COFINIMMO 123.800 € (-0.16 %)     GREENYARD 4.970 € (-1.39 %)     UMICORE 33.960 € (-2.41 %)     SOLVAY 75.140 € (-1.96 %)     AB INBEV 46.890 € (-2.98 %)     KBC ANCORA 26.500 € (-1.85 %)     CELYAD ONCOLOGY 7.190 € (-0.96 %)     SHURGARD 37.100 € (-0.27 %)     ONTEX GROUP 10.620 € (-4.50 %)     ELIA GROUP 87.300 € (-0.34 %)     GBL 75.400 € (-1.44 %)     MDXHEALTH 0.808 € (+7.73 %)     CARE PROPERTY INV. 26.300 € (-1.50 %)     BREDERODE 75.200 € (-0.92 %)     EURONAV 6.835 € (-2.70 %)     ACKERMANS V.HAAREN 110.400 € (-2.21 %)     ECONOCOM GROUP 2.390 € (+1.06 %)     SOFINA 234.000 € (-0.85 %)     COLRUYT 53.420 € (-0.04 %)     BPOST 8.035 € (-2.01 %)     HAMON 1.370 € (-0.72 %)     ARGENX SE 219.800 € (-1.43 %)     TELENET GROUP 33.480 € (+0.66 %)     AEDIFICA 86.800 € (-1.70 %)     AGFA-GEVAERT 3.550 € (+0.57 %)     UNIFIEDPOST GROUP 22.000 € (-0.90 %)     TINC 13.300 € (-0.75 %)     IMMOBEL 64.200 € (-2.13 %)     KBC 44.280 € (-0.67 %)     BIOCARTIS 4.955 € (+0.10 %)     BONE THERAPEUTICS 3.250 € (-2.69 %)     NYXOAH 18.000 € (-2.47 %)     RETAIL ESTATES 54.200 € (+0.37 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 12.740 € (-0.62 %)     INTERVEST OFF-WARE 22.500 € (+1.81 %)     GIMV 45.450 € (-0.98 %)     HOME INVEST BE. 115.500 € (-0.43 %)     SIEMENS 109.300 € (-1.76 %)     BEFIMMO 36.150 € (-1.63 %)     BEKAERT 20.080 € (-0.79 %)     UCB 89.800 € (-2.60 %)     FLUXYS BELGIUM D 28.500 € (-0.70 %)     FAGRON 20.160 € (-0.98 %)     WDP 29.820 € (-0.47 %)     EXMAR 2.310 € (-1.70 %)     RECTICEL 8.740 € (+1.16 %)     PROXIMUS 15.945 € (-1.85 %)     JENSEN-GROUP 20.500 € (+6.22 %)     XIOR 48.500 € (-0.21 %)     DECEUNINCK 1.485 € (-1.00 %)     D'IETEREN 49.300 € (-1.60 %)     IBA 11.280 € (-1.91 %)     MONTEA C.V.A. 97.200 € (+0.62 %)     QUESTFOR GR-PRICAF 5.500 € (-0.72 %)     ORANGE BELGIUM 14.120 € (-1.12 %)     WERELDHAVE BELGIUM 41.600 € (-1.19 %)     LOTUS BAKERIES 3 370.000 € (-2.88 %)     ACACIA PHARMA 2.120 € (-0.47 %)     TESSENDERLO 30.500 € (-1.29 %)     VAN DE VELDE 21.100 € (+2.18 %)  
   AEGON 2.455 € (+0.20 %)     SUEZ 15.700 € (-0.63 %)     CYBERGUN 0.038 € (-14.67 %)     FUGRO 3.578 € (+3.77 %)     TOTAL 27.775 € (-1.61 %)     ASML HOLDING 324.500 € (-0.51 %)     ENGIE 11.385 € (-2.57 %)     UNILEVER 51.460 € (-1.42 %)     RENAULT 24.395 € (+0.81 %)     THE BLOCKCHAIN GP 0.944 € (+3.28 %)     SAFRAN 91.000 € (-2.34 %)     ORANGE 9.384 € (-0.95 %)     KERING 577.900 € (-1.88 %)     FAURECIA 38.760 € (+0.52 %)     AVENIR TELECOM 0.970 € (+59.04 %)     ABC ARBITRAGE 7.410 € (-0.80 %)     BUREAU VERITAS 19.165 € (-0.96 %)     ADYEN 1 593.500 € (+0.06 %)     VERALLIA 22.700 € (+0.44 %)     CS GROUP. 3.270 € (0.00 %)     DELTA PLUS GROUP 60.000 € (+2.04 %)     V LANSCHOT KEMPEN 16.440 € (-1.08 %)     ERYTECH PHARMA 5.130 € (-0.77 %)     GALAPAGOS 104.250 € (-6.75 %)     DEVOTEAM 97.600 € (0.00 %)     THERANEXUS 9.480 € (-6.60 %)     VETOQUINOL 84.800 € (+0.47 %)     HAULOTTE GROUP 4.150 € (-4.71 %)     REMY COINTREAU 151.100 € (-1.69 %)     IMERYS 29.340 € (-0.47 %)     ING GROEP N.V. 6.405 € (-0.67 %)     DBT 0.171 € (-2.56 %)     ALFEN 60.500 € (-4.27 %)     THALES 63.780 € (-2.03 %)     TECHNIPFMC 6.120 € (-1.92 %)     CNIM GROUP 10.650 € (-1.39 %)     ESSO 9.600 € (0.00 %)     AKKA TECHNOLOGIES 20.100 € (+0.90 %)     VALNEVA 6.340 € (-1.09 %)     LVMH 427.800 € (-0.56 %)     VICAT 27.850 € (+1.27 %)     THERACLION 2.200 € (-1.79 %)     NANOBIOTIX 6.480 € (0.00 %)     ROYAL DUTCH SHELLB 10.054 € (-1.61 %)     WALLIX 15.500 € (-0.64 %)     VOLTALIA 19.120 € (-2.05 %)     CASINO GUICHARD 22.260 € (-1.29 %)     BIOMERIEUX 131.900 € (-2.58 %)     ALSTOM 39.520 € (-1.35 %)     HYBRIGENICS 0.205 € (0.00 %)     LISI 15.240 € (-0.52 %)     NOXXON 0.438 € (+1.04 %)     KLEPIERRE 12.710 € (-3.27 %)     HEIJMANS 7.530 € (-0.26 %)     FOUNTAINE PAJOT 67.000 € (+1.52 %)     GUILLEMOT 8.800 € (+1.15 %)     GROUPE FLO 0.134 € (-4.29 %)     MCPHY ENERGY 23.200 € (-3.53 %)     BOOSTHEAT 2.450 € (0.00 %)     EUROGERM 34.000 € (0.00 %)  

