BARCO 16.140 € (-5.31 %)     KBC 59.060 € (+3.76 %)     UMICORE 49.390 € (+2.51 %)     SOLVAY 97.060 € (+1.23 %)     GBL 84.540 € (+1.73 %)     CIE BOIS SAUVAGE 345.000 € (+0.29 %)     SIPEF 45.600 € (-1.72 %)     COFINIMMO 124.800 € (+1.63 %)     AB INBEV 53.060 € (-0.21 %)     MITHRA 18.760 € (+1.19 %)     COLRUYT 51.200 € (0.00 %)     ELIA GROUP 103.000 € (-0.96 %)     UCB 88.500 € (+0.41 %)     HYLORIS 11.960 € (+3.82 %)     ONTEX GROUP 9.370 € (+1.35 %)     BEKAERT 28.700 € (+1.06 %)     AGEAS 43.760 € (+1.84 %)     D'IETEREN 68.000 € (+1.19 %)     PROXIMUS 17.345 € (-0.29 %)     BANIMMO A 2.680 € (+0.75 %)     ARGENX SE 259.600 € (+1.17 %)     ATENOR 55.600 € (-0.36 %)     EXMAR 3.110 € (+1.63 %)     BREDERODE 81.900 € (+0.61 %)     BONE THERAPEUTICS 2.730 € (+1.49 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 15.400 € (+0.65 %)     QRF 11.550 € (+2.67 %)     KBC ANCORA 33.960 € (+2.97 %)     ASIT 0.350 € (-0.14 %)     ACACIA PHARMA 3.190 € (-0.31 %)     TESSENDERLO 36.200 € (+1.83 %)     AEDIFICA 101.600 € (+2.63 %)     KINEPOLIS GROUP 33.050 € (+2.01 %)     WDP 29.180 € (+0.48 %)     PICANOL 71.000 € (0.00 %)     TELENET GROUP 36.940 € (-0.86 %)     BQUE NAT. BELGIQUE 1 795.000 € (+0.56 %)     EURONAV 6.640 € (+2.00 %)     ACKERMANS V.HAAREN 129.100 € (+0.31 %)     IBA 14.840 € (+1.64 %)     DECEUNINCK 2.380 € (-1.65 %)     WERELDHAVE BELGIUM 42.200 € (+0.48 %)     BPOST 9.560 € (+0.58 %)     ORANGE BELGIUM 22.550 € (+0.45 %)     RECTICEL 11.940 € (+2.05 %)     CARE PROPERTY INV. 26.000 € (+0.39 %)     SHURGARD 37.150 € (+1.50 %)     CFE 83.400 € (+0.97 %)     CRESCENT 0.040 € (+2.32 %)     ASCENCIO 50.400 € (+0.40 %)     BEFIMMO 34.750 € (+1.02 %)     MELEXIS 92.000 € (-0.76 %)     VGP 134.600 € (+0.60 %)     SIOEN 22.200 € (+0.45 %)     BIOCARTIS 4.655 € (+2.08 %)     BALTA GROUP 2.010 € (0.00 %)     MONTEA C.V.A. 99.600 € (+0.61 %)     MDXHEALTH 1.022 € (+0.20 %)     UNIFIEDPOST GROUP 21.280 € (-0.19 %)     CELYAD ONCOLOGY 6.760 € (+1.65 %)  
   SBM OFFSHORE 14.685 € (+1.45 %)     PHARMING GROUP 1.173 € (+1.43 %)     UNILEVER 50.150 € (-0.10 %)     GALAPAGOS 91.700 € (+0.84 %)     NN GROUP 35.450 € (+1.55 %)     ASML HOLDING 462.750 € (+0.30 %)     BAM GROEP KON 1.650 € (+2.36 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 15.950 € (+1.62 %)     ASR NEDERLAND 33.060 € (+0.49 %)     ADYEN 1 875.000 € (0.00 %)     NAVYA 3.250 € (+3.34 %)     NACON 8.010 € (+2.43 %)     AEGON 3.459 € (+3.38 %)     ASM INTERNATIONAL 220.700 € (0.00 %)     ESSILORLUXOTTICA 121.150 € (+0.50 %)     TECHNIPFMC 9.014 € (+4.06 %)     ORANGE 9.688 € (+1.40 %)     SARTORIUS STED BIO 340.000 € (+1.25 %)     EUROFINS SCIENT. 80.170 € (+2.55 %)     THALES 74.120 € (+1.26 %)     VALNEVA 9.710 € (+8.01 %)     KERING 547.500 € (+2.72 %)     ACHETER-LOUER.FR 0.062 € (+9.57 %)     CREDIT AGRICOLE 9.746 € (+2.59 %)     CGG 0.868 € (+6.17 %)     JUST EAT TAKEAWAY 93.320 € (-1.69 %)     ARCELORMITTAL SA 18.736 € (+4.14 %)     DSM KON 148.850 € (+1.36 %)     ILIAD 155.900 € (-0.73 %)     ENGIE 13.045 € (+0.89 %)     ING GROEP N.V. 7.569 € (+2.81 %)     PERNOD RICARD 153.500 € (+1.02 %)     AXA 19.006 € (+1.26 %)     SOCIETE GENERALE 16.074 € (+2.93 %)     PHILIPS KON 46.575 € (-0.25 %)     AIR LIQUIDE 135.050 € (+2.78 %)     MAUREL ET PROM 1.720 € (+3.74 %)     NATIXIS 3.216 € (+4.52 %)     ARKEMA 94.720 € (+1.33 %)     RUBIS 37.800 € (-0.47 %)     L'OREAL 301.200 € (+0.74 %)     STELLANTIS NV 12.850 € (+1.94 %)     DANONE 55.340 € (+1.17 %)     FAURECIA 42.580 € (+1.62 %)     VEOLIA ENVIRON. 22.490 € (+0.58 %)     ARGAN 89.000 € (+0.23 %)     ABN AMRO BANK N.V. 8.276 € (+3.81 %)     BENETEAU 10.700 € (+0.09 %)     SANOFI 81.470 € (-0.04 %)     UBISOFT ENTERTAIN 84.660 € (+1.39 %)     PROSUS 100.150 € (-2.48 %)     DEINOVE 0.922 € (+4.77 %)     GAUSSIN 10.500 € (+8.81 %)     BIOMERIEUX 128.200 € (+0.23 %)     CARMAT 28.650 € (-0.52 %)     EDENRED 46.480 € (+1.55 %)     AIR FRANCE -KLM 4.759 € (+4.66 %)     BIOSYNEX 21.000 € (-1.87 %)     AHOLD DEL 24.140 € (+0.17 %)     SOLUTIONS 30 SE 10.680 € (+0.95 %)  

