ARGENX SE 219.800 € (-1.43 %)     AB INBEV 46.890 € (-2.98 %)     ONTEX GROUP 10.620 € (-4.50 %)     UMICORE 33.960 € (-2.41 %)     KINEPOLIS GROUP 22.000 € (-2.65 %)     QUESTFOR GR-PRICAF 5.500 € (-0.72 %)     BARCO 14.420 € (-12.53 %)     BPOST 8.035 € (-2.01 %)     COFINIMMO 123.800 € (-0.16 %)     GREENYARD 4.970 € (-1.39 %)     SOLVAY 75.140 € (-1.96 %)     KBC ANCORA 26.500 € (-1.85 %)     CELYAD ONCOLOGY 7.190 € (-0.96 %)     SHURGARD 37.100 € (-0.27 %)     ELIA GROUP 87.300 € (-0.34 %)     GBL 75.400 € (-1.44 %)     MDXHEALTH 0.808 € (+7.73 %)     CARE PROPERTY INV. 26.300 € (-1.50 %)     BREDERODE 75.200 € (-0.92 %)     EURONAV 6.835 € (-2.70 %)     ACKERMANS V.HAAREN 110.400 € (-2.21 %)     ECONOCOM GROUP 2.390 € (+1.06 %)     SOFINA 234.000 € (-0.85 %)     COLRUYT 53.420 € (-0.04 %)     HAMON 1.370 € (-0.72 %)     TELENET GROUP 33.480 € (+0.66 %)     AEDIFICA 86.800 € (-1.70 %)     AGFA-GEVAERT 3.550 € (+0.57 %)     UNIFIEDPOST GROUP 22.000 € (-0.90 %)     TINC 13.300 € (-0.75 %)     IMMOBEL 64.200 € (-2.13 %)     KBC 44.280 € (-0.67 %)     BIOCARTIS 4.955 € (+0.10 %)     BONE THERAPEUTICS 3.250 € (-2.69 %)     NYXOAH 18.000 € (-2.47 %)     RETAIL ESTATES 54.200 € (+0.37 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 12.740 € (-0.62 %)     INTERVEST OFF-WARE 22.500 € (+1.81 %)     GIMV 45.450 € (-0.98 %)     HOME INVEST BE. 115.500 € (-0.43 %)     SIEMENS 109.300 € (-1.76 %)     BEFIMMO 36.150 € (-1.63 %)     BEKAERT 20.080 € (-0.79 %)     UCB 89.800 € (-2.60 %)     FLUXYS BELGIUM D 28.500 € (-0.70 %)     FAGRON 20.160 € (-0.98 %)     WDP 29.820 € (-0.47 %)     EXMAR 2.310 € (-1.70 %)     RECTICEL 8.740 € (+1.16 %)     PROXIMUS 15.945 € (-1.85 %)     JENSEN-GROUP 20.500 € (+6.22 %)     XIOR 48.500 € (-0.21 %)     DECEUNINCK 1.485 € (-1.00 %)     D'IETEREN 49.300 € (-1.60 %)     IBA 11.280 € (-1.91 %)     MONTEA C.V.A. 97.200 € (+0.62 %)     ORANGE BELGIUM 14.120 € (-1.12 %)     WERELDHAVE BELGIUM 41.600 € (-1.19 %)     LOTUS BAKERIES 3 370.000 € (-2.88 %)     ACACIA PHARMA 2.120 € (-0.47 %)  
   TESSI 94.000 € (0.00 %)     BE SEMICONDUCTOR 39.310 € (+1.26 %)     SCHNEIDER ELECTRIC 106.050 € (-1.62 %)     AMUNDI 61.900 € (-1.51 %)     NEXANS 44.140 € (+0.55 %)     OCI 10.730 € (-2.81 %)     CARBIOS 31.800 € (-2.15 %)     PERNOD RICARD 140.950 € (-1.43 %)     NOXXON 0.438 € (+1.04 %)     ORANGE 9.384 € (-0.95 %)     ASML HOLDING 324.500 € (-0.51 %)     EURONEXT 96.050 € (-1.08 %)     TELEPERFORMANCE 266.500 € (-0.97 %)     UNILEVER 51.460 € (-1.42 %)     JACQUET METALS 9.900 € (+2.06 %)     TKH GROUP 28.480 € (-2.60 %)     CABASSE GROUP 4.430 € (+10.74 %)     APERAM 25.340 € (-1.48 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 10.530 € (-1.79 %)     INNATE PHARMA 3.320 € (-1.78 %)     MKB Nedsense 0.119 € (+6.25 %)     SANOFI 83.360 € (-1.49 %)     EURAZEO 42.820 € (-1.61 %)     CYBERGUN 0.038 € (-14.67 %)     FUGRO 3.578 € (+3.77 %)     ALBIOMA 44.100 € (-2.97 %)     NAVYA 2.920 € (-2.99 %)     AHOLD DEL 24.730 € (-0.84 %)     DBT 0.171 € (-2.56 %)     ECA 23.900 € (-1.24 %)     ALTAREA 118.400 € (-2.31 %)     ELIOR GROUP 3.608 € (-2.17 %)     TRIGANO 128.300 € (+1.42 %)     UBISOFT ENTERTAIN 80.480 € (-1.06 %)     ADYEN 1 593.500 € (+0.06 %)     METABOLIC EXPLORER 1.840 € (+6.98 %)     SOLOCAL GROUP 0.022 € (+1.84 %)     INVENTIVA 11.960 € (-2.45 %)     KAUFMAN ET BROAD 33.200 € (+2.15 %)     EUROMEDIS GROUPE 14.600 € (-6.41 %)     GENOMIC VISION 0.672 € (-14.94 %)     FDJ 32.800 € (-3.22 %)     NOVACYT 10.860 € (+3.63 %)     ALFEN 60.500 € (-4.27 %)     WORLDLINE 70.020 € (-1.74 %)     PATRIMOINE ET COMM 13.900 € (+2.21 %)     AIR LIQUIDE 130.700 € (-0.49 %)     AMG 16.310 € (-0.43 %)     CELLECTIS 14.660 € (-2.14 %)     ELIS 10.690 € (-1.47 %)     GALAPAGOS 104.250 € (-6.75 %)     DSM KON 142.250 € (-0.45 %)     AXA 14.940 € (-0.94 %)     MAISONS DU MONDE 14.520 € (+1.75 %)     ABN AMRO BANK N.V. 7.340 € (-0.54 %)     SOMFY SA 135.400 € (+10.62 %)     GL EVENTS 6.870 € (-2.83 %)     ARKEMA 89.720 € (-3.15 %)     TOMTOM 6.030 € (-2.27 %)     HAL TRUST 111.200 € (-0.89 %)  

Budget: "exercice assez confus" pour LR, qui "ne répond pas à l'urgence" pour le PS

28/09/2020 15:40
Le député Eric Woerth (LR), président de la commission des Finances de l'Assemblée, a critiqué lundi "l'exercice assez confus" du budget 2021, les députés socialistes estimant de leur côté qu'il "ne répond pas à l'urgence de la crise".
"C'est un exercice assez confus. Tout est un peu mélangé, la relance de moyen terme et des mesures d'urgence. Dans une période aussi compliquée, il y aurait dû y avoir une innovation budgétaire. Le gouvernement aurait dû clairement identifier différents scénarios en fonction de l'évolution de l'épidémie" de Covid-19, a souligné l'ancien ministre du Budget lors d'un point presse téléphonique.
Même s'il est favorable aux mesures de compétitivité des entreprises présentes dans ce budget, Eric Woerth aurait également souhaité "des incitations à la consommation ciblées pour faire sortir l'épargne de précaution" des Français.
"Cela aurait pu être des bons de réductions type tickets restaurants, pour accrocher certains types de consommation de produits ou de services non importés", a ajouté le député de l'Oise.
Comme le reste du groupe LR, Eric Woerth a répété qu'il voterait en faveur de la "mission budgétaire spécifique" consacrée au plan de relance dans ce budget 2021, ce qui ne vaut pas quitus pour l'ensemble du projet de budget 2021 dans lequel il figure.
A gauche, les députés socialistes dénoncent quant à eux des "mesures injustes" et un projet de budget "qui ne répond pas à l'urgence de la crise ni ne prépare l'avenir".
"Ses mesures sont insuffisantes", déclarent-ils dans un communiqué, avec "seulement 35 des 100 milliards d'euros du plan de relance inclus dans le budget 2021", selon leurs calculs.
Elles "arrivent trop tard", quand "il aurait fallu agir dès le début de l'été 2020", estiment les députés PS, qui déplorent aussi l'absence de dispositions pour "soutenir le pouvoir d'achat" des "plus pauvres" et réclament une "contribution supplémentaire des plus aisés", notamment le rétablissement de l'impôt sur la fortune (ISF).
Le gouvernement "s'entête dans une politique unijambiste de l'offre en totale inadéquation avec un objectif de relance à court terme", conclut le communiqué socialiste.
Dans le groupe Ecologie Démocratie Solidarité (EDS), surtout composé d'anciens marcheurs de l'aile gauche en rupture avec LREM, on critique un budget qui "manque en partie sa cible", car les "aides" aux entreprises ne sont "conditionnées à aucune contrepartie" écologique ou sociale, selon EDS.

(© 2020 AFP Finance)
© 2020 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


Fil info