Le Medef appelle à "la souplesse" pour l'événementiel et les salles de sport

17/10/2020 22:01
Le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, a appelé à "de la souplesse" dans le couvre-feu et les fermetures provisoires pour cause de crise sanitaire, pour permettre notamment au secteur événementiel et aux salles de sport de maintenir une activité, dans une interview au Journal du Dimanche.
"On ne va pas pouvoir continuer pendant des mois à ce que l'État finance les salaires et la trésorerie des entreprises privées. Il faut donc qu'on définisse (...) les protocoles qui permettent de poursuivre l'activité, de produire, de consommer, de vivre tout simplement. Sinon, il n'y a pas d'issue économique et donc pas d'espoir", a estimé le président de l'organisation patronale.
"Dans l'événementiel, l'activité est totalement arrêtée. Or, dans deux mois, les tests antigéniques salivaires arrivent. Dès aujourd'hui, l'État doit autoriser les organisateurs d'événements professionnels, culturels et sportifs, à tester le public et à filtrer les entrées en fonction des résultats positifs", a-t-il plaidé. "Ça éviterait de condamner cette industrie à une mort lente".
Il a déploré "parfois une réponse bureaucratique uniforme et centralisée". "La fermeture des salles de sport est par exemple une aberration", selon lui. "Il faut que le ministre de la Santé écoute les milieux économiques, car nous avons collectivement besoin de faire cohabiter activité économique et santé publique".
Pour M. Roux de Bézieux, si les aides "demeurent importantes", on ne peut toutefois pas "vivre sous perfusion" et "ce que l'on attend du gouvernement, ce sont des aides de court terme".
"Tous les professionnels que je rencontre n'aspirent qu'à une chose : travailler. J'appelle à la souplesse", a-t-il dit.
Interrogé sur la perspective de nombreuses faillites à venir, il a rappelé que "pour l'instant, leur nombre est inférieur à 2019". "Mais c'est artificiel. Car le jour où le chômage partiel disparaîtra, quand ces ballons d'oxygène s'envoleront, le risque de faillite se multipliera. Sauf si l'activité repart".
Chômage partiel, prêts garantis par l'Etat, décalages de charges...: sur les neuf premiers mois de l'année, il n'y a eu en France que 19.220 ouvertures de procédures collectives (sauvegarde, redressement et liquidation) contre 32.714 durant la même période de 2019, selon le Conseil national des greffiers des tribunaux de commerce. Mais ces tribunaux anticipent déjà un tsunami en 2021.

(© 2020 AFP Finance)
© 2020 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


Fil info