BONE THERAPEUTICS 4.450 € (-1.55 %)     BIOCARTIS 10.720 € (-1.47 %)     ONTEX GROUP 13.080 € (-4.39 %)     GBL 85.800 € (-0.63 %)     ECONOCOM GROUP 3.100 € (-0.32 %)     COLRUYT 51.120 € (-2.81 %)     RESILUX 134.500 € (+0.37 %)     MELEXIS 56.850 € (-0.18 %)     AB INBEV 79.390 € (-0.50 %)     D'IETEREN 39.200 € (+5.38 %)     UMICORE 26.770 € (-1.33 %)     MONTEA C.V.A. 74.200 € (-0.40 %)     KBC ANCORA 39.380 € (-0.71 %)     GIMV 55.900 € (-0.71 %)     ORANGE BELGIUM 16.420 € (+0.24 %)     DECEUNINCK 2.030 € (-0.49 %)     BARCO 183.600 € (-0.54 %)     PROXIMUS 25.910 € (+1.49 %)     EXMAR 5.540 € (-1.60 %)     VIOHALCO 4.240 € (+3.41 %)     RETAIL ESTATES 78.700 € (+0.51 %)     BEFIMMO 51.800 € (+0.39 %)     GREENYARD 3.285 € (-4.64 %)     CELYAD 10.960 € (+1.67 %)     LEASINVEST 102.500 € (+0.49 %)     FAGRON 17.930 € (+0.79 %)     VGP 72.800 € (-1.09 %)     ACKERMANS V.HAAREN 131.500 € (-0.75 %)     TUBIZE-FIN 61.600 € (+0.16 %)     MITHRA 24.320 € (0.00 %)     OXURION 3.990 € (+2.31 %)     IBA 13.900 € (+0.43 %)     IMMOBEL 59.000 € (+1.37 %)     BREDERODE 61.000 € (+1.33 %)     SIPEF 42.750 € (-2.40 %)     AGEAS 44.650 € (+0.90 %)     KBC 56.280 € (-0.04 %)     ATENOR 71.400 € (-0.83 %)     MDXHEALTH 1.300 € (-4.13 %)     SIOEN 24.850 € (-1.39 %)     INTERVEST OFF-WARE 25.850 € (+1.37 %)     WDP 144.400 € (+0.28 %)     CFE 81.900 € (-0.61 %)     RECTICEL 7.840 € (-1.01 %)     BPOST 8.200 € (-0.49 %)     ELIA 64.500 € (-0.46 %)     XIOR 45.800 € (+0.77 %)     KINEPOLIS GROUP 48.000 € (+2.45 %)     TESSENDERLO 29.250 € (+0.34 %)     EURONAV 7.885 € (-0.76 %)     TELENET GROUP 48.800 € (+0.41 %)     ACACIA PHARMA 1.500 € (-0.53 %)     COFINIMMO 111.600 € (-0.36 %)     SOFINA 168.200 € (-0.24 %)     ASCENCIO 56.600 € (+0.35 %)     ARGENX SE 123.200 € (+1.40 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 20.800 € (-0.95 %)     JENSEN-GROUP 32.500 € (-1.52 %)     UCB 72.400 € (+0.61 %)     SOLVAY 89.440 € (-0.33 %)  
   EUROCOMMERCIAL 23.640 € (-3.90 %)     CARMAT 19.780 € (-1.00 %)     LYSOGENE 2.040 € (+4.62 %)     ADYEN 669.800 € (-1.62 %)     GALAPAGOS 112.800 € (+0.09 %)     ATARI 0.373 € (+0.81 %)     DBV TECHNOLOGIES 14.820 € (-1.20 %)     ING GROEP N.V. 9.793 € (-0.67 %)     KIADIS 7.730 € (-0.26 %)     ORDINA 1.738 € (-2.36 %)     SOCIETE GENERALE 21.565 € (-2.20 %)     PUBLICIS GROUPE SA 47.350 € (-1.27 %)     UBISOFT ENTERTAIN 67.260 € (-1.90 %)     COVIVIO HOTELS 26.000 € (+0.78 %)     REWORLD MEDIA 3.230 € (+0.31 %)     BOURBON CORP. 1.832 € (-1.61 %)     ABN AMRO Group 18.425 € (-2.80 %)     UNILEVER DR 54.390 € (+0.41 %)     REMY COINTREAU 121.100 € (+0.50 %)     EDF 11.085 € (-2.72 %)     LVMH 371.250 € (+0.80 %)     HEINEKEN 99.760 € (+0.36 %)     SANOFI 77.120 € (-0.72 %)     AMG 25.100 € (+0.40 %)     VISIOMED GROUP 0.032 € (+14.08 %)     SODEXO 101.700 € (+0.15 %)     VALLOUREC 2.478 € (-1.98 %)     CARREFOUR 17.035 € (+0.21 %)     EIFFAGE 89.040 € (+0.32 %)     AKWEL 16.180 € (-2.29 %)     RUBIS 48.320 € (+1.90 %)     BUREAU VERITAS 21.830 € (+0.46 %)     ASM INTERNATIONAL 55.120 € (+0.40 %)     S.E.B. 153.300 € (-1.22 %)     DASSAULT AVIATION 1 242.000 € (-1.35 %)     BOUYGUES 31.920 € (-0.59 %)     CARMILA 14.920 € (-0.40 %)     SOITEC 94.150 € (-0.58 %)     FUGRO 7.384 € (+0.44 %)     NANOBIOTIX 9.560 € (-0.78 %)     VIVENDI 24.940 € (+0.85 %)     INTERPARFUMS 41.550 € (-1.42 %)     ALTRAN TECHN. 11.470 € (+0.09 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 28.880 € (-0.35 %)     KLEPIERRE 29.390 € (-1.24 %)     SOMFY SA 82.500 € (+3.38 %)     FASTNED 41.850 € (-21.02 %)     EUROFINS SCIENT. 361.400 € (-3.88 %)     LUCASBOLS 14.400 € (+0.35 %)     ACCOR 36.760 € (+1.43 %)     RALLYE 6.380 € (+4.93 %)     UNIBAIL-RODAMCO-WE 129.250 € (-3.65 %)     SAFRAN 131.450 € (-0.30 %)     RENAULT 55.590 € (-1.00 %)     BENETEAU 9.725 € (-2.41 %)     TELEPERFORMANCE 173.200 € (-0.69 %)     PHARMING GROUP 0.740 € (-0.72 %)     KAUFMAN ET BROAD 31.840 € (-1.12 %)     TOMTOM 9.471 € (+1.65 %)     OL GROUPE 3.290 € (+0.61 %)  

