KBC ANCORA 42.200 € (+0.09 %)     ONTEX GROUP 15.040 € (+0.20 %)     ARGENX SE 105.900 € (+1.73 %)     AB INBEV 81.660 € (-1.42 %)     KBC 63.700 € (+0.35 %)     BARCO 180.600 € (+3.91 %)     ORANGE BELGIUM 19.540 € (+4.60 %)     TELENET GROUP 42.760 € (-0.09 %)     D'IETEREN 55.300 € (-0.72 %)     MELEXIS 66.350 € (+13.81 %)     SMARTPHOTO GROUP 14.250 € (+1.79 %)     PICANOL 64.600 € (0.00 %)     WDP 165.400 € (-0.96 %)     ACKERMANS V.HAAREN 137.600 € (-1.43 %)     AGEAS 50.540 € (-1.94 %)     UMICORE 36.660 € (+0.58 %)     BPOST 10.490 € (+2.54 %)     EXMAR 5.280 € (-0.38 %)     GBL 87.660 € (-0.68 %)     UCB 67.320 € (-0.82 %)     AGFA-GEVAERT 4.032 € (+1.00 %)     INTERVEST OFF-WARE 26.850 € (+0.94 %)     COLRUYT 50.520 € (+0.64 %)     MONTEA C.V.A. 79.100 € (-0.38 %)     ACACIA PHARMA 1.540 € (+3.36 %)     SOLVAC NOM(RETAIL) 120.500 € (-0.82 %)     XIOR 49.150 € (-0.71 %)     PROXIMUS 27.800 € (-0.32 %)     VGP 83.400 € (-0.24 %)     EURONAV 10.130 € (+1.20 %)     SOLVAY 97.000 € (-0.16 %)     QUESTFOR GR-PRICAF 5.520 € (-1.43 %)     COFINIMMO 131.200 € (-0.30 %)     BEKAERT 26.440 € (-1.12 %)     WERELDHAVE BELGIUM 80.000 € (0.00 %)     FAGRON 17.350 € (-0.12 %)     CELYAD 8.190 € (+4.73 %)     BIOCARTIS 5.940 € (+0.68 %)     CARE PROPERTY INV. 27.300 € (0.00 %)     MITHRA 26.180 € (-1.43 %)     TEXAF 35.200 € (0.00 %)     SOFINA 199.200 € (-1.39 %)     SIPEF 43.200 € (-1.82 %)     GIMV 53.300 € (-0.74 %)     DEXIA 1.700 € (-1.16 %)     ECONOCOM GROUP 2.372 € (+1.37 %)     BEFIMMO 57.300 € (-0.69 %)     CIE BOIS SAUVAGE 378.000 € (-1.05 %)     BREDERODE 70.000 € (-0.85 %)     FNG NV 13.900 € (-0.71 %)     GREENYARD 2.875 € (+6.48 %)     RECTICEL 8.070 € (+0.25 %)     SEQUANA MEDICAL 7.000 € (0.00 %)     VOLKSWAGEN 170.100 € (+0.77 %)     IMMO MCC 670.000 € (+0.31 %)     ELIA 75.900 € (-1.17 %)     SHURGARD 30.050 € (+0.17 %)     LOTUS BAKERIES 2 500.000 € (-0.79 %)     REALCO 26.000 € (0.00 %)     RESILUX 128.000 € (0.00 %)  
   NN GROUP 34.470 € (+1.53 %)     SBM OFFSHORE 15.825 € (+0.35 %)     ASML HOLDING 229.000 € (-1.21 %)     UNIBAIL-RODAMCO-WE 142.150 € (+1.14 %)     ADYEN 596.400 € (-1.16 %)     WOLTERS KLUWER 63.940 € (-0.22 %)     MICHELIN 104.050 € (-1.09 %)     RANDSTAD NV 48.680 € (+2.01 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 26.565 € (+0.28 %)     KERING 479.900 € (+0.39 %)     PLASTIC OMNIUM 24.920 € (-0.56 %)     BNP PARIBAS ACT.A 47.880 € (+0.13 %)     EDENRED 43.400 € (+0.46 %)     EO2 4.005 € (+2.17 %)     SCHNEIDER ELECTRIC 83.780 € (-0.17 %)     EUROCOMMERCIAL 28.380 € (+0.28 %)     JC DECAUX SA. 23.640 € (+0.42 %)     STMICROELECTRONICS 18.790 € (-1.21 %)     TOTAL 47.175 € (-0.02 %)     ASR NEDERLAND 33.860 € (+1.10 %)     DANONE 73.380 € (+0.69 %)     SOLOCAL GROUP 0.732 € (-2.40 %)     SOCIETE GENERALE 26.460 € (+0.02 %)     INGENICO GROUP 93.120 € (+1.68 %)     ASM INTERNATIONAL 85.660 € (-0.21 %)     SAINT GOBAIN 37.980 € (+0.38 %)     LVMH 371.450 € (-1.38 %)     ABC ARBITRAGE 6.500 € (0.00 %)     PHILIPS KON 38.860 € (-0.31 %)     KPN KON 2.925 € (-0.20 %)     THALES 87.380 € (-0.82 %)     FNAC DARTY 51.400 € (-0.58 %)     DPA GROUP 1.290 € (-1.53 %)     ENGIE 14.930 € (-0.20 %)     VALEO 32.730 € (-0.24 %)     AKZO NOBEL 83.780 € (+2.66 %)     TOMTOM 10.228 € (-4.05 %)     HERMES INTL 624.000 € (-1.45 %)     ARCELORMITTAL SA 13.848 € (+3.42 %)     TAKEAWAY 73.050 € (+0.69 %)     AIR FRANCE -KLM 10.460 € (+1.21 %)     DONTNOD 13.480 € (-0.15 %)     SAFRAN 137.550 € (-1.08 %)     SANOFI 81.700 € (-0.45 %)     PEUGEOT 24.810 € (+3.20 %)     UNILEVER 53.150 € (-1.04 %)     KAUFMAN ET BROAD 35.460 € (+0.45 %)     EURONEXT 68.400 € (-2.91 %)     S.E.B. 137.900 € (-0.65 %)     ATOS 64.100 € (-1.60 %)     FAURECIA 44.960 € (+0.38 %)     PERNOD RICARD 157.050 € (+0.06 %)     INNATE PHARMA 5.450 € (-2.07 %)     PROSUS 63.390 € (-4.56 %)     DSM KON 105.700 € (-1.03 %)     ALSTOM 36.960 € (-0.78 %)     AJAX 19.400 € (-0.51 %)     HYBRIGENICS 0.124 € (+2.15 %)     AHOLD DEL 22.705 € (-0.39 %)     SARTORIUS STED BIO 125.600 € (-3.83 %)  

La loi sur les mobilités "pas financée", alerte un sénateur centriste

11/02/2019 19:23
Le président de la commission sénatoriale sur l'Aménagement du territoire et du Développement durable Hervé Maurey a alerté lundi que future Loi d'orientation sur les mobilités (LOM) "n'est pas financée", une inquiétude que ne partage pas la ministre des Transports Elisabeth Borne.
Désenclaver les territoires est "la volonté affichée de ce texte mais il y a un certain nombre de défauts majeurs au premier rang desquels le fait qu'il n'y a aucun financement", a déploré l'élu de l'Eure sur LCP.
"Les intercommunalités seront chargées de mettre en place des services de mobilité" mais "comment le feront-elles alors qu'il n'y a aucune ressource de prévue", a-t-il insisté.
La ministre des Transports Élisabeth Borne "reconnaît elle-même que les 500 millions d'euros dont on a besoin chaque année pour réaliser ce plan n'y sont pas puisqu'elle a dû renoncer à mettre une taxe sur les poids lourds, qu'elle a renoncé à envisager des péages urbains", a souligné M. Maurey.
Selon lui, il est seulement "prévu peu ou prou pour financer d'augmenter les produits des radars", c'est-à-dire "encore plus d'amendes pour excès de vitesse", avec un "doublement des recettes" issues de ces amendes, ce que "les Français seront très heureux d'apprendre".
"Il y a à la fois la situation de 2019 pour laquelle on doit prendre en compte le problème de rendement de nos radars" qui doivent financer en partie les infrastructures et dont une bonne partie ont été mis hors service par le mouvement des "gilets jaunes", a réagi Elisabeth Borne.
"On va y travailler", a-t-elle assuré, notant que le budget de 2019 était la traduction d'engagement déjà pris. "On a des sortes d'obligations", a-t-elle insisté.
"Et on avait annoncé qu'il fallait une ressource nouvelle de 500 millions à partir de 2020. Mais là, on tiendra compte des résultats du grand débat" qui doit traiter des questions de fiscalité, a aussi indiqué Mme Borne.
"On a des besoins qui sont avérés. (...) Tout le monde est bien conscient au gouvernement qu'au moment où ce qui s'exprime dans les territoires c'est un sentiment d'abandon --qui se manifeste par des réseaux qui ont été insuffisamment entretenus, par des menaces sur les petites lignes ferroviaires, par des programmes de désenclavement qu'on programme depuis des décennies et qu'on ne voit pas arriver--, ces enjeux sont encore plus d'actualité aujourd'hui qu'hier", a déclaré Elisabeth Borne.
Initialement annoncée pour le printemps 2018, la Loi d'orientation des mobilités (LOM) a été plusieurs fois retardée, notamment à cause de la réforme ferroviaire, et finalement présentée fin novembre.
Elle arrivera au Sénat à partir du 19 mars et sera alimentée par des éléments venus du grand débat, a indiqué Mme Borne en janvier.
Cette loi rassemble une palette d'outils dans laquelle élus et opérateurs de transports pourront piocher pour améliorer les déplacements. Elle offrira notamment, selon Mme Borne, des moyens pour se déplacer dans tout le pays sans voiture individuelle.

(© 2019 AFP Finance)
© 2019 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière