MELEXIS 91.850 € (-0.92 %)     BARCO 16.080 € (-5.66 %)     UMICORE 49.140 € (+1.99 %)     UCB 88.440 € (+0.34 %)     AB INBEV 52.680 € (-0.92 %)     GBL 84.280 € (+1.42 %)     RECTICEL 11.900 € (+1.71 %)     TESSENDERLO 35.850 € (+0.84 %)     ONTEX GROUP 9.420 € (+1.89 %)     SHURGARD 36.900 € (+0.82 %)     BREDERODE 81.600 € (+0.25 %)     BPOST 9.490 € (-0.16 %)     ECONOCOM GROUP 2.505 € (+0.60 %)     SOLVAY 96.600 € (+0.75 %)     AGEAS 43.350 € (+0.88 %)     KBC 58.140 € (+2.14 %)     EURONAV 6.645 € (+2.07 %)     FAGRON 20.700 € (+0.98 %)     CARE PROPERTY INV. 26.000 € (+0.39 %)     COLRUYT 51.160 € (-0.08 %)     KINEPOLIS GROUP 32.850 € (+1.39 %)     WERELDHAVE BELGIUM 42.100 € (+0.24 %)     PROXIMUS 17.245 € (-0.86 %)     GREENYARD 6.270 € (-0.63 %)     CRESCENT 0.040 € (+2.32 %)     BONE THERAPEUTICS 2.780 € (+3.35 %)     SIPEF 45.650 € (-1.62 %)     BEKAERT 28.600 € (+0.70 %)     ARGENX SE 258.400 € (+0.70 %)     MITHRA 18.760 € (+1.19 %)     BQUE NAT. BELGIQUE 1 770.000 € (-0.84 %)     D'IETEREN 67.900 € (+1.04 %)     WDP 29.080 € (+0.14 %)     KBC ANCORA 33.520 € (+1.64 %)     JENSEN-GROUP 23.000 € (+0.88 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 15.460 € (+1.05 %)     ELIA GROUP 103.400 € (-0.58 %)     TUBIZE-FIN 82.700 € (-0.36 %)     NYRSTAR 0.477 € (+1.38 %)     MDXHEALTH 1.028 € (+0.78 %)     TELENET GROUP 36.960 € (-0.81 %)     SEQUANA MEDICAL 10.350 € (+1.47 %)     AEDIFICA 100.000 € (+1.01 %)     OXURION 2.640 € (-0.38 %)     RESILUX 146.500 € (-0.34 %)     CIE BOIS SAUVAGE 349.000 € (+1.45 %)     EXMAR 3.095 € (+1.14 %)     BEFIMMO 34.600 € (+0.58 %)     TITAN CEMENT 14.580 € (+0.97 %)     IMMOBEL 64.600 € (0.00 %)     ATENOR 55.200 € (-1.08 %)     COFINIMMO 124.000 € (+0.98 %)     BIOCARTIS 4.615 € (+1.21 %)     TINC 12.650 € (0.00 %)     SOFINA 270.500 € (-0.18 %)     CELYAD ONCOLOGY 6.800 € (+2.26 %)     QUESTFOR GR-PRICAF 6.840 € (-0.29 %)     GIMV 49.450 € (+0.30 %)     IBA 14.820 € (+1.51 %)     XIOR 51.100 € (-0.20 %)  
   PROSUS 100.150 € (-2.48 %)     ALFEN 85.000 € (+0.35 %)     PHILIPS KON 46.645 € (-0.10 %)     ARCELORMITTAL SA 18.500 € (+2.82 %)     OCI 17.630 € (+3.04 %)     ING GROEP N.V. 7.462 € (+1.36 %)     UNILEVER 50.180 € (-0.04 %)     IMCD 109.050 € (+0.51 %)     ASML HOLDING 461.750 € (+0.09 %)     STELLANTIS NV 12.800 € (+1.54 %)     GALAPAGOS 92.180 € (+1.36 %)     HEINEKEN 87.580 € (+0.55 %)     UNIBAIL-RODAMCO-WE 57.920 € (+0.73 %)     VOPAK 41.870 € (-0.26 %)     NOXXON 0.473 € (-12.82 %)     CIBOX INTER A CTIV 0.318 € (+13.57 %)     NAVYA 3.145 € (0.00 %)     NANOBIOTIX 14.820 € (+4.37 %)     SAFRAN 107.050 € (+0.85 %)     BNP PARIBAS ACT.A 41.695 € (+1.13 %)     ASM INTERNATIONAL 220.700 € (0.00 %)     GL EVENTS 7.900 € (-1.25 %)     NATIXIS 3.152 € (+2.44 %)     PREDILIFE 7.450 € (+7.97 %)     NN GROUP 35.140 € (+0.66 %)     GTT 77.500 € (-2.64 %)     JUST EAT TAKEAWAY 92.960 € (-2.06 %)     PUBLICIS GROUPE SA 41.900 € (+0.36 %)     CARBIOS 55.100 € (+5.56 %)     AXA 18.862 € (+0.49 %)     FUGRO 8.775 € (+1.15 %)     BOSKALIS WESTMIN 23.540 € (+1.03 %)     TOTAL 35.710 € (+1.02 %)     DRONE VOLT 0.248 € (+3.77 %)     GAUSSIN 10.414 € (+7.92 %)     L'OREAL 301.800 € (+0.94 %)     CYBERGUN 0.002 € (-5.88 %)     NOKIA 4.125 € (+8.40 %)     STMICROELECTRONICS 32.810 € (+0.37 %)     FERMENTALG 3.650 € (+8.15 %)     ALBIOMA 43.200 € (-1.37 %)     ACCOR 27.860 € (-0.71 %)     QUANTUM GENOMICS 4.550 € (+3.29 %)     ABIVAX 33.400 € (+1.98 %)     VINCI 79.000 € (+0.36 %)     KPN KON 2.623 € (+0.08 %)     SOCIETE GENERALE 15.878 € (+1.68 %)     ENGIE EPS 14.550 € (+9.81 %)     ABN AMRO BANK N.V. 8.156 € (+2.31 %)     GECINA 117.100 € (+0.86 %)     ASR NEDERLAND 32.840 € (-0.18 %)     ERAMET 45.520 € (+0.69 %)     VERGNET 0.685 € (+4.10 %)     NEOVACS 0.026 € (+2.79 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 15.860 € (+1.04 %)     EIFFAGE 75.020 € (+0.35 %)     RENAULT 33.375 € (+1.27 %)     AEGON 3.410 € (+1.91 %)     SANOFI 81.510 € (+0.01 %)     EUTELSAT COMMUNIC. 9.596 € (+1.31 %)  

