D'IETEREN 54.300 € (+0.18 %)     UMICORE 35.330 € (+1.20 %)     MONTEA C.V.A. 96.800 € (+1.36 %)     INTERVEST OFF-WARE 21.850 € (+2.34 %)     UCB 98.640 € (+0.88 %)     ATENOR 58.000 € (-1.36 %)     COLRUYT 55.900 € (-0.18 %)     UNIFIEDPOST GROUP 22.010 € (-1.08 %)     TESSENDERLO 32.550 € (+2.36 %)     CRESCENT 0.038 € (0.00 %)     SHURGARD 38.500 € (+0.79 %)     PROXIMUS 15.775 € (+2.50 %)     ACKERMANS V.HAAREN 112.700 € (+2.45 %)     BARCO 17.605 € (+4.76 %)     AGEAS 35.970 € (+5.42 %)     WAREHOUSES 43.400 € (-4.19 %)     VAN DE VELDE 23.200 € (+0.87 %)     HOME INVEST BE. 116.000 € (0.00 %)     SOLVAY 75.000 € (+2.26 %)     VGP 118.600 € (+1.37 %)     ARGENX SE 217.600 € (+3.82 %)     ORANGE BELGIUM 13.940 € (+1.60 %)     XIOR 54.800 € (+0.74 %)     KBC ANCORA 27.460 € (+5.70 %)     VASTNED RETAIL BEL 20.500 € (-2.38 %)     BPOST 7.670 € (+0.66 %)     LEASINVEST 80.200 € (0.00 %)     WDP 30.260 € (+0.93 %)     EXMAR 2.100 € (+1.94 %)     GREENYARD 5.180 € (+0.19 %)     MELEXIS 65.700 € (+2.74 %)     RECTICEL 8.600 € (+3.37 %)     ECONOCOM GROUP 2.495 € (+3.31 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 14.140 € (+3.21 %)     TUBIZE-FIN 79.900 € (+0.63 %)     BIOCARTIS 4.540 € (+0.89 %)     NYXOAH 19.300 € (-1.04 %)     EURONAV 7.445 € (-2.36 %)     SIOEN 18.850 € (+7.41 %)     AEDIFICA 102.800 € (+1.58 %)     RETAIL ESTATES 53.800 € (+2.67 %)     CARE PROPERTY INV. 27.200 € (+1.12 %)     ONTEX GROUP 11.280 € (+2.55 %)     IBA 11.040 € (+4.94 %)     ELIA GROUP 86.600 € (-0.46 %)     TELENET GROUP 32.440 € (+1.00 %)     GIMV 47.400 € (+2.49 %)     DECEUNINCK 1.500 € (0.00 %)     GBL 78.060 € (+3.53 %)     ACACIA PHARMA 1.950 € (+1.56 %)     LOTUS BAKERIES 3 380.000 € (+2.74 %)     MDXHEALTH 0.790 € (+0.13 %)     COFINIMMO 126.800 € (+2.09 %)     FAGRON 21.640 € (+1.50 %)     TINC 13.350 € (+0.38 %)     IMMOBEL 65.600 € (-0.61 %)     BREDERODE 78.000 € (+1.69 %)     CIE BOIS SAUVAGE 326.000 € (+0.93 %)     AB INBEV 46.795 € (+3.85 %)     BEFIMMO 37.100 € (+2.20 %)  
   VOPAK 48.740 € (-0.45 %)     PHILIPS KON 40.000 € (+3.71 %)     CREDIT AGRICOLE 7.578 € (+5.78 %)     VALLOUREC 17.132 € (+12.87 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 11.224 € (+0.86 %)     2CRSI 3.180 € (+2.91 %)     KAUFMAN ET BROAD 32.800 € (+5.81 %)     EUROPCAR MOBILITY 0.517 € (+3.40 %)     CRCAM NORD CCI 18.000 € (+0.06 %)     GENFIT 4.852 € (+30.85 %)     AIR FRANCE -KLM 2.979 € (+0.64 %)     UNILEVER 52.180 € (+2.23 %)     SANOFI 87.320 € (+0.82 %)     TARKETT 9.075 € (+5.16 %)     QUANTUM GENOMICS 2.700 € (+9.98 %)     INTERTRUST 14.760 € (+3.22 %)     MEDINCELL 7.480 € (+6.86 %)     GALAPAGOS 121.850 € (+3.00 %)     KEYRUS 2.050 € (0.00 %)     JUST EAT TAKEAWAY 95.500 € (+1.17 %)     ARCELORMITTAL SA 11.436 € (+10.92 %)     EUROFINS SCIENT. 673.800 € (+1.02 %)     ACCOR 24.410 € (+4.99 %)     ORAPI 5.500 € (-2.14 %)     STMICROELECTRONICS 25.700 € (+2.47 %)     EIFFAGE 71.160 € (+3.25 %)     AALBERTS NV 30.650 € (+4.50 %)     AMG 14.060 € (+1.41 %)     GENSIGHT BIOLOGICS 3.950 € (+17.56 %)     DRONE VOLT 0.350 € (-6.42 %)     AXA 16.098 € (+3.39 %)     CA TOULOUSE 31 CCI 87.400 € (-1.24 %)     NEWAYS ELECTRONICS 8.020 € (+0.75 %)     FERMENTALG 1.424 € (+0.99 %)     THERACLION 1.820 € (+41.63 %)     RALLYE 3.740 € (+9.04 %)     BASSAC 41.500 € (0.00 %)     VIVENDI 23.840 € (+1.32 %)     AKWEL 16.700 € (+7.74 %)     TOTAL 28.800 € (+2.64 %)     ING GROEP N.V. 6.168 € (+4.60 %)     GROUPE CRIT 52.000 € (+4.73 %)     ALSTOM 44.030 € (+2.16 %)     LVMH 405.900 € (+1.42 %)     BNP PARIBAS ACT.A 31.820 € (+5.19 %)     ORANGE 8.996 € (+1.19 %)     BOSKALIS WESTMIN 17.000 € (+1.07 %)     SOCIETE GENERALE 11.452 € (+5.03 %)     CARREFOUR 13.975 € (+2.04 %)     MAISONS DU MONDE 12.640 € (+4.55 %)     SES 6.050 € (+5.73 %)     NOVACYT 5.160 € (+7.95 %)     HAULOTTE GROUP 4.030 € (+0.12 %)     ADYEN 1 595.500 € (0.00 %)     OCI 10.490 € (+2.74 %)     DSM KON 135.350 € (+0.74 %)     ABN AMRO BANK N.V. 7.214 € (+6.68 %)     PEUGEOT 15.850 € (+4.28 %)     RUBIS 35.540 € (+3.43 %)     GL EVENTS 7.960 € (+0.38 %)  

Feu vert controversé à la reprise de BVA par un fonds anglais

15/09/2020 19:58
Le tribunal de commerce de Toulouse a approuvé la reprise de la société de sondages française BVA, affaiblie par la crise sanitaire, par le fonds de dette Alcentra (filiale de l'américain BNY Mellon), mais le parquet général a fait appel de la décision.
"Nous sommes extrêmement satisfaits. Notre offre était la meilleure sur tous les critères de choix. Cela va permettre au groupe de reprendre sa stratégie de croissance", a déclaré à l'AFP Nicolas Besson, le directeur exécutif d'Alcentra European Direct Lending, en début d'après-midi.
L'objectif, précise M. Besson, est de procéder à "la réunion des activités américaines et européennes du groupe, pour garantir l'intégrité du groupe et la pérennité à long terme".
Mardi dans la soirée, le procureur général près la cour d'appel de Toulouse Franck Rastoul a fait appel de la décision.
"Le parquet général interjette appel afin que la Cour analyse et évalue les offres de reprise en présence, au regard de leurs conséquences immédiates ainsi qu'à long terme, en particulier s'agissant de la situation des salariés de l'entreprise ainsi que des enjeux économiques et autres attachés à la société BVA", dit le communiqué adressé à l'AFP.
L'appel étant suspensif, c'est la chambre commerciale de la cour d'appel de Toulouse qui devra statuer.
Vendredi, le directeur général du Groupe BVA Pascal Gaudin accusait Alcentra, créancier de BVA, d'avoir empêché BVA d'obtenir un Prêt garanti par l'État (PGE), d'avoir forcé le groupe français à se "mettre en redressement judiciaire" et de s'être approprié en juillet la filiale américaine du groupe français.
Alors que les promoteurs de l'offre de reprise par les cadres de BVA alertaient d'une possible délocalisation au Royaume-Uni de la direction et au Luxembourg du siège social, Alcentra garantit que les effectifs seront maintenus pendant au moins deux ans et que le siège de BVA restera en France.
"Il n'a jamais été question de délocaliser quoi que ce soit, rien ne change", assure le directeur exécutif d'Alcentra European Direct Lending.
Alcentra, qui était déjà le principal créancier de BVA, détient désormais la totalité du capital de BVA.
Le comité social d'entreprise (CSE) de BVA a regretté la décision du tribunal de commerce.
"Dans son analyse de l'offre d'Alcentra, le CSE a souligné un engagement moins long sur le maintien de l'emploi et sur un périmètre plus restreint, la méconnaissance du métier et le manque d'expertise du secteur".
Le CSE rapporte en outre l'inquiétude des salariés du fait de "la nomination d'un responsable de la transformation chargé d'optimiser les coûts".
BVA avait été placée en redressement judiciaire le 5 juin et le tribunal de commerce a examiné la semaine dernière quatre offres de reprise.
Le management actuel et les salariés du Groupe BVA avaient adressé une offre de reprise, de même que la société française Dentressangle, déjà propriétaire de l'Ifop, et un entrepreneur toulousain.
Fondé il y a 50 ans, le Groupe BVA compte un millier de salariés, dont 500 dans son siège de Balma, près de Toulouse. Son principal actionnaire était jusqu'ici le fonds d'investissement Naxicap, filiale de Natixis.
En 2019, BVA a fait 200 millions d'euros de chiffre d'affaires, année record, mais la crise sanitaire a amputé l'entreprise de 40% de son chiffre d'affaires.
Filiale de Bank of New York Mellon Corporation, Alcentra est dirigée par Peter Glaser et figure parmi les acteurs majeurs sur le marché de la dette privée, avec plus de 40 milliards de dollars d'actifs sous gestion. Son siège est à Londres.
ap/LyS/or

(© 2020 AFP Finance)
© 2020 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


Fil info