RECTICEL 8.130 € (-0.61 %)     ACACIA PHARMA 2.960 € (-2.79 %)     AB INBEV 69.990 € (-1.07 %)     KINEPOLIS GROUP 56.600 € (+0.35 %)     XIOR 53.700 € (-0.56 %)     GBL 95.000 € (-1.19 %)     MDXHEALTH 0.940 € (-0.95 %)     CARE PROPERTY INV. 30.500 € (+2.69 %)     SOLVAY 94.160 € (-0.44 %)     ARGENX SE 135.700 € (-2.93 %)     MONTEA C.V.A. 84.400 € (-0.24 %)     HOME INVEST BE. 113.500 € (0.00 %)     CELYAD 10.540 € (-4.70 %)     ASCENCIO 56.800 € (-0.35 %)     MITHRA 24.780 € (-1.35 %)     BEKAERT 24.500 € (-1.92 %)     SEQUANA MEDICAL 6.360 € (-11.91 %)     TINC 14.050 € (0.00 %)     ONTEX GROUP 15.530 € (-2.45 %)     COLRUYT 44.880 € (+1.20 %)     ACKERMANS V.HAAREN 147.400 € (-0.27 %)     EXMAR 5.250 € (-3.31 %)     TELENET GROUP 40.620 € (-0.78 %)     TUBIZE-FIN 71.600 € (-0.56 %)     KBC 67.940 € (-1.45 %)     TITAN CEMENT 18.760 € (-0.95 %)     PROXIMUS 25.530 € (-0.47 %)     RETAIL ESTATES 84.700 € (0.00 %)     GREENYARD 4.455 € (-5.41 %)     SHURGARD 33.400 € (-4.02 %)     BEFIMMO 53.900 € (-0.19 %)     CFE 101.200 € (-0.78 %)     BALTA GROUP 2.320 € (-4.13 %)     AGEAS 51.400 € (+0.12 %)     LOTUS BAKERIES 2 770.000 € (+4.14 %)     INTERVEST OFF-WARE 26.850 € (-0.56 %)     KBC ANCORA 45.660 € (-0.35 %)     FLUXYS BELGIUM D 29.100 € (-1.02 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 20.950 € (-1.18 %)     DECEUNINCK 1.990 € (0.00 %)     WDP 24.700 € (-0.40 %)     MELEXIS 66.600 € (+0.30 %)     EURONAV 9.905 € (-2.61 %)     BQUE NAT. BELGIQUE 2 330.000 € (-0.85 %)     AEDIFICA 120.200 € (+0.67 %)     UCB 81.780 € (-0.27 %)     COFINIMMO 138.200 € (-0.29 %)     IBA 10.240 € (+1.99 %)     WERELDHAVE BELGIUM 87.600 € (0.00 %)     ECONOCOM GROUP 2.240 € (+1.73 %)     GIMV 56.600 € (+0.53 %)     CIE BOIS SAUVAGE 382.000 € (+0.53 %)     ORANGE BELGIUM 19.480 € (-0.31 %)     BARCO 227.000 € (+0.22 %)     VGP 89.400 € (-1.76 %)     FAGRON 20.100 € (-1.66 %)     AGFA-GEVAERT 4.572 € (-0.70 %)     SOFINA 213.500 € (+0.95 %)     OXURION 3.125 € (-2.34 %)     LEASINVEST 117.500 € (-1.67 %)  
   STMICROELECTRONICS 27.000 € (+6.47 %)     CROSSJECT 2.530 € (+16.06 %)     ADOCIA 14.880 € (+14.46 %)     ACCOR 37.730 € (-2.23 %)     KERING 573.400 € (-3.17 %)     IPSOS 31.700 € (0.00 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 25.805 € (-0.50 %)     ADP 171.600 € (-3.05 %)     GALAPAGOS 211.200 € (-1.40 %)     DANONE 73.320 € (+0.58 %)     ING GROEP N.V. 10.254 € (-1.31 %)     BOUYGUES 37.660 € (-1.49 %)     AEGON 3.830 € (-1.26 %)     HERMES INTL 704.200 € (-0.98 %)     GL EVENTS 23.950 € (-0.21 %)     PEUGEOT 19.120 € (-1.57 %)     VIRBAC 217.000 € (0.00 %)     FLOW TRADERS 20.520 € (-2.56 %)     AHOLD DEL 21.995 € (+0.23 %)     RENAULT 36.985 € (-5.06 %)     VERIMATRIX 1.920 € (-1.74 %)     TAKEAWAY 85.750 € (-0.92 %)     PHARMASIMPLE 5.220 € (-5.09 %)     MAISONS DU MONDE 11.000 € (-2.48 %)     ENVEA 107.500 € (-2.27 %)     ESKER 105.400 € (+0.38 %)     ICADE 97.900 € (-0.56 %)     MINT 5.500 € (+6.38 %)     VRANKEN-POMMERY 19.050 € (-2.56 %)     ALTICE EUROPE N.V. 6.176 € (-2.22 %)     BONDUELLE 21.050 € (-1.86 %)     VISIOMED GROUP 0.031 € (+14.81 %)     VEOLIA ENVIRON. 26.500 € (+0.57 %)     ENGIE 15.500 € (+1.34 %)     ATOS 77.600 € (-0.33 %)     CARREFOUR 14.620 € (+1.14 %)     SOCIETE GENERALE 30.175 € (-0.48 %)     UNIBAIL-RODAMCO-WE 131.350 € (+0.50 %)     CREDIT AGRICOLE 12.490 € (-1.11 %)     VISIATIV 28.600 € (+0.53 %)     ALTRAN TECHN. 14.485 € (+0.42 %)     VALLOUREC 2.390 € (-2.85 %)     VINCI 101.350 € (+0.45 %)     SAINT GOBAIN 34.655 € (-0.99 %)     LAGARDERE S.C.A. 18.750 € (+0.43 %)     SES 12.750 € (-0.47 %)     CRCAM SUD R.A.CCI 232.850 € (+0.78 %)     TECHNIPFMC 16.645 € (-2.66 %)     CAPGEMINI 118.450 € (+0.64 %)     NEOEN 31.000 € (-2.97 %)     PERSHING 20.150 € (-1.23 %)     ARCELORMITTAL SA 13.984 € (-1.88 %)     PROSUS 67.570 € (-2.03 %)     EURONEXT 78.600 € (-0.44 %)     AUPLATA MINING GR 0.129 € (-9.15 %)     DSM KON 110.650 € (-1.60 %)     ROTHSCHILD & CO 25.850 € (+0.58 %)     NATIXIS 3.873 € (-0.21 %)     LEGRAND 71.940 € (+0.08 %)     DASSAULT SYSTEMES 160.600 € (+0.06 %)  

Opel veut supprimer 2.100 postes supplémentaires en Allemagne

14/01/2020 12:48
Le constructeur automobile allemand Opel, filiale de PSA, a annoncé mardi vouloir supprimer 2.100 postes supplémentaires en Allemagne à travers un plan de départs volontaires.
Opel, qui n'aura pas recours à des licenciements, a depuis son rachat en 2017 déjà supprimé quelque 6.800 emplois à cause d'une baisse de la demande qui a entraîné des surcapacités dans ses usines.
Les employés nés avant 1963 pourront opter pour un départ anticipé à la retraite.
Le constructeur exclut par ailleurs les licenciements jusqu'en juillet 2025, dans le cadre d'un accord avec les syndicats qui doit permettre "une nouvelle et nette amélioration de notre compétitivité", explique Michael Lohscheller, patron d'Opel, cité dans un communiqué.
L'usine historique de Rüsselsheim bénéficiera également d'investissements pour y produire de nouveaux modèles dès 2021, précise l'entreprise.
La restructuration intervient au moment où les "normes d'émissions de CO2 de plus en plus strictes provoquent de grands bouleversements de l'industrie automobile", note Opel.
L'industrie automobile européenne s'engage à marche forcée dans l'électrification des motorisations, contrainte de réduire rapidement ses émissions de CO2 pour respecter des limites imposées par l'UE à partir de cette année.
Opel, engagée dans une vaste restructuration, a été redressée en moins de 18 mois après son rachat par PSA en 2017 pour afficher des bénéfices après vingt ans de pertes.
Mais le contructeur voit sa part du marché européen reculer depuis plusieurs années et veut baisser ses coûts de production.
Les difficultés d'Opel s'inscrivent dans un contexte difficile pour le secteur automobile, qui traverse une transformation coûteuse vers l'électrique au moment où la baisse des ventes et l'incertitude commerciale affectent la rentabilité.
Ces derniers mois, les grands groupes automobiles allemands ont déjà annoncé quelque 40.000 suppressions d'emplois pour faire des économies alors que la production dans le pays du secteur, longtemps pilier de l'industrie allemande, a reculé en 2019 à son plus bas niveau depuis 22 ans.

(© 2020 AFP Finance)
© 2020 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


Fil info