Retraites: des milliers de manifestants à Marseille et Bordeaux

14/01/2020 13:08
Cheminots, dockers, salariés de l'énergie ou encore personnels soignants, enseignants et fonctionnaires territoriaux: plusieurs milliers de personnes ont défilé mardi à Marseille, ainsi qu'à Bordeaux, déterminées à obtenir le retrait du projet de réforme des retraites.
Le cortège marseillais, parti du Vieux-Port et qui a effectué une boucle pour finir sa course devant l'hôtel de ville, a rassemblé quelque 5.550 personnes selon la police, et 35.000 selon la CGT.
"On est déterminés à ne rien lâcher. Il faut qu'ils abandonnent leur projet de merde!", s'est exclamé auprès de l'AFP Renaud Henri, secrétaire général de la CGT énergie de Marseille. "Le gouvernement veut montrer qu'il est dur, mais nous aussi on est durs, on n'a pas le choix que d'aller jusqu'au bout".
"La stratégie du gouvernement n'est pas une surprise. Il faut savoir arrêter un projet de réforme qui est largement impopulaire", a ajouté Rémi Hours, responsable de la CGT cheminots, assurant que son syndicat était déterminé à continuer la lutte en "ciblant des journées d'actions, tout en maintenant une pression minimale en permanence".
"Ceux qui luttent aujourd'hui sont ceux qui défendent les valeurs de la République, face au libéralisme", a commenté Christine Brocchiero, 54 ans, professeur d'histoire-géographie, venue manifester avec une dizaine d'enseignants de son lycée de l'est de Marseille. "Réforme du lycée, des hôpitaux, de la SNCF... Les attaques sont multiples, et les retraites c'est ce qui fait une colle entre nous tous. On se sent solidaires".
A Bordeaux, Stéphane Pinon, un agent de conduite SNCF, a dénoncé la réforme comme "une privatisation à terme du système de retraites", "une porte ouverte aux fonds de pension". "C'est un exemple de la volonté de ce gouvernement de financiariser, de privatiser, d'individualiser la société", a expliqué ce cheminot de 43 ans battant le pavé à côté d'une "caisse de grève" mobile et déplorant une vision gouvernementale "triste et cynique".
Le cortège bordelais a rassemblé entre 2.000 (selon la préfecture) et 7.000 à 10.000 personnes (d'après la CGT), dont quelques dizaines de "gilets jaunes" ou apparentés, au son d'une batucada (ensemble de percussions) et de slogans comme "on lâche rien", "on est là", "assez de régressions, retrait du projet Macron".
Dans une "démarche de convergence", selon un responsable CGT local, le défilé devait se terminer en début d'après-midi devant la préfecture, où allait être reçue une délégation du collectif "Pas de bébés à la consigne", des professionnels de la petite enfance protestant depuis des mois contre une réforme de l'accueil en crèches.
A Nice, une manifestation a également rassemblé de 1.600 personnes, selon la préfecture, à 7.000, selon la CGT.

(© 2020 AFP Finance)
© 2021 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


Fil info