SOFINA 194.600 € (+1.78 %)     AB INBEV 88.070 € (+1.93 %)     ELIA 74.700 € (+2.33 %)     GREENYARD 2.850 € (+1.06 %)     UMICORE 33.780 € (+1.41 %)     SOLVAC NOM(RETAIL) 121.500 € (-0.82 %)     COLRUYT 46.930 € (-0.70 %)     CELYAD 9.200 € (-0.86 %)     TITAN CEMENT 18.900 € (+0.21 %)     KEYWARE TECH. 0.990 € (+13.14 %)     ECONOCOM GROUP 2.460 € (-0.16 %)     DEXIA 2.000 € (+15.27 %)     MONTEA C.V.A. 77.200 € (-0.26 %)     WERELDHAVE BELGIUM 80.000 € (+0.50 %)     INTERVEST OFF-WARE 25.650 € (-0.39 %)     GBL 87.900 € (+0.43 %)     XIOR 48.200 € (+1.15 %)     SOLVAY 96.060 € (-0.56 %)     LOTUS BAKERIES 2 630.000 € (0.00 %)     KBC ANCORA 41.680 € (+0.92 %)     MDXHEALTH 0.960 € (0.00 %)     ASCENCIO 56.000 € (-2.78 %)     CARE PROPERTY INV. 27.500 € (-0.36 %)     AEDIFICA 105.800 € (+1.34 %)     BIOCARTIS 6.530 € (-1.21 %)     TESSENDERLO 29.650 € (0.00 %)     TELENET GROUP 43.800 € (-0.99 %)     ORANGE BELGIUM 19.560 € (+0.10 %)     BEKAERT 26.220 € (+0.69 %)     BQUE NAT. BELGIQUE 2 210.000 € (-0.90 %)     FAGRON 16.260 € (-0.73 %)     DECEUNINCK 1.880 € (+0.53 %)     SIOEN 22.500 € (-0.88 %)     EURONAV 7.975 € (+0.44 %)     BPOST 9.498 € (-0.42 %)     BARCO 183.400 € (-0.11 %)     VGP 82.800 € (+0.24 %)     BEFIMMO 55.200 € (+0.36 %)     PROXIMUS 26.730 € (+1.75 %)     IBA 15.880 € (+1.40 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 22.450 € (-1.10 %)     TUBIZE-FIN 57.700 € (+1.41 %)     EXMAR 5.570 € (+0.72 %)     KBC 60.980 € (+1.63 %)     CIE BOIS SAUVAGE 371.000 € (+1.09 %)     VAN DE VELDE 22.550 € (-3.01 %)     WDP 168.600 € (-0.24 %)     ONTEX GROUP 15.870 € (+0.89 %)     UCB 66.020 € (+1.85 %)     D'IETEREN 47.450 € (-0.11 %)     BREDERODE 71.200 € (0.00 %)     BALTA GROUP 2.465 € (-1.79 %)     RECTICEL 8.210 € (-0.73 %)     ARGENX SE 113.700 € (-1.47 %)     OXURION 2.670 € (-0.56 %)     ATENOR 74.600 € (0.00 %)     IMMOBEL 68.000 € (0.00 %)     SHURGARD 30.100 € (+1.18 %)     CFE 86.900 € (+0.93 %)     GIMV 55.500 € (+0.73 %)  
   TOTAL 49.480 € (+2.73 %)     PUBLICIS GROUPE SA 46.570 € (+0.41 %)     AIR LIQUIDE 130.800 € (+0.62 %)     ARCELORMITTAL SA 13.832 € (-1.66 %)     GLOBAL ECOPOWER 1.650 € (-1.49 %)     BNP PARIBAS ACT.A 45.295 € (+1.22 %)     AKZO NOBEL 80.620 € (-0.60 %)     MANITOU BF 18.100 € (-2.69 %)     SIGNAUX GIROD 11.950 € (-2.05 %)     THALES 105.050 € (-1.55 %)     PERSHING 19.540 € (-0.20 %)     BENETEAU 9.885 € (-1.35 %)     QUANTUM GENOMICS 4.600 € (+0.77 %)     KAUFMAN ET BROAD 37.340 € (-0.64 %)     1000MERCIS 21.100 € (+0.96 %)     HEINEKEN 97.020 € (+0.25 %)     THERMADOR GROUPE 57.600 € (-0.35 %)     FAURECIA 44.020 € (-2.50 %)     LVMH 370.050 € (+0.75 %)     AIRBUS 120.100 € (-3.21 %)     NEXTSTAGE 95.000 € (-0.52 %)     ASML HOLDING 226.050 € (-0.86 %)     CAPGEMINI 106.500 € (-0.42 %)     ACCELL GROUP 22.000 € (-2.22 %)     NEXTEDIA 0.720 € (+4.35 %)     BIOMERIEUX 74.550 € (+1.15 %)     LISI 26.800 € (-4.96 %)     PHARNEXT 5.880 € (-0.68 %)     UNIBAIL-RODAMCO-WE 132.250 € (+1.89 %)     VIVENDI 24.940 € (-0.64 %)     DANONE 80.440 € (+0.32 %)     VEOLIA ENVIRON. 22.560 € (-0.13 %)     SAINT GOBAIN 35.385 € (+0.38 %)     LEGRAND 65.660 € (-0.76 %)     STMICROELECTRONICS 17.730 € (-2.34 %)     BOUYGUES 35.680 € (+0.73 %)     VINCI 98.640 € (-0.06 %)     TECHNIPFMC 22.170 € (+0.86 %)     PEUGEOT 24.020 € (+0.04 %)     SCHNEIDER ELECTRIC 80.520 € (-0.84 %)     ACCOR 39.590 € (-0.28 %)     CREDIT AGRICOLE 11.280 € (+0.27 %)     SAFRAN 142.300 € (-0.11 %)     OCI 21.680 € (-0.09 %)     ORPEA 109.300 € (+0.83 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 26.630 € (+0.66 %)     MBWS 2.200 € (+2.33 %)     GETLINK SE 13.910 € (+2.51 %)     ASM INTERNATIONAL 84.700 € (+1.56 %)     SES 15.125 € (+1.34 %)     ESSILORLUXOTTICA 132.100 € (+0.92 %)     AMSTERDAM COMMOD. 19.880 € (+0.91 %)     AHOLD DEL 22.770 € (+0.33 %)     AEGON 3.862 € (-0.49 %)     FUGRO 7.096 € (-2.34 %)     SCOR SE 38.200 € (+0.47 %)     REWORLD MEDIA 2.840 € (0.00 %)     APERAM 24.080 € (-0.58 %)     IDI 42.600 € (0.00 %)     VALEO 29.550 € (-1.99 %)  

Après l'amiante, la Cour de cassation élargit le périmètre du préjudice d'anxiété à toute substance toxique

11/09/2019 14:43
La Cour de cassation, qui a récemment ouvert la voie à l'indemnisation du préjudice d'anxiété pour tous les travailleurs exposés à l'amiante, a élargi mercredi le périmètre du préjudice à d'autres substances toxiques.
"En application des règles de droit commun régissant l'obligation de sécurité de l'employeur, le salarié qui justifie d'une exposition à une substance nocive ou toxique générant un risque élevé de développer une pathologie grave et d'un préjudice d'anxiété personnellement subi résultant d'une telle exposition, peut agir contre son employeur pour manquement de ce dernier à son obligation de sécurité", affirme la haute juridiction dans sa décision.
"Cela signifie que tout salarié qui justifie avoir subi une telle exposition à +une substance nocive ou toxique+, c'est-à-dire, à de l'amiante mais potentiellement du benzène ou de la silice ou autre, pourra demander réparation à son employeur, sur le fondement de ses obligations de sécurité", a indiqué à l'AFP Me Manuela Grévy, avocate de 732 anciens mineurs des Houillères du Bassin de Lorraine.
Le "préjudice d'anxiété", consacré en 2010, permet l'indemnisation de personnes qui ne sont pas malades, mais qui s'inquiètent de pouvoir le devenir à tout moment.
La Cour de cassation a annulé une décision de la cour d'appel de Metz du 7 juillet 2017 défavorable aux mineurs car cette dernière n'a "pas donné de base légale à sa décision" et ordonné un nouveau procès devant la cour d'appel de Douai (Nord).
"C'est une décision magnifique. Des centaines d'anciens ouvriers des mines de Lorraine vont pouvoir prétendre à une indemnisation, du fait de leur exposition à l'amiante comme à d'autres substances toxiques", a déclaré Me Grévy.
La cour d'appel de Metz avait débouté les mineurs à la fois de leur demande d'indemnisation au titre du préjudice d'anxiété et de leur plainte contre Charbonnages de France pour violation de l'obligation de sécurité de l'employeur. Un an avant, les prud'hommes leur avaient accordé 1.000 euros au titre du préjudice d'anxiété - contre les 15.000 euros demandés.
L'avocate avait dénoncé les "manquements à la sécurité" des Houillères où "le port du masque n'a jamais été obligatoire" et où le "taux de couverture était de 23,5% en 1991 et de 37% en 1996".

(© 2019 AFP Finance)
© 2019 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière