COFINIMMO 124.000 € (+1.31 %)     KINEPOLIS GROUP 41.100 € (+1.99 %)     HYLORIS 10.600 € (+0.19 %)     AB INBEV 46.505 € (+3.63 %)     ATENOR 57.200 € (+1.78 %)     LEASINVEST 91.400 € (+0.88 %)     KBC 53.040 € (+3.31 %)     VAN DE VELDE 20.500 € (-0.49 %)     SOLVAY 73.280 € (+2.60 %)     VGP 116.600 € (+0.34 %)     RECTICEL 8.300 € (+1.72 %)     ONTEX GROUP 12.860 € (0.00 %)     WERELDHAVE BELGIUM 54.400 € (+1.12 %)     BREDERODE 77.800 € (+2.64 %)     ARGENX SE 210.600 € (+0.10 %)     AEDIFICA 99.300 € (+2.27 %)     TUBIZE-FIN 83.500 € (+0.72 %)     GBL 77.220 € (+1.93 %)     WDP 25.275 € (+1.42 %)     AGFA-GEVAERT 3.735 € (+1.77 %)     BONE THERAPEUTICS 2.400 € (-1.64 %)     SHURGARD 33.150 € (-0.30 %)     XIOR 50.400 € (+3.49 %)     AGEAS 32.600 € (+1.65 %)     COLRUYT 48.140 € (+0.12 %)     ELIA GROUP 98.300 € (+0.10 %)     QUESTFOR GR-PRICAF 5.760 € (+4.73 %)     KBC ANCORA 31.520 € (+3.01 %)     D'IETEREN 49.900 € (+1.32 %)     BEFIMMO 39.600 € (+1.41 %)     MELEXIS 70.300 € (+2.48 %)     BALTA GROUP 1.130 € (-1.74 %)     DECEUNINCK 1.345 € (-1.10 %)     SOFINA 242.000 € (+0.41 %)     CARE PROPERTY INV. 28.450 € (+0.18 %)     ASCENCIO 47.350 € (+1.28 %)     CELYAD 9.250 € (+0.43 %)     BARCO 23.250 € (+1.57 %)     ACKERMANS V.HAAREN 117.400 € (+1.82 %)     BIOCARTIS 4.505 € (+1.92 %)     TITAN CEMENT 10.800 € (-0.92 %)     UCB 107.000 € (+1.47 %)     SIEMENS 108.000 € (+2.37 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 16.500 € (+0.73 %)     CFE 59.500 € (-0.34 %)     MONTEA C.V.A. 90.400 € (+0.78 %)     BPOST 5.895 € (+0.60 %)     GREENYARD 5.400 € (-0.92 %)     TELENET GROUP 36.080 € (+1.29 %)     HOME INVEST BE. 117.000 € (-0.43 %)     BEKAERT 17.690 € (+3.27 %)     INTERVEST OFF-WARE 23.150 € (+0.65 %)     TESSENDERLO 27.100 € (+2.07 %)     GIMV 49.700 € (-1.19 %)     ECONOCOM GROUP 1.712 € (-3.28 %)     EXMAR 2.200 € (+2.33 %)     SIPEF 44.000 € (0.00 %)     UMICORE 44.020 € (+3.43 %)     TINC 13.500 € (+1.89 %)     MITHRA 18.940 € (+2.27 %)  
   TOTAL 35.085 € (+1.28 %)     NOVACYT 3.200 € (0.00 %)     AIRBUS 67.720 € (+3.18 %)     REMY COINTREAU 127.400 € (+2.33 %)     GROUPE GUILLIN 21.400 € (+3.38 %)     STEF 65.400 € (-9.17 %)     ASML HOLDING 343.550 € (+2.87 %)     EUROPLASMA 0.002 € (0.00 %)     EDENRED 41.540 € (+2.54 %)     SCOR SE 24.800 € (+1.14 %)     ASR NEDERLAND 28.080 € (+1.12 %)     TECHNIPFMC 6.690 € (+1.76 %)     BAM GROEP KON 1.440 € (+2.13 %)     LVMH 404.000 € (+1.84 %)     PHARMING GROUP 1.227 € (-2.58 %)     ORANGE 10.950 € (+1.96 %)     SANOFI 92.490 € (+1.64 %)     VALLOUREC 36.240 € (+2.59 %)     L'OREAL 290.300 € (+0.24 %)     ASSYSTEM 23.700 € (+3.95 %)     ABN AMRO BANK N.V. 8.396 € (+5.48 %)     INGENICO GROUP 145.500 € (+0.55 %)     ARCADIS 16.700 € (+0.48 %)     EUROPCAR MOBILITY 2.130 € (0.00 %)     SPINEWAY 0.004 € (+2.94 %)     PEUGEOT 14.700 € (+2.87 %)     AXA 19.222 € (+1.68 %)     ARKEMA 87.400 € (+1.63 %)     RENAULT 23.275 € (+4.40 %)     CREDIT AGRICOLE 8.962 € (+2.80 %)     BNP PARIBAS ACT.A 37.385 € (+3.05 %)     VIVENDI 23.600 € (+2.21 %)     ALSTOM 42.430 € (+1.31 %)     VISIATIV 17.500 € (-0.46 %)     ING GROEP N.V. 6.700 € (+4.25 %)     VASTNED 19.680 € (+1.65 %)     LYSOGENE 2.650 € (-2.21 %)     SOITEC 97.900 € (+0.15 %)     EUROBIO-SCIENTIFIC 8.500 € (+1.43 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 14.810 € (+1.27 %)     CHRISTIAN DIOR 392.200 € (+2.67 %)     GALAPAGOS 179.900 € (+1.07 %)     PHILIPS KON 43.575 € (+1.47 %)     UNILEVER 47.560 € (+0.42 %)     QUANTUM GENOMICS 2.850 € (-0.18 %)     SODEXO 64.500 € (+1.99 %)     NACON 5.590 € (+6.07 %)     ALBIOMA 37.800 € (+0.67 %)     DSM KON 126.300 € (+1.12 %)     KORIAN 33.320 € (-0.06 %)     ENGIE 11.405 € (+0.18 %)     THE BLOCKCHAIN GP 0.469 € (+9.21 %)     TF1 4.846 € (+1.38 %)     PIERRE VACANCES 16.200 € (-3.57 %)     JDE PEET'S 37.830 € (-0.71 %)     ADP 95.550 € (+0.74 %)     LAFARGEHOLCIM LTD 40.310 € (+1.43 %)     NEOEN 38.350 € (-2.42 %)     SOCIETE GENERALE 15.866 € (+3.96 %)     DANONE 61.560 € (-0.42 %)  

Crédit Agricole SA va comptabiliser un gain de 1 md EUR au 4T après une décision du Conseil d'Etat

08/11/2019 15:44
Crédit Agricole SA, l'entité cotée du groupe bancaire mutualiste du même nom, a annoncé vendredi que ses comptes du quatrième trimestre bénéficieraient d'une reprise de provision de 1,04 milliard d'euros à la suite d'une décision favorable du Conseil d'État.
"Le Conseil d'État vient de rendre une décision reconnaissant la déductibilité d'une charge (de 2,3 milliards d'euros, NDLR) supportée par Crédit Agricole SA en 2012 à l'occasion de la cession de la banque grecque Emporiki", a fait savoir dans un communiqué la banque, qui était depuis plusieurs années en conflit avec les services fiscaux.
A l'époque, la banque, prise au piège de la crise en Grèce, avait cédé sa filiale locale Emporiki pour un euro symbolique au groupe athénien Alpha Bank. A la suite de cette opération, qui marquait avec d'autres décisions la fin des ambitions internationales de Crédit Agricole en dehors de sa présence en Italie, la banque avait inscrit une charge de plus de deux milliards d'euros.
Le groupe, qui avait alors accusé une perte de plus de six milliards en 2012, souhaitait déduire cette charge du montant de ses résultats déclarés aux impôts. Mais le fisc avait refusé une telle opération.
La justice avait donné raison aux services fiscaux en 2015 en première instance, avant de se ranger aux arguments de la banque en appel en juin 2018.
Elle avait alors demandé au fisc de reverser au Crédit Agricole ce que la banque aurait économisé avec cette déduction. A l'époque, la banque avait chiffré ce montant à 838 millions d'euros, auxquels se sont depuis ajoutés des intérêts.
"Au terme de cette décision du Conseil d'État, la somme remboursée par les services fiscaux en juin 2018 en application de l'arrêt de la Cour administrative d'appel de Versailles qui était exécutoire, est définitivement acquise pour le Groupe Crédit Agricole SA", affirme la banque dans le communiqué.
En conséquence, "le résultat du 4e trimestre 2019 de Crédit Agricole SA et du groupe Crédit Agricole sera positivement impacté par cette reprise de provision à hauteur de 1.038 millions d'euros", poursuit le communiqué, précisant que Crédit Agricole SA consacrera cette somme "à une première tranche du démantèlement partiel du mécanisme de garantie Switch, début 2020, si les conditions le permettent".
En vertu du mécanisme Switch, les caisses régionales du Crédit Agricole prêtent, contre rémunération, du capital à Crédit Agricole SA pour satisfaire les exigences réglementaires.
Cette opération promet d'avoir un effet positif "pérenne" sur le ratio de fonds propres "durs" du groupe Crédit Agricole, assure le communiqué.
bt/cgu/tq/LyS

(© 2019 AFP Finance)
© 2020 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière


Fil info