FAGRON 19.590 € (+0.72 %)     AGEAS 41.680 € (-0.67 %)     SOLVAC NOM(RETAIL) 115.000 € (+3.60 %)     AB INBEV 57.400 € (+0.58 %)     SHURGARD 34.050 € (-2.30 %)     BEFIMMO 38.100 € (-2.56 %)     ELIA GROUP 95.400 € (+1.92 %)     TELENET GROUP 35.480 € (+1.90 %)     UMICORE 38.560 € (+1.88 %)     ARGENX SE 234.600 € (+2.18 %)     MELEXIS 79.350 € (+2.85 %)     KBC 59.840 € (+1.29 %)     KINEPOLIS GROUP 37.550 € (-6.13 %)     ACKERMANS V.HAAREN 124.500 € (+1.72 %)     BEKAERT 26.040 € (+0.15 %)     KBC ANCORA 35.500 € (+0.80 %)     XIOR 50.600 € (+0.60 %)     GBL 82.640 € (+0.58 %)     VASTNED RETAIL BEL 25.000 € (-3.47 %)     ECONOCOM GROUP 2.430 € (-0.21 %)     SOLVAY 96.980 € (+1.85 %)     GIMV 49.850 € (-0.10 %)     MITHRA 22.350 € (+9.56 %)     NYRSTAR 0.635 € (+6.01 %)     PROXIMUS 18.040 € (+2.62 %)     BARCO 18.695 € (-0.37 %)     COLRUYT 49.190 € (+0.70 %)     COFINIMMO 124.800 € (-0.16 %)     RETAIL ESTATES 60.400 € (+0.50 %)     BPOST 10.480 € (+1.35 %)     ROULARTA 15.050 € (+7.50 %)     AEDIFICA 97.000 € (-0.10 %)     ONTEX GROUP 10.380 € (-1.70 %)     RECTICEL 9.650 € (+2.33 %)     ACACIA PHARMA 2.450 € (+2.08 %)     BREDERODE 80.000 € (+0.63 %)     IMMOBEL 62.800 € (+0.96 %)     EURONAV 6.835 € (-0.15 %)     INTERVEST OFF-WARE 22.650 € (-0.66 %)     WERELDHAVE BELGIUM 46.900 € (-1.68 %)     CELYAD ONCOLOGY 8.150 € (+2.00 %)     NYXOAH 16.694 € (+0.57 %)     UCB 90.380 € (-0.51 %)     BIOCARTIS 4.880 € (+2.41 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 15.020 € (+3.44 %)     IBA 12.140 € (-3.04 %)     MDXHEALTH 0.901 € (+0.78 %)     WDP 28.180 € (+1.66 %)     GREENYARD 6.100 € (+1.67 %)     VAN DE VELDE 22.850 € (+1.56 %)     AGFA-GEVAERT 3.480 € (-0.57 %)     EXMAR 2.540 € (+1.40 %)     TESSENDERLO 32.050 € (+0.16 %)     CFE 76.500 € (+6.25 %)     QUESTFOR GR-PRICAF 5.980 € (+0.34 %)     BQUE NAT. BELGIQUE 1 800.000 € (-0.28 %)     OXURION 2.950 € (+1.72 %)     TER BEKE 115.000 € (-0.86 %)     CARE PROPERTY INV. 27.200 € (-1.09 %)     D'IETEREN 59.800 € (+2.05 %)  
   UNILEVER 50.600 € (-0.71 %)     VOPAK 45.810 € (+1.24 %)     ALTICE EUROPE N.V. 4.471 € (+0.31 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 15.134 € (-0.05 %)     ARCELORMITTAL SA 15.414 € (+0.84 %)     SBM OFFSHORE 16.430 € (+0.98 %)     ASML HOLDING 365.000 € (+2.11 %)     AEGON 3.088 € (-0.58 %)     ABN AMRO BANK N.V. 9.548 € (+0.53 %)     ING GROEP N.V. 8.443 € (+1.48 %)     WERELDHAVE 11.530 € (-3.11 %)     JDE PEET'S 33.990 € (+0.77 %)     AKZO NOBEL 89.180 € (+3.34 %)     AHOLD DEL 23.870 € (+1.23 %)     ASM INTERNATIONAL 147.000 € (+2.44 %)     KPN KON 2.538 € (+0.20 %)     NACON 7.500 € (-0.40 %)     ABIVAX 23.500 € (+6.82 %)     SANOFI 85.820 € (+0.53 %)     RENAULT 34.165 € (+1.52 %)     SCHNEIDER ELECTRIC 118.000 € (+0.55 %)     ORANGE 10.720 € (+1.76 %)     L'OREAL 308.600 € (+0.92 %)     AIRBUS 90.710 € (+1.01 %)     ONXEO 0.761 € (-0.39 %)     VEOLIA ENVIRON. 19.790 € (+0.43 %)     ENGIE 12.580 € (+0.44 %)     ASR NEDERLAND 31.700 € (-0.60 %)     BALYO 1.290 € (-3.01 %)     EUROPCAR MOBILITY 0.990 € (-15.46 %)     ROYAL DUTCH SHELLB 14.530 € (-0.27 %)     TELEPERFORMANCE 274.500 € (+0.88 %)     WORLDLINE 77.700 € (+1.38 %)     MICHELIN 108.950 € (+1.25 %)     NICOX 5.910 € (+6.29 %)     HERMES INTL 821.400 € (-0.56 %)     PROSUS 93.920 € (+0.06 %)     BE SEMICONDUCTOR 43.810 € (+3.11 %)     EUROBIO-SCIENTIFIC 14.550 € (+8.18 %)     MAUREL ET PROM 1.622 € (-3.34 %)     LVMH 496.000 € (+0.05 %)     POXEL 7.100 € (+3.95 %)     KERING 609.500 € (+1.13 %)     ADYEN 1 622.000 € (+2.98 %)     REMY COINTREAU 149.200 € (+0.67 %)     VALLOUREC 30.370 € (+3.32 %)     ARTEFACT 2.910 € (-0.68 %)     POSTNL 2.880 € (+1.80 %)     KORIAN 28.280 € (+0.21 %)     CORBION 42.650 € (+2.77 %)     TKH GROUP 39.420 € (-0.55 %)     GENSIGHT BIOLOGICS 6.940 € (+16.84 %)     PEUGEOT 20.130 € (+1.85 %)     CARBIOS 41.100 € (+5.79 %)     SOMFY SA 132.200 € (+1.85 %)     BASIC-FIT 29.950 € (+2.04 %)     CLARANOVA 7.285 € (-0.41 %)     HEINEKEN 89.360 € (+1.02 %)     EDF 12.895 € (+10.21 %)     VALEO 33.670 € (+2.65 %)  

