CARE PROPERTY INV. 27.300 € (-0.73 %)     BEKAERT 26.100 € (+0.38 %)     EURONAV 6.820 € (-0.37 %)     AB INBEV 57.250 € (+0.32 %)     ELIA GROUP 95.500 € (+2.03 %)     GBL 82.920 € (+0.93 %)     ONTEX GROUP 10.370 € (-1.80 %)     IBA 12.200 € (-2.56 %)     GREENYARD 6.110 € (+1.83 %)     COLRUYT 49.180 € (+0.68 %)     BREDERODE 80.000 € (+0.63 %)     TESSENDERLO 31.900 € (-0.31 %)     CRESCENT 0.036 € (-0.28 %)     NYRSTAR 0.551 € (-8.01 %)     FAGRON 19.570 € (+0.62 %)     SOFINA 263.000 € (+0.19 %)     CELYAD ONCOLOGY 8.170 € (+2.25 %)     RECTICEL 9.690 € (+2.76 %)     ACKERMANS V.HAAREN 124.600 € (+1.80 %)     UMICORE 38.310 € (+1.22 %)     KINEPOLIS GROUP 37.400 € (-6.50 %)     PROXIMUS 17.995 € (+2.36 %)     TELENET GROUP 35.060 € (+0.69 %)     COFINIMMO 124.800 € (-0.16 %)     KBC 59.680 € (+1.02 %)     UNIFIEDPOST GROUP 19.880 € (+4.08 %)     SOLVAY 96.500 € (+1.34 %)     DECEUNINCK 1.745 € (+0.58 %)     SIPEF 48.800 € (+1.14 %)     CIE BOIS SAUVAGE 321.000 € (+1.26 %)     D'IETEREN 59.600 € (+1.71 %)     XIOR 50.500 € (+0.40 %)     TUBIZE-FIN 79.800 € (-0.25 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 15.100 € (+3.99 %)     ROULARTA 15.150 € (+8.21 %)     IMMOBEL 62.600 € (+0.64 %)     CFE 76.200 € (+5.83 %)     LEASINVEST 80.400 € (-0.25 %)     MITHRA 22.500 € (+10.29 %)     TINC 13.000 € (0.00 %)     MONTEA C.V.A. 96.900 € (+0.52 %)     NYXOAH 16.600 € (0.00 %)     BPOST 10.450 € (+1.06 %)     BARCO 18.685 € (-0.43 %)     WDP 28.180 € (+1.66 %)     ORANGE BELGIUM 16.340 € (+0.86 %)     ARGENX SE 235.000 € (+2.35 %)     ACACIA PHARMA 2.500 € (+4.17 %)     KBC ANCORA 35.240 € (+0.06 %)     OXURION 2.980 € (+2.76 %)     SMARTPHOTO GROUP 24.200 € (+0.83 %)     SIOEN 22.100 € (0.00 %)     AGFA-GEVAERT 3.475 € (-0.71 %)     LOTUS BAKERIES 3 560.000 € (+0.28 %)     WERELDHAVE BELGIUM 47.100 € (-1.26 %)     RETAIL ESTATES 60.000 € (-0.17 %)     VAN DE VELDE 22.900 € (+1.78 %)     BQUE NAT. BELGIQUE 1 795.000 € (-0.55 %)     GIMV 49.750 € (-0.30 %)     ASCENCIO 47.150 € (-0.53 %)  
   DSM KON 137.000 € (+1.48 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 15.120 € (-0.15 %)     HAL TRUST 120.800 € (0.00 %)     LINEDATA SERVICES 26.300 € (+2.73 %)     UNILEVER 50.260 € (-1.37 %)     IPSOS 27.650 € (+3.95 %)     SOCIETE GENERALE 17.328 € (+0.80 %)     OCI 14.800 € (+0.95 %)     SAFRAN 123.000 € (+0.82 %)     AIR LIQUIDE 138.100 € (+0.36 %)     AHOLD DEL 23.810 € (+0.98 %)     LVMH 496.000 € (+0.05 %)     L'OREAL 309.300 € (+1.14 %)     CNP ASSURANCES 13.480 € (-0.44 %)     ING GROEP N.V. 8.416 € (+1.15 %)     AMG 23.360 € (+2.14 %)     VERGNET 0.774 € (+3.34 %)     ENGIE EPS 12.350 € (+3.35 %)     NEXANS 54.150 € (+3.54 %)     ALSTOM 45.190 € (+4.08 %)     S.E.B. 149.500 € (+2.33 %)     SPINEWAY 0.001 € (0.00 %)     CARBIOS 40.950 € (+5.41 %)     ABN AMRO BANK N.V. 9.498 € (0.00 %)     ADVINI 21.800 € (+0.93 %)     ADYEN 1 616.000 € (+2.60 %)     AVENIR TELECOM 0.611 € (-0.68 %)     MERCIALYS 7.070 € (-0.70 %)     ASML HOLDING 366.350 € (+2.49 %)     MUNIC 3.300 € (+37.50 %)     JACQUET METALS 12.200 € (+0.66 %)     MBWS 1.500 € (+4.17 %)     PERNOD RICARD 159.700 € (+2.34 %)     NICOX 5.880 € (+5.76 %)     NEXITY 33.800 € (-1.63 %)     WERELDHAVE 11.610 € (-2.44 %)     VIVENDI 25.390 € (-0.24 %)     CARREFOUR 13.750 € (+0.92 %)     AXA 19.732 € (-0.28 %)     CREDIT AGRICOLE 9.864 € (+0.37 %)     NAVYA 4.345 € (+0.35 %)     ORANGE 10.690 € (+1.47 %)     VOLTALIA 19.660 € (+1.97 %)     INTEGRAGEN 2.030 € (+1.50 %)     METROPOLE TV 12.820 € (+1.42 %)     EUROPCAR MOBILITY 1.000 € (-14.60 %)     ACHETER-LOUER.FR 0.057 € (-10.32 %)     APERAM 32.790 € (-1.47 %)     AEGON 3.058 € (-1.55 %)     PHARMING GROUP 1.139 € (-4.12 %)     ARCELORMITTAL SA 15.294 € (+0.05 %)     EGIDE 0.942 € (-0.84 %)     ERAMET 39.090 € (+3.88 %)     PISCINES DESJOYAUX 17.600 € (+1.15 %)     CAPGEMINI 119.750 € (+2.00 %)     CHARGEURS 17.720 € (-0.11 %)     KAUFMAN ET BROAD 36.550 € (-1.08 %)     TELEPERFORMANCE 275.000 € (+1.07 %)     ACCELL GROUP 26.500 € (-1.30 %)     PERSHING 32.400 € (+3.51 %)  

Venezuela: la justice ordonne la saisie des équipements d'une filiale de AT&T

23/05/2020 01:25
La justice vénézuélienne a ordonné vendredi la saisie "immédiate" des biens et équipements de l'entreprise de télévision payante DirecTV, propriété du groupe américain de télécommunications AT&T, qui a cessé ses activités dans le pays en raison des sanctions américaines.
La Cour suprême a ordonné à la Commission nationale des télécommunications (Conatel) de "prendre possession de tous les biens et propriétés immobiliers, des bureaux commerciaux, des sièges administratifs, des centres opérationnels et de transmission, des antennes et de tout autre équipement ou installation utilisés pour fournir le service d'abonnement" de DirecTV.
"Pour cela, la Conatel pourra compter sur l'appui de l'armée", a précisé la Cour suprême dans un communiqué.
Peu après la publication de la décision de la Cour suprême, une vingtaine de militaires de la Garde nationale vénézuélienne armés de fusils gardaient l'entrée du siège principal de DirecTV dans le sud-est de Caracas, ont constaté des journalistes de l'AFP.
La justice a chargé la Conatel de nommer un nouveau conseil d'administration afin de "garantir le rétablissement immédiat des services (et) les droits du travail de tous les employés".
Elle a aussi émis à l'encontre des membres de la direction actuelle de l'entreprise une interdiction de sortir du territoire vénézuélien et de transférer des comptes bancaires.
Mardi, la société AT&T, basée au Texas, avait annoncé la fin des activités de DirecTV au Venezuela, expliquant que les sanctions américaines interdisaient la transmission de la chaîne d'information privée Globovision et de PDVSA TV, la chaîne de la compagnie pétrolière d'État vénézuélienne.
Or, selon la société, la transmission des deux chaînes est une condition imposée par le gouvernement du président Nicolas Maduro pour l'octroi d'une licence de télévision payante au Venezuela.
Nicolas Maduro, plusieurs membres de l'entourage du président socialiste et PDVSA sont visés par des sanctions américaines.
Le chef de l'opposition vénézuélienne, Juan Guaido, a condamné le jugement de la Cour suprême contre DirecTV et critiqué les responsables politiques.
"Non seulement ils sont coupables du fait que DirecTV a quitté le pays, mais maintenant ils leur prennent leurs équipements et menacent leurs anciens employés", a écrit M. Guaido sur Twitter.
Chef du parlement, Juan Guaido est considéré comme le président par intérim du Venezuela par les Etats-Unis et une cinquantaine d'autres pays qui jugent le pouvoir de Nicolas Maduro illégitime.
Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a lui aussi condamné la saisie des équipements de DirecTV. "Pourquoi les Vénézuéliens ne peuvent-ils pas regarder Futbol Total (un programme sportif très populaire en Amérique latine, ndlr) ? Parce que Nicolas Maduro a chassé DirecTV", a déclaré M. Pompeo sur Twitter.
"Protéger ses copains et leur argent est plus important (pour M. Maduro) que de permettre à dix millions de citoyens d'avoir accès à une information non censurée", a ajouté M. Pompeo.
Selon les chiffres officiels, DirecTV représente 45% du marché de la télévision par abonnement au Venezuela. La fin de ses activités a touché 6,5 millions d'abonnés dans ce pays de 30 millions d'habitants.
erc-ad/jb/plh/roc

(© 2020 AFP Finance)
© 2020 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


Fil info