Senard adoubé à la présidence de Renault par les actionnaires

12/06/2019 16:19
Le président de Renault, Jean-Dominique Senard, a été adoubé mercredi par les actionnaires, qui ont ratifié à une écrasante majorité son entrée au conseil d'administration du constructeur automobile français.
Cette ratification a été approuvée à 90,88% des voix, alors que M. Senard a été affaibli récemment par l'échec du projet de mariage avec Fiat Chrysler. M. Senard a remplacé en février l'ancien patron Carlos Ghosn, inculpé au Japon pour diverses malversations.
Industriel expérimenté, reconnu pour ses qualités de diplomate, l'ancien patron de Michelin, âgé de 66 ans, a confirmé mercredi qu'il souhaitait travailler à la consolidation de l'alliance de Renault avec ses partenaires japonais Nissan et Mitsubishi.
"Il n'y aura pas de réussite du groupe Renault sans réussite de l'Alliance", a-t-il lancé aux actionnaires.
Un projet d'intégration renforcé avec Nissan, dont les grandes lignes ont fuité dans la presse, a été rejeté au printemps par les dirigeants du groupe japonais.
Plus récemment un projet de mariage avec Fiat Chrysler a été annulé, 11 jours seulement après son annonce publique par les deux groupes.
Ces deux échecs ont meurtri M. Senard mais il est décidé à poursuivre cette mission délicate, explique-t-on dans son entourage.
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire avait réaffirmé lundi la confiance du gouvernement français en M. Senard. "Jean-Dominique Senard a la confiance de l'Etat français", premier actionnaire de Renault avec 15% du capital, avait-il affirmé lors d'un déplacement à Tokyo.
A la tête du groupe au losange, M. Senard forme un duo avec Thierry Bolloré, ancien adjoint de Carlos Ghosn, qui occupe la direction générale exécutive du groupe.
Fort d'une image de patron social, Jean-Dominique Senard passe pour être à l'opposé de M. Ghosn qui avait bâti sa réputation sur une image de "tueur de coûts".
Réputé élégant et affable, l'ancien élève d'HEC est considéré comme proche du président Emmanuel Macron, qui avait vanté fin janvier son action au sein de Michelin, qualifié d'entreprise "modèle".
Ce catholique pratiquant, à la silhouette longiligne, fils d'un diplomate et d'une mère aristocrate, s'est notamment fait connaître pour ses idées sur le dialogue social au sein des entreprises comme moyen d'améliorer leur compétitivité.
Il a affirmé mercredi vouloir faire grandir Renault "en humanité", estimant qu'une "entreprise plus humaine, plus éthique, était une condition pour des performances durables".
aro/tq/eb

(© 2019 AFP Finance)
© 2019 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière