UMICORE 26.560 € (+1.41 %)     AB INBEV 85.630 € (+1.33 %)     GBL 80.920 € (+1.45 %)     OXURION 5.510 € (+1.47 %)     DECEUNINCK 1.970 € (+1.29 %)     D'IETEREN 43.750 € (+1.63 %)     KINEPOLIS GROUP 51.700 € (0.00 %)     BEKAERT 23.940 € (+1.10 %)     ASCENCIO 56.800 € (0.00 %)     FNG NV 17.800 € (+5.95 %)     BIOCARTIS 9.770 € (+0.10 %)     BPOST 9.162 € (+2.05 %)     SIPEF 37.150 € (+5.39 %)     AGEAS 47.750 € (+1.42 %)     RETAIL ESTATES 80.900 € (-0.12 %)     CARE PROPERTY INV. 27.100 € (-2.52 %)     LEASINVEST 107.000 € (-1.83 %)     BEFIMMO 51.800 € (+0.78 %)     LOTUS BAKERIES 2 540.000 € (-1.17 %)     EURONAV 6.745 € (+2.82 %)     BALTA GROUP 2.665 € (+1.33 %)     AGFA-GEVAERT 3.282 € (+0.31 %)     ATENOR 70.000 € (-2.23 %)     RECTICEL 7.000 € (+2.79 %)     FLUXYS BELGIUM D 27.500 € (+0.36 %)     SIOEN 21.350 € (-0.47 %)     COFINIMMO 120.400 € (+0.33 %)     VGP 76.000 € (+1.33 %)     ACKERMANS V.HAAREN 126.700 € (+1.20 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 21.000 € (+2.44 %)     XIOR 45.800 € (-0.43 %)     COLRUYT 46.070 € (+2.26 %)     HOME INVEST BE. 98.200 € (-0.81 %)     SOLVAY 87.020 € (+1.16 %)     TINC 12.600 € (-0.40 %)     BARCO 175.000 € (+0.81 %)     AEDIFICA 99.700 € (+0.30 %)     SOFINA 168.200 € (+0.72 %)     KBC ANCORA 34.600 € (+2.19 %)     BANIMMO A 3.350 € (-0.89 %)     TUBIZE-FIN 58.500 € (+0.86 %)     CIE BOIS SAUVAGE 363.000 € (-1.09 %)     MONTEA C.V.A. 76.300 € (-0.39 %)     ONTEX GROUP 13.550 € (+2.11 %)     TELENET GROUP 45.400 € (-0.31 %)     MITHRA 26.620 € (+2.86 %)     ACACIA PHARMA 1.850 € (+2.78 %)     ARGENX SE 123.500 € (+1.98 %)     PROXIMUS 27.160 € (+2.07 %)     CFE 80.700 € (+3.59 %)     CELYAD 10.460 € (+2.15 %)     IMMOBEL 62.200 € (-0.64 %)     MELEXIS 55.400 € (+4.43 %)     ELIA 73.600 € (-1.21 %)     KBC 52.200 € (+2.47 %)     PICANOL 63.800 € (+2.24 %)     VAN DE VELDE 25.200 € (-0.79 %)     INTERVEST OFF-WARE 25.950 € (0.00 %)     BREDERODE 62.600 € (0.00 %)     FAGRON 16.390 € (+2.44 %)  
   AHOLD DEL 20.985 € (+3.91 %)     SANOFI 75.990 € (+1.55 %)     TECHNIPFMC 21.100 € (+3.38 %)     PHILIPS KON 41.650 € (+1.71 %)     STEF 79.000 € (-0.88 %)     ING GROEP N.V. 8.583 € (+2.98 %)     MAISONS DU MONDE 15.970 € (+3.43 %)     VEOLIA ENVIRON. 21.930 € (+0.41 %)     KERING 432.300 € (+1.10 %)     GENOMIC VISION 0.446 € (-6.50 %)     HEIJMANS 7.990 € (+4.44 %)     ADYEN 659.400 € (+0.64 %)     TOTAL 43.235 € (-0.15 %)     WERELDHAVE 17.700 € (+0.51 %)     APERAM 19.690 € (+2.98 %)     ASM INTERNATIONAL 72.920 € (+1.39 %)     SOCIETE GENERALE 22.070 € (+3.25 %)     WORLDLINE 61.750 € (+2.75 %)     TARKETT 13.390 € (+3.32 %)     VOLUNTIS 2.560 € (+17.43 %)     ARCELORMITTAL SA 11.778 € (+2.94 %)     LNA SANTE 46.100 € (+0.44 %)     BOURBON CORP. 3.420 € (-1.44 %)     ICADE 78.200 € (+1.56 %)     CASINO GUICHARD 34.880 € (+0.90 %)     UNILEVER 53.340 € (+1.46 %)     FLOW TRADERS 24.260 € (+1.17 %)     HEINEKEN 94.200 € (+1.93 %)     LAFARGEHOLCIM LTD 42.420 € (+0.93 %)     SCHNEIDER ELECTRIC 72.640 € (+1.59 %)     LISI 25.650 € (-0.19 %)     VIVENDI 25.470 € (+1.64 %)     INGENICO GROUP 87.240 € (+2.01 %)     ARCADIS 16.700 € (+1.40 %)     BAM GROEP KON 3.002 € (+4.24 %)     S.E.B. 133.700 € (+1.44 %)     FUGRO 6.136 € (+4.82 %)     WOLTERS KLUWER 64.320 € (+0.37 %)     SPIE 16.030 € (+1.46 %)     SCHLUMBERGER 29.100 € (+2.11 %)     AKZO NOBEL 80.780 € (+0.84 %)     SES 14.260 € (+3.41 %)     UNIBAIL-RODAMCO-WE 120.350 € (+0.80 %)     BRUNEL INTERNAT 10.560 € (-1.68 %)     AMG 18.700 € (+3.46 %)     GALAPAGOS 154.850 € (+1.61 %)     VISIOMED GROUP 0.021 € (-2.73 %)     APRIL 22.300 € (+0.45 %)     KPN KON 2.773 € (+1.87 %)     SOITEC 86.000 € (+1.18 %)     FINANCIERE ODET 772.000 € (+0.52 %)     GETLINK SE 12.450 € (+0.40 %)     XILAM ANIMATION 32.900 € (+1.23 %)     ARKEMA 74.360 € (+1.42 %)     IPSOS 23.800 € (+3.48 %)     ATARI 0.347 € (+0.76 %)     GTT 80.850 € (-0.43 %)     EIFFAGE 88.880 € (+2.49 %)     PERRIER (GERARD) 50.600 € (+0.80 %)     VOLKERWESSELS 17.800 € (+2.18 %)  

Adecco freiné par l'Europe au 2T avec la décélération du secteur automobile

08/08/2019 07:47
Le groupe suisse Adecco, le numéro un mondial du travail temporaire, a publié jeudi un bénéfice net en baisse de 6% au deuxième trimestre, à 159 millions d'euros, sur fond de ralentissement en Europe, notamment dans le secteur de l'automobile.
Son chiffre d'affaires a fléchi de 2%, à 5,9 milliards d'euros, sa croissance organique (hors effets de change et d'acquisition ou cession) reculant de 3% une fois ajustée du nombre de jours ouvrables, a-t-il indiqué dans un communiqué.
"La croissance organique des revenus a ralenti durant le trimestre, essentiellement sous l'effet de l'Europe", a déclaré son directeur général, Alain Dehaze, cité dans le communiqué, rappelant toutefois que la base de comparaison était élevée.
En France, son plus gros marché, ses revenus se sont effrités de 3%, la baisse du recrutement temporaire étant surtout marqué dans l'industrie, la logistique et le commerce de détail, a expliqué le groupe suisse.
Le repli a cependant été en partie amorti par ses activités dans le placement spécialisé, qui englobe entre autres l'ingénierie ou les professions médicales, a-t-il précisé.
Les autres grands marchés européens se sont également inscrits en baisse, à l'exception de la péninsule ibérique. Les revenus pour ses activités en Allemagne, Autriche et Suisse, ont chuté de 15%, avec le ralentissement en particulier du secteur automobile.
Fin juillet, son concurrent néerlandais Randstad avait lui aussi subi les effets d'un secteur automobile morose en Allemagne, ses revenus y chutant dans des proportions similaires.
La croissance économique en zone euro a ralenti au deuxième trimestre, le produit intérieur brut (PIB) des 19 pays ayant adopté la monnaie unique ne progressant que +0,2%, contre +0,4% au trimestre précédent, selon les estimations d'Eurostat, l'office européen des statistiques.
A 07H12 GMT, le titre grimpait de 1,88% à 52,98 francs suisses alors que le SMI, l'indice des valeurs phares de la Bourse suisse, s'appréciait de 1,15%.
Ces chiffres du deuxième trimestre sont dans l'ensemble conformes aux attentes, reflétant "un environnement de marché difficile" selon Michael Foeth, analyste chez Vontobel.
noo/fc/nas

(© 2019 AFP Finance)
© 2019 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière