AB INBEV 57.240 € (+0.30 %)     XIOR 50.800 € (+0.99 %)     SOLVAY 96.980 € (+1.85 %)     EURONAV 6.850 € (+0.07 %)     BIOCARTIS 4.860 € (+1.99 %)     AGEAS 41.670 € (-0.69 %)     GBL 82.660 € (+0.61 %)     COLRUYT 49.200 € (+0.72 %)     SHURGARD 34.300 € (-1.58 %)     ARGENX SE 233.000 € (+1.48 %)     BEFIMMO 37.950 € (-2.94 %)     UMICORE 38.600 € (+1.98 %)     BANCO SANTANDER 2.468 € (+0.73 %)     KBC 60.080 € (+1.69 %)     BPOST 10.480 € (+1.35 %)     PROXIMUS 18.135 € (+3.16 %)     D'IETEREN 59.700 € (+1.88 %)     LOTUS BAKERIES 3 570.000 € (+0.56 %)     UCB 90.380 € (-0.51 %)     MELEXIS 79.000 € (+2.40 %)     IBA 12.060 € (-3.67 %)     BEKAERT 26.000 € (0.00 %)     INTERVEST OFF-WARE 22.650 € (-0.66 %)     KINEPOLIS GROUP 37.550 € (-6.13 %)     MITHRA 22.450 € (+10.05 %)     TESSENDERLO 31.950 € (-0.16 %)     BANIMMO A 2.720 € (0.00 %)     KBC ANCORA 35.480 € (+0.74 %)     ACKERMANS V.HAAREN 124.100 € (+1.39 %)     WAREHOUSES 44.000 € (+1.15 %)     ELIA GROUP 94.600 € (+1.07 %)     CARE PROPERTY INV. 27.100 € (-1.45 %)     ONTEX GROUP 10.450 € (-1.04 %)     NYRSTAR 0.650 € (+8.51 %)     CELYAD ONCOLOGY 8.150 € (+2.00 %)     VASTNED RETAIL BEL 25.100 € (-3.09 %)     AEDIFICA 96.900 € (-0.21 %)     EXMAR 2.550 € (+1.80 %)     TELENET GROUP 35.300 € (+1.38 %)     BONE THERAPEUTICS 3.080 € (+1.65 %)     VOLKSWAGEN 161.300 € (-1.22 %)     AGFA-GEVAERT 3.490 € (-0.29 %)     SOFTIMAT 2.460 € (+3.36 %)     RECTICEL 9.700 € (+2.86 %)     BARCO 18.665 € (-0.53 %)     ROULARTA 15.050 € (+7.50 %)     DECEUNINCK 1.740 € (+0.29 %)     GIMV 49.900 € (0.00 %)     WDP 28.100 € (+1.37 %)     TER BEKE 115.000 € (-0.86 %)     DIEGEM KENNEDYCERT 116.980 € (-6.27 %)     CFE 76.200 € (+5.83 %)     WERELDHAVE BELGIUM 46.600 € (-2.31 %)     FAGRON 19.570 € (+0.62 %)     SOFINA 261.500 € (-0.38 %)     SIOEN 22.100 € (0.00 %)     TUBIZE-FIN 79.400 € (-0.75 %)     ACACIA PHARMA 2.470 € (+2.92 %)     BQUE NAT. BELGIQUE 1 790.000 € (-0.83 %)     MONTEA C.V.A. 96.400 € (0.00 %)  
   IMCD 103.450 € (+1.27 %)     UNILEVER 51.240 € (+0.55 %)     ROYAL DUTCH SHELLB 14.548 € (-0.15 %)     ASML HOLDING 362.500 € (+1.41 %)     ALTICE EUROPE N.V. 4.469 € (+0.27 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 15.174 € (+0.21 %)     EUROCOMMERCIAL 15.600 € (-1.64 %)     BE SEMICONDUCTOR 43.630 € (+2.68 %)     SLIGRO FOOD GROUP 17.900 € (-0.33 %)     ASM INTERNATIONAL 146.300 € (+1.95 %)     ACCELL GROUP 26.500 € (-1.30 %)     SPIE 17.650 € (+1.73 %)     GALAPAGOS 104.350 € (-1.00 %)     MCPHY ENERGY 34.750 € (+0.72 %)     LVMH 496.200 € (+0.09 %)     SBM OFFSHORE 16.525 € (+1.57 %)     L'OREAL 309.700 € (+1.28 %)     NN GROUP 34.510 € (+0.03 %)     BASIC-FIT 29.950 € (+2.04 %)     ALSTOM 45.180 € (+4.05 %)     ELIS 14.010 € (+1.30 %)     BOUYGUES 33.820 € (+1.02 %)     EDF 12.860 € (+9.91 %)     NAVYA 4.375 € (+1.04 %)     AMOEBA 3.780 € (+11.18 %)     CGG 1.001 € (+1.13 %)     AIRBUS 90.780 € (+1.09 %)     EURAZEO 52.100 € (-0.10 %)     TOTAL 37.735 € (+0.99 %)     AIR FRANCE -KLM 5.498 € (+6.80 %)     CASINO GUICHARD 24.490 € (+0.04 %)     ARCELORMITTAL SA 15.574 € (+1.88 %)     SAINT GOBAIN 40.170 € (+1.18 %)     AXA 19.810 € (+0.11 %)     THALES 80.560 € (+1.08 %)     NEXITY 34.220 € (-0.41 %)     PEUGEOT 20.180 € (+2.10 %)     ESSILORLUXOTTICA 120.400 € (-0.17 %)     RENAULT 34.320 € (+1.98 %)     ACCOR 30.280 € (-0.30 %)     TECHNIPFMC 7.616 € (+1.82 %)     FNAC DARTY 46.380 € (+0.13 %)     ING GROEP N.V. 8.464 € (+1.73 %)     ICADE 62.100 € (-3.87 %)     CREDIT AGRICOLE 9.956 € (+1.30 %)     BNP PARIBAS ACT.A 43.865 € (+1.15 %)     EDENRED 48.830 € (+1.50 %)     BIC 51.400 € (+2.29 %)     KERING 607.900 € (+0.86 %)     COVIVIO 74.100 € (-0.60 %)     PROSUS 93.680 € (-0.19 %)     QUANTUM GENOMICS 5.280 € (+2.52 %)     LEGRAND 71.540 € (+0.96 %)     SUEZ 16.240 € (+0.25 %)     ACHETER-LOUER.FR 0.057 € (-9.68 %)     CNP ASSURANCES 13.620 € (+0.59 %)     MICHELIN 108.850 € (+1.16 %)     VIVENDI 25.490 € (+0.16 %)     SANOFI 85.620 € (+0.29 %)     ADYEN 1 606.500 € (+2.00 %)  

Turquie : Erdogan appelle au dialogue avec l'UE

21/11/2020 17:57
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a appelé samedi l'Union européenne au dialogue, sur fond d'escalade des tensions en Méditerranée orientale où il a prolongé la mission d'un navire d'exploration gazière.
La Turquie a prorogé samedi jusqu'au 29 novembre la mission de l'Oruc Reis, dans une zone maritime qu'elle se dispute avec la Grèce, la découverte de vastes gisements gaziers y aiguisant les appétits.
La présence de ce navire suscite depuis plusieurs mois des tensions avec l'UE qui a reconduit ce mois-ci pour un an des sanctions contre Ankara et envisage de les durcir.
Ces mesures incluent des restrictions dans les émissions de visas et des gels d'avoirs visant des personnes liées à l'exploration gazière contestée en Méditerranée.
Le ministère grec des Affaires étrangères a qualifié la prolongation du séjour de l'Oruc Reis de "conduite illégale, qui met en péril toute possibilité de dialogue constructif".
"Ces actes, qui s'opposent à toute possibilité d'une amélioration des relations entre l'UE et la Turquie, interviennent au moment où des responsables turcs qualifient l'adhésion de leur pays à l'Union de +priorité stratégique+", ajoute le ministère dans un communiqué.
Dans une allocution au congrès de son parti, l'AKP, via un lien vidéo, M. Erdogan a déclaré : "Nous attendons de l'UE qu'elle tienne ses promesses, qu'elle ne nous discrimine pas ou du moins qu'elle ne devienne pas un outil pour créer des inimitiés contre notre pays".
"Nous ne nous voyons pas ailleurs qu'en Europe. Nous envisageons de bâtir notre avenir ensemble avec l'Europe", a-t-il assuré.
"Nous voulons une coopération plus forte avec nos amis et alliés", a déclaré le dirigeant islamo-conservateur.
"Nous pensons de pas avoir de problème avec un pays ou une institution qui ne puisse être réglé par la voie politique, diplomatique ou par le dialogue", a-t-il encore dit.
Les dirigeants de l'Union européenne ont repoussé à leur sommet début décembre la discussion sur de nouvelles sanctions contre la Turquie.
Les tensions et les contentieux se sont multipliés depuis quelques mois entre l'UE et la Turquie.
M. Erdogan a appelé à boycotter les produits français après le soutien exprimé par le président Emmanuel Macron au droit à la caricature au nom de la liberté d'expression, à la suite de la décapitation le 16 octobre par un islamiste d'un enseignant français qui avait montré à ses élèves des caricatures du prophète Mahomet.
Dans le même discours, M. Erdogan a déclaré que la Turquie voulait "utiliser activement ses relations d'alliance anciennes et étroites avec les États-Unis pour trouver une solution aux problèmes régionaux et mondiaux".

(© 2020 AFP Finance)
© 2020 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


Fil info