AB INBEV 67.480 € (-1.06 %)     ELIA GROUP 99.500 € (-0.20 %)     MONTEA C.V.A. 96.800 € (-1.22 %)     XIOR 60.200 € (-1.79 %)     COFINIMMO 157.800 € (-0.75 %)     CIE BOIS SAUVAGE 384.000 € (-1.54 %)     UMICORE 44.570 € (+2.11 %)     KBC 70.140 € (-1.35 %)     TESSENDERLO 31.200 € (-0.32 %)     ARGENX SE 149.500 € (-1.52 %)     SHURGARD 35.300 € (+0.86 %)     CFE 101.800 € (+0.79 %)     AGFA-GEVAERT 4.450 € (-1.55 %)     EURONAV 9.055 € (-0.39 %)     GBL 93.660 € (-1.06 %)     SOFINA 221.500 € (-0.45 %)     BEKAERT 22.640 € (+1.52 %)     TELENET GROUP 39.600 € (-1.83 %)     RECTICEL 7.710 € (+0.39 %)     LOTUS BAKERIES 3 000.000 € (+0.33 %)     TEXAF 39.000 € (-0.51 %)     IMMOBEL 80.800 € (+2.02 %)     ACKERMANS V.HAAREN 146.400 € (-0.81 %)     GIMV 59.100 € (+0.85 %)     SIPEF 54.400 € (+1.30 %)     CRESCENT 0.027 € (-1.49 %)     ECONOCOM GROUP 2.770 € (-1.21 %)     GLOBAL GRAPHICS 3.430 € (-0.58 %)     KBC ANCORA 46.220 € (-1.66 %)     ATENOR 74.000 € (+0.27 %)     CELYAD 9.940 € (-1.58 %)     KINEPOLIS GROUP 62.000 € (+9.35 %)     PROXIMUS 26.160 € (-3.40 %)     COLRUYT 46.130 € (-0.58 %)     MELEXIS 71.700 € (+0.14 %)     GREENYARD 4.435 € (+0.80 %)     BALTA GROUP 2.420 € (+0.62 %)     DECEUNINCK 1.905 € (-3.05 %)     ONTEX GROUP 15.450 € (-0.64 %)     EXMAR 5.480 € (+2.43 %)     NYRSTAR 0.165 € (+0.61 %)     AEDIFICA 133.400 € (-1.04 %)     TITAN CEMENT 17.800 € (0.00 %)     INTERVEST OFF-WARE 28.600 € (-1.89 %)     SOLVAY 95.660 € (+0.95 %)     MITHRA 25.780 € (-2.42 %)     VAN DE VELDE 25.950 € (+0.19 %)     BREDERODE 84.000 € (-0.47 %)     UCB 92.280 € (+3.11 %)     BIOCARTIS 5.840 € (+0.69 %)     BQUE NAT. BELGIQUE 2 330.000 € (0.00 %)     FAGRON 20.700 € (-0.48 %)     QRF 16.100 € (-0.92 %)     RETAIL ESTATES 82.900 € (+0.12 %)     VASTNED RETAIL BEL 44.500 € (-0.22 %)     WDP 28.600 € (-0.33 %)     MDXHEALTH 0.850 € (-2.30 %)     ASCENCIO 53.200 € (-0.75 %)     BPOST 8.694 € (+0.07 %)     TUBIZE-FIN 75.800 € (+3.84 %)  
   ABN AMRO BANK N.V. 15.000 € (-0.73 %)     NOVACYT 0.699 € (-50.91 %)     HEIJMANS 8.440 € (+7.52 %)     CYBERGUN 0.001 € (-8.33 %)     AIR FRANCE -KLM 9.390 € (-3.49 %)     DANONE 71.460 € (-0.20 %)     ADYEN 869.800 € (-2.69 %)     ARCADIS 23.880 € (-1.49 %)     JUST EAT TAKEAWAY 89.850 € (-1.80 %)     SOPRA STERIA GROUP 144.000 € (-1.30 %)     DASSAULT SYSTEMES 155.750 € (-1.11 %)     AIR LIQUIDE 138.500 € (-1.28 %)     HERMES INTL 699.800 € (-1.82 %)     ICADE 104.000 € (-0.48 %)     TELEPERFORMANCE 241.000 € (-1.31 %)     AKZO NOBEL 85.500 € (-1.65 %)     KORIAN 44.900 € (-1.32 %)     AMOEBA 1.202 € (-23.44 %)     KAUFMAN ET BROAD 40.900 € (+1.69 %)     KLEPIERRE 31.090 € (-0.80 %)     ENGIE 16.480 € (-0.99 %)     LVMH 409.800 € (-2.21 %)     EDF 13.405 € (-0.45 %)     CHRISTIAN DIOR 434.800 € (-2.42 %)     NATIXIS 4.333 € (-0.02 %)     CREDIT AGRICOLE 13.155 € (-1.35 %)     ING GROEP N.V. 10.052 € (+0.26 %)     SPIE 19.470 € (+0.88 %)     AXA 24.485 € (-3.47 %)     SANOFI 93.500 € (-0.53 %)     GALAPAGOS 242.700 € (-1.86 %)     S.E.B. 117.200 € (-1.51 %)     PERNOD RICARD 165.350 € (-2.19 %)     HYBRIGENICS 0.085 € (-5.24 %)     BNP PARIBAS ACT.A 53.260 € (-0.91 %)     FUGRO 10.965 € (+7.50 %)     EUROPCAR MOBILITY 4.094 € (-0.39 %)     PROSUS 71.470 € (-1.33 %)     REMY COINTREAU 103.100 € (-0.39 %)     AALBERTS NV 42.000 € (-1.43 %)     RANDSTAD NV 54.820 € (+0.48 %)     SODEXO 101.450 € (+0.90 %)     SOCIETE GENERALE 31.220 € (-1.81 %)     CROSSJECT 2.600 € (+4.00 %)     ASM INTERNATIONAL 116.950 € (-1.68 %)     WORLDLINE 75.450 € (-2.65 %)     VISIATIV 25.700 € (+0.19 %)     EIFFAGE 110.050 € (-0.86 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 23.175 € (-0.54 %)     SES 10.700 € (-3.30 %)     ARKEMA 86.500 € (+2.13 %)     VERALLIA 34.400 € (-1.63 %)     SII 26.900 € (+0.75 %)     CAPGEMINI 113.350 € (-1.69 %)     CELLECTIS 17.290 € (+3.53 %)     GTT 95.900 € (-0.72 %)     AMG 22.570 € (-1.87 %)     EOS IMAGING 2.115 € (+7.03 %)     ACCELL GROUP 29.050 € (-0.85 %)     ORPEA 125.800 € (-2.10 %)  

GE Belfort: Le Maire demande au groupe américain d'améliorer "très significativement" son plan

11/09/2019 19:20
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a demandé à la direction du groupe General Electric (GE) "d'améliorer très significativement" son plan de restructuration des activités héritées d'Alstom dans l'énergie, a indiqué Bercy mercredi.
M. Le Maire a présidé mercredi le comité de suivi des engagements pris par GE en 2014 dans le cadre du rachat des activités d'Alstom dans l'énergie.
A l'issue de ce comité, il a estimé que "le plan de restructuration envisagé entraînerait la rupture des engagements pris par GE s'il était mené à son terme sans modification", indique le ministère de l'Economie dans un communiqué.
GE a réagi en assurant travailler à une amélioration de son projet.
Le groupe américain "travaille sur les mesures possibles pour adapter le projet de réorganisation en cours, tout en permettant de recouvrer durablement la compétitivité de l'activité gaz du site de Belfort dans un marché très dégradé", a déclaré le groupe dans une réaction écrite.
Les engagements qui pourraient être rompus, selon le ministre, portent "notamment sur le maintien à Belfort des centres de décision pré-existants liés aux turbines à gaz 50 Hz", dans plusieurs domaines (la supervision des activités commerciales, la stratégie de chaîne d'approvisionnement, les activités de R&D).
M. Le Maire a donc demandé au groupe "d'améliorer très significativement" son plan de restructuration pour "garantir dans la durée la tenue des engagements".
Le ministre a ajouté qu'il s'entretiendrait prochainement avec le PDG de GE, Lawrence Culp, "afin d'obtenir de sa part les évolutions nécessaires du plan".
Le géant industriel américain a annoncé fin mai son intention de supprimer près de 1.050 postes en France, dont pratiquement 800 dans l'entité turbines à gaz de Belfort, la moitié de ses effectifs.
Lors d'un déplacement la semaine dernière à Strasbourg, M. Le Maire avait déclaré qu'il entendait "obtenir de la part de GE qu'il poursuivra(it) son activité sur les turbines à gaz" à Belfort et vouloir d'autres garanties "sur la diversification du site de production de Belfort.
La direction de GE a en outre appelé les instances représentatives du personnel, qui selon elle sont "absentes jusqu'à présent", à "engager rapidement les négociations", avant la fin de la procédure le 21 octobre.
L'accord d'acquisition du pôle énergie d'Alstom par GE, pris en novembre 2014, prévoyait que l'industriel américain crée mille emplois et maintienne l'essentiel des activités de turbines à gaz, ainsi que le centre de décision mondiale de cette activité, sur le site belfortain.
Mais le groupe américain n'a pas respecté ses engagements en matière d'emploi et des pénalités lui ont été infligées.
sbo/ef/rhl

(© 2019 AFP Finance)
© 2020 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


Fil info