Twitter remettra le compte présidentiel à Biden le jour de l'investiture

21/11/2020 17:38
Le compte Twitter officiel du président des Etats-Unis (@POTUS) sera automatiquement transféré à Joe Biden quand il prêtera serment le jour de l'investiture, même si le président Donald Trump n'a pas admis sa défaite à l'élection présidentielle.
"Twitter prépare activement la transition des comptes institutionnels de la Maison Blanche pour le 20 janvier 2021", a confirmé le réseau social samedi.
"Comme nous l'avons fait pour la transition présidentielle en 2017, ce processus est réalisé en collaboration étroite avec la National Archives and Records Administration", l'équivalent des Archives nationales, a-t-il précisé.
Tous les tweets publiés sur les comptes @POTUS ("President of the United States"), @FLOTUS ("First lady" ou Première dame des Etats-Unis), @VP (vice-président) et les autres profils officiels seront archivés. Les comptes seront ensuite réinitialisés et remis à la nouvelle administration de la Maison Blanche le même jour.
Donald Trump, qui n'a toujours pas admis sa défaite du 3 novembre, a construit son personnage politique sur Twitter. Il s'en sert pour faire campagne, pour s'indigner ou se réjouir, pour attaquer des adversaires et pour faire des annonces officielles.
Il utilise principalement son compte personnel @realDonaldTrump, suivi par plus de 88 millions d'abonnés, contre plus de 32 millions pour @POTUS. Les comptes officiels lui ont surtout servi à retweeter son compte personnel.
Depuis l'élection, il n'a cessé d'affirmer sur la plateforme qu'il avait remporté l'élection et que la victoire de son adversaire démocrate était liée à une fraude massive, sans apporter de preuves. Twitter a ajouté des messages d'avertissement à un très grand nombre de ses tweets, notamment "cette affirmation sur des fraudes électorales est disputée".
Des interventions considérées comme abusives par le camp républicain mais insuffisantes par de nombreux démocrates et la société civile, qui protestent depuis des années contre cette gouvernance à coups de tweets et contre les exemptions dont bénéficient les responsables politiques en matière de modération des contenus sur les réseaux sociaux.
Twitter fait donc face à une forte pression pour freiner la désinformation et les théories du complot, notamment celles venant du chef d'Etat américain.
Joe Biden, de son côté, est un utilisateur bien plus calme de Twitter. Il a envoyé moins de 7.000 tweets à ses 19 millions d'abonnés, contre 58.000 pour Trump.
bur-juj/iba

(© 2020 AFP Finance)
© 2020 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


Fil info