Opel veut supprimer 2.100 postes supplémentaires en Allemagne

14/01/2020 12:48
Le constructeur automobile allemand Opel, filiale de PSA, a annoncé mardi vouloir supprimer 2.100 postes supplémentaires en Allemagne à travers un plan de départs volontaires.
Opel, qui n'aura pas recours à des licenciements, a depuis son rachat en 2017 déjà supprimé quelque 6.800 emplois à cause d'une baisse de la demande qui a entraîné des surcapacités dans ses usines.
Les employés nés avant 1963 pourront opter pour un départ anticipé à la retraite.
Le constructeur exclut par ailleurs les licenciements jusqu'en juillet 2025, dans le cadre d'un accord avec les syndicats qui doit permettre "une nouvelle et nette amélioration de notre compétitivité", explique Michael Lohscheller, patron d'Opel, cité dans un communiqué.
L'usine historique de Rüsselsheim bénéficiera également d'investissements pour y produire de nouveaux modèles dès 2021, précise l'entreprise.
La restructuration intervient au moment où les "normes d'émissions de CO2 de plus en plus strictes provoquent de grands bouleversements de l'industrie automobile", note Opel.
L'industrie automobile européenne s'engage à marche forcée dans l'électrification des motorisations, contrainte de réduire rapidement ses émissions de CO2 pour respecter des limites imposées par l'UE à partir de cette année.
Opel, engagée dans une vaste restructuration, a été redressée en moins de 18 mois après son rachat par PSA en 2017 pour afficher des bénéfices après vingt ans de pertes.
Mais le contructeur voit sa part du marché européen reculer depuis plusieurs années et veut baisser ses coûts de production.
Les difficultés d'Opel s'inscrivent dans un contexte difficile pour le secteur automobile, qui traverse une transformation coûteuse vers l'électrique au moment où la baisse des ventes et l'incertitude commerciale affectent la rentabilité.
Ces derniers mois, les grands groupes automobiles allemands ont déjà annoncé quelque 40.000 suppressions d'emplois pour faire des économies alors que la production dans le pays du secteur, longtemps pilier de l'industrie allemande, a reculé en 2019 à son plus bas niveau depuis 22 ans.

(© 2020 AFP Finance)
© 2021 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


Fil info