission européenne aide ses filières si les taxes doivent arriver. Sinon, ce sera la fin de beaucoup de secteurs" de la filière viticole.
20% des volumes de vins français exportés partent aux Etats-Unis, et le pourcentage est encore supérieur en valeur, a expliqué lors d'un point presse Jérôme Despey, président de la commission viticole de la FNSEA.
"Toutes les régions sont concernées, avec bien sûr des impacts plus forts sur certaines", a-t-il précisé, évoquant notamment le Beaujolais nouveau. "Là où ça fait mal, aussi, c'est le rosé", a indiqué M. Despey, en soulignant que 50% des vins de Provence sont exportés vers les Etats-Unis.
Demandant à la France et à l'Union européenne de négocier "pour éviter cette sanction", il a également appelé à "tout faire pour reporter la date du 18 octobre", à laquelle les sanctions américaines sont censées entrer en application, "pour nous permettre de nous retourner et de voir avec notre pays les éléments de compensation avec l'Union européenne".
- Des signes d'arrêts de commandes -
Parmi ces possibles compensations, un fonds de crise qui existe au sein de la Commission européenne: "il faut l'activer, c'est une demande qu'on a déjà formalisée" auprès de Bercy, a déclaré M. Despey au sujet de ce fonds lié à la PAC, déjà activé par le passé lors de crises laitières.
"C'est à l'arrivée et au dédouanement des containers que la taxation doit s'appliquer, donc il peut y avoir des commandes antérieures (à la décision des sanctions américaines), qui aujourd'hui sont sur l'océan et qui vont être affectées", a ajouté M. Despey.
Les tensions entre l'Europe et les Etats-Unis ont brutalement ressurgi le 2 octobre lorsque Washington a annoncé vouloir frapper 7,5 milliards de dollars de produits européens de tarifs douaniers punitifs, après avoir reçu le feu vert de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) dans le cadre d'une bataille juridique de 15 ans entre Boeing et Airbus.
Les vins et spiritueux français ont trouvé l'an dernier leur premier débouché aux États-Unis, avec 18,29 millions de caisses de douze bouteilles vendues pour 1,6 milliard d'euros.
"Il pourrait y avoir une contre-taxe européenne, nous sommes entrés dans une bagarre économique avec les Etats-Unis de M. Trump. Ces décisions ne mèneront à rien. L'unilatéralisme voulu par Trump, voilà ce que ça donne", a conclu M. Guillaume.
cd-ngu/ak/nth

(© 2019 AFP Finance)
© 2020 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


Fil info