Marie Brizard (MBWS): les ventes reculent de 5% fin 2018, lestées par la France

11/02/2019 18:21
Le groupe français de spiritueux Marie Brizard (MBWS), en difficultés financières, a enregistré un recul de 5% de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre 2018, à 99,5 millions d'euros, lesté par le recul des ventes en France.
Pour l'année 2018, le chiffre d'affaires ressort à 389 millions d'euros, en baisse de 6,2%. En 2017, les ventes avaient reculé de 26,2% à 414,7 millions.
La baisse du chiffre d'affaires trimestriel en France et dans la zone Amériques ont obéré la reprise des ventes en Pologne, a indiqué le groupe lundi dans un communiqué.
En France, où les ventes sont en recul de 14,6%, à 24,3 millions d'euros, la baisse "est essentiellement liée à une diminution des volumes, imputable à une activité promotionnelle moindre que celle de ses concurrents, particulièrement dans les catégories du scotch whisky et de la vodka", selon MBWS.
Le groupe impute également cette baisse aux "mouvements sociaux de novembre et de décembre, qui ont impacté la plupart des catégories de biens de consommation".
La chute de 46%, à 5,4 millions, des ventes dans la zone Amériques est liée pour sa part au marché américain où "la pression sur les prix sur le marché de la vodka s'est accrue durant la période des fêtes de fin d'année, avec un impact négatif sur les prix de l'ensemble de la catégorie et sur le chiffre d'affaires de Sobieski".
En Pologne, le chiffre d'affaires du quatrième trimestre progresse de 21% par rapport au quatrième trimestre de l'exercice précédent, à 10,3 millions d'euros. Une hausse qui provient "de la croissance du chiffre d'affaires réalisé avec la grande distribution et de la montée en puissance progressive des accords de distribution signés au cours du second semestre 2018", souligne Marie Brizard.
MBWS prévoit une perte nette comprise entre 60 et 65 millions d'euros pour 2018, après avoir déjà essuyé une perte de 67,3 millions en 2017, selon une estimation diffusée fin janvier.
Les actionnaires du groupe ont voté massivement, fin janvier en assemblée générale, en faveur du plan de sauvetage présenté par l'actionnaire de référence Cofepp, par ailleurs propriétaire du groupe français de spiritueux La Martiniquaise.
La Cofepp, qui détenait 29,47% du capital de Marie Brizard, s'est engagée à renforcer le capital du groupe et à lui prêter, en attendant, 25 millions d'euros. Au terme de cette opération, il détiendra environ 47% du capital.
L'opération est actuellement soumise à l'autorisation de l'Autorité de la Concurrence française. La décision de cette autorité devrait intervenir à la fin du mois de février 2019, a assuré MBWS.
etr/ef

(© 2019 AFP Finance)
© 2019 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière