MELEXIS 66.500 € (+14.07 %)     SIOEN 20.950 € (-1.18 %)     SOLVAY 97.160 € (0.00 %)     AGEAS 50.820 € (-1.40 %)     SHURGARD 30.000 € (0.00 %)     BANIMMO A 3.400 € (-1.16 %)     UCB 67.720 € (-0.24 %)     XIOR 48.850 € (-1.31 %)     FAGRON 17.490 € (+0.69 %)     EURONAV 10.250 € (+2.40 %)     VAN DE VELDE 24.000 € (0.00 %)     SOLVAC NOM(RETAIL) 121.500 € (0.00 %)     ACKERMANS V.HAAREN 137.900 € (-1.22 %)     GIMV 53.300 € (-0.74 %)     COLRUYT 50.480 € (+0.56 %)     KBC ANCORA 42.440 € (+0.66 %)     BEKAERT 26.440 € (-1.12 %)     ELIA 76.800 € (0.00 %)     PROXIMUS 27.930 € (+0.14 %)     SMARTPHOTO GROUP 14.300 € (+2.14 %)     TELENET GROUP 42.900 € (+0.23 %)     MONTEA C.V.A. 79.600 € (+0.25 %)     ATENOR 74.200 € (+0.27 %)     TINC 13.550 € (+0.37 %)     BARCO 179.800 € (+3.45 %)     FNG NV 13.900 € (-0.71 %)     BQUE NAT. BELGIQUE 2 180.000 € (+0.46 %)     CARE PROPERTY INV. 27.300 € (0.00 %)     DECEUNINCK 1.750 € (-1.13 %)     EXMAR 5.340 € (+0.75 %)     RECTICEL 8.070 € (+0.25 %)     VGP 83.600 € (0.00 %)     WERELDHAVE BELGIUM 80.000 € (0.00 %)     CRESCENT 0.030 € (-0.34 %)     CELYAD 8.060 € (+3.07 %)     MDXHEALTH 1.010 € (+0.80 %)     IMMOBEL 67.600 € (-0.59 %)     UMICORE 36.300 € (-0.41 %)     RETAIL ESTATES 84.900 € (-0.82 %)     BIOCARTIS 5.900 € (0.00 %)     SIPEF 42.500 € (-3.41 %)     KBC 63.980 € (+0.79 %)     GBL 87.920 € (-0.39 %)     BEFIMMO 58.000 € (+0.52 %)     ONTEX GROUP 15.040 € (+0.20 %)     ECONOCOM GROUP 2.360 € (+0.85 %)     CIE BOIS SAUVAGE 382.000 € (0.00 %)     AB INBEV 82.220 € (-0.75 %)     LOTUS BAKERIES 2 490.000 € (-1.19 %)     NYRSTAR 0.200 € (+0.50 %)     SOFINA 198.400 € (-1.78 %)     TUBIZE-FIN 60.800 € (-0.16 %)     MITHRA 26.260 € (-1.13 %)     HOME INVEST BE. 115.000 € (-0.86 %)     PICANOL 64.800 € (+0.31 %)     TER BEKE 107.000 € (+1.90 %)     COFINIMMO 131.800 € (+0.15 %)     ORANGE BELGIUM 19.440 € (+4.07 %)     IBA 13.960 € (-0.29 %)     BONE THERAPEUTICS 3.400 € (+1.34 %)  
   EO2 4.050 € (+3.32 %)     GENFIT 13.330 € (+1.83 %)     ENGIE 14.970 € (+0.07 %)     PERNOD RICARD 157.500 € (+0.35 %)     TRIGANO 80.100 € (-0.80 %)     ACCOR 38.200 € (+0.34 %)     EOS IMAGING 1.216 € (-6.46 %)     CARREFOUR 15.795 € (+1.28 %)     ADOCIA 9.260 € (-2.11 %)     VICAT 37.600 € (-0.66 %)     NEOEN 22.250 € (+0.23 %)     ABN AMRO BANK N.V. 17.165 € (+1.54 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 26.675 € (+0.70 %)     BE Semiconductor 31.770 € (+0.09 %)     SOLOCAL GROUP 0.726 € (-3.27 %)     ID LOGISTICS GROUP 161.600 € (-1.22 %)     BASIC-FIT 27.300 € (-2.33 %)     KAS BANK 12.750 € (+0.39 %)     STMICROELECTRONICS 18.480 € (-2.84 %)     ALD 12.960 € (-0.31 %)     VINCI 96.680 € (-0.12 %)     PEUGEOT 24.820 € (+3.24 %)     VALBIOTIS 2.460 € (-1.60 %)     TECHNIPFMC 21.020 € (-0.14 %)     SCHNEIDER ELECTRIC 84.160 € (+0.29 %)     THALES 86.960 € (-1.29 %)     AIRBUS 120.160 € (-1.40 %)     ARCHOS 0.122 € (-0.97 %)     EURONEXT 69.450 € (-1.42 %)     UNILEVER 53.140 € (-1.06 %)     ORANGE 14.915 € (-0.13 %)     SOLUTIONS 30 SE 9.480 € (-1.56 %)     CASINO GUICHARD 44.310 € (+1.10 %)     WERELDHAVE 22.120 € (+0.64 %)     CAPGEMINI 105.100 € (-1.41 %)     GALAPAGOS 140.200 € (-0.04 %)     VALLOUREC 2.376 € (+2.86 %)     BOUYGUES 38.540 € (-0.95 %)     MAISONS DU MONDE 14.740 € (+2.57 %)     AXA 24.135 € (+0.19 %)     ITS GROUP 6.440 € (-0.31 %)     BOIRON 33.000 € (+1.85 %)     HUNTER DOUGLAS 57.600 € (-1.37 %)     SANOFI 81.970 € (-0.12 %)     MERSEN 27.350 € (+0.55 %)     SOCIETE GENERALE 26.490 € (+0.13 %)     DANONE 73.400 € (+0.71 %)     ASML HOLDING 230.050 € (-0.75 %)     KERING 480.350 € (+0.48 %)     TOTAL 47.320 € (+0.29 %)     AIR LIQUIDE 117.000 € (+0.78 %)     L'OREAL 239.100 € (-0.04 %)     PROSUS 62.680 € (-5.63 %)     ESSILORLUXOTTICA 132.400 € (-0.26 %)     PHILIPS KON 39.125 € (+0.37 %)     OCI 21.460 € (0.00 %)     WOLTERS KLUWER 64.220 € (+0.22 %)     INTERTRUST 17.500 € (-1.63 %)     AKZO NOBEL 83.230 € (+1.99 %)     TARKETT 13.680 € (-1.37 %)  

Michelin annonce la fermeture de son usine de La Roche-sur-Yon "d'ici fin 2020", plus de 600 salariés concernés

10/10/2019 07:42
Le fabricant de pneumatiques Michelin a annoncé jeudi son intention de fermer "d'ici fin 2020" son usine de La Roche-sur-Yon (pneus pour poids lourds), qui emploie 619 salariés et était menacée depuis plusieurs semaines en raison des "difficultés du marché" et d'une "concurrence exacerbée".
"Michelin va proposer aux partenaires sociaux d'engager au plus tôt la négociation d'un accord portant sur un plan d'accompagnement des salariés" avec des mesures de préretraite et des dispositifs de mobilité interne et externe, selon un communiqué du groupe.
"Michelin donnera à chaque salarié concerné la possibilité de rester au sein de l'entreprise en France", promet le géant français du pneu.
"Environ 120 millions d'euros" seront provisionnés pour financer l'opération, a précisé le groupe, qui s'engage en outre à lancer "un projet public-privé d'envergure pour donner un nouvel avenir au site".
"Notre objectif, c'est que tous les salariés retrouvent rapidement un emploi", et de "vérifier que l'emploi retrouvé est de qualité", au sein du groupe ou à l'extérieur, notamment sur "un territoire vendéen qui est très dynamique", a assuré à l'AFP une source proche de la direction.
Par ailleurs, 74 personnes travaillant à l'usine de Cholet (Maine-et-Loire) à la fabrication de "mélanges de gomme" pour La Roche-sur-Yon "sont concernées par le projet de fermeture". "Au-delà des mesures de pré-retraite", chacune "se verra proposer un nouveau poste sur le site" de Cholet, a précisé le groupe, assurant qu'il n'y aurait "pas d'impact pour les salariés des autres usines françaises".
Les équipes de La Roche-sur-Yon ont été informées de cette décision jeudi matin. Fin septembre, le président du groupe, Florent Menegaux, avait évoqué la "situation très préoccupante" de leur usine, confirmant les craintes syndicales.
Le "pacte d'avenir" lancé en 2016 "pour renforcer l'activité du site" vendéen, ouvert en 1971, n'a "pu produire les effets attendus", malgré "70 millions d'euros d'investissements", a expliqué Michelin.
En cause, les "difficultés du marché des pneus poids lourds haut de gamme, tant en Europe qu'à l'export".
Soumis à la pression exercée par de nouveaux concurrents chinois qui submergent l'Europe de produits à bas coûts, le géant français des pneumatiques avait déjà annoncé fin septembre la fermeture d'ici à 2021 de son usine de Bamberg (sud de l'Allemagne), qui emploie 858 salariés pour produire des pneus de voitures.
Michelin employait quelque 110.000 salariés (équivalent temps plein) fin 2018, dont plus de 20.000 en France où l'entreprise détient une quinzaine d'implantations industrielles.
ac-bfa/mcj

(© 2019 AFP Finance)
© 2019 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière