UCB 71.520 € (-0.67 %)     KBC 66.920 € (-0.56 %)     ORANGE BELGIUM 18.640 € (-0.75 %)     UMICORE 39.780 € (-0.15 %)     DEXIA 0.702 € (-13.97 %)     CELYAD 10.900 € (-1.45 %)     EXMAR 5.370 € (+1.13 %)     AB INBEV 70.890 € (-0.38 %)     RESILUX 139.500 € (0.00 %)     XIOR 51.300 € (-0.97 %)     MONTEA C.V.A. 79.500 € (-1.49 %)     ASIT 2.595 € (+8.35 %)     BEFIMMO 57.900 € (-1.53 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 20.250 € (-0.98 %)     LOTUS BAKERIES 2 540.000 € (0.00 %)     BREDERODE 71.400 € (-0.28 %)     ACKERMANS V.HAAREN 139.100 € (-0.78 %)     NYRSTAR 0.157 € (+1.62 %)     AGEAS 53.000 € (-1.01 %)     FLUXYS BELGIUM D 29.000 € (+1.75 %)     CARE PROPERTY INV. 29.000 € (0.00 %)     ONTEX GROUP 16.720 € (+0.97 %)     SHURGARD 31.600 € (+0.32 %)     IBA 13.610 € (-0.66 %)     SEQUANA MEDICAL 6.520 € (+1.87 %)     CFE 82.600 € (-0.72 %)     GBL 91.800 € (-0.93 %)     WERELDHAVE BELGIUM 87.600 € (-1.13 %)     AEDIFICA 116.200 € (-0.51 %)     ECONOCOM GROUP 2.376 € (+1.11 %)     KBC ANCORA 45.040 € (-0.57 %)     CIE BOIS SAUVAGE 374.000 € (-0.27 %)     LEASINVEST 123.000 € (-0.81 %)     OXURION 2.685 € (-0.92 %)     TELECOM ITALIA SPA 0.599 € (+5.07 %)     TER BEKE 106.000 € (+0.95 %)     PROXIMUS 27.680 € (+0.07 %)     KINEPOLIS GROUP 58.400 € (-1.02 %)     MELEXIS 62.950 € (-2.02 %)     ASCENCIO 59.800 € (0.00 %)     TITAN CEMENT 18.700 € (+3.31 %)     INTERVEST OFF-WARE 27.500 € (-2.31 %)     BIOCARTIS 6.280 € (+2.95 %)     TINC 13.550 € (-1.09 %)     GREENYARD 4.950 € (-1.39 %)     COLRUYT 46.800 € (-1.52 %)     VAN DE VELDE 24.100 € (+0.42 %)     BEKAERT 23.820 € (-1.57 %)     MDXHEALTH 1.020 € (+1.39 %)     ACACIA PHARMA 1.774 € (+0.11 %)     RECTICEL 7.760 € (0.00 %)     ARGENX SE 130.700 € (-1.88 %)     MITHRA 27.060 € (-1.38 %)     ELIA 75.600 € (-1.05 %)     BARCO 204.500 € (-1.21 %)     TUBIZE-FIN 62.500 € (-1.88 %)     D'IETEREN 58.700 € (-1.34 %)     AGFA-GEVAERT 4.394 € (+1.85 %)     IMMOBEL 67.200 € (-1.18 %)     SIOEN 22.150 € (-0.23 %)  
   AXA 25.000 € (-0.02 %)     DASSAULT SYSTEMES 140.500 € (-0.57 %)     ELIS 17.460 € (+0.81 %)     PERNOD RICARD 167.250 € (-0.45 %)     ESSILORLUXOTTICA 137.800 € (-0.83 %)     BNP PARIBAS ACT.A 51.500 € (+0.78 %)     GROUPE GORGE 15.440 € (-0.26 %)     LVMH 394.500 € (-0.93 %)     TOTAL 48.855 € (+0.19 %)     AIR LIQUIDE 120.750 € (-0.17 %)     ROYAL DUTCH SHELLA 26.400 € (-0.56 %)     ACTEOS 1.235 € (-1.98 %)     VIVENDI 24.860 € (0.00 %)     MICHELIN 111.200 € (-0.67 %)     IMERYS 36.200 € (-0.55 %)     EIFFAGE 100.100 € (+0.87 %)     SAINT GOBAIN 36.300 € (-1.21 %)     CAPGEMINI 108.700 € (+0.79 %)     PUBLICIS GROUPE SA 38.890 € (-0.54 %)     REXEL 11.240 € (-0.75 %)     BUREAU VERITAS 23.960 € (+0.34 %)     HEINEKEN 92.620 € (-0.58 %)     ASML HOLDING 242.800 € (-0.76 %)     FDJ PROMESSES 22.700 € (+16.41 %)     ARTEFACT 1.132 € (-0.18 %)     CATANA GROUP 2.795 € (-1.24 %)     ROTHSCHILD & CO 25.100 € (-0.20 %)     GALAPAGOS 168.700 € (-0.03 %)     PEUGEOT 22.470 € (-0.13 %)     EDF 9.246 € (0.00 %)     INNATE PHARMA 5.360 € (-0.74 %)     AKKA TECHNOLOGIES 60.200 € (-1.47 %)     CARREFOUR 15.450 € (+0.78 %)     WENDEL 123.800 € (-1.20 %)     L'OREAL 255.500 € (-1.20 %)     ASM INTERNATIONAL 99.220 € (-2.10 %)     EURONEXT 67.850 € (-2.72 %)     NEURONES 20.300 € (-1.46 %)     THALES 91.200 € (-0.96 %)     COFACE 9.970 € (+0.45 %)     AEGON 4.066 € (-0.51 %)     UNIBAIL-RODAMCO-WE 140.850 € (-0.56 %)     SPIR COMMUNICATION 4.360 € (+6.86 %)     PHILIPS KON 40.870 € (-0.54 %)     VINCI 100.650 € (+0.15 %)     STEF 88.200 € (+0.46 %)     ACCOR 38.880 € (-0.21 %)     APERAM 26.800 € (-1.72 %)     GETLINK SE 15.300 € (-1.67 %)     BOUYGUES 37.030 € (+0.79 %)     CHARGEURS 15.460 € (-0.64 %)     AKZO NOBEL 86.470 € (-1.84 %)     ELEC.STRASBOURG 112.500 € (-0.44 %)     PROLOGUE 0.375 € (-3.35 %)     LEGRAND 70.900 € (-1.25 %)     ABIVAX 10.880 € (+1.12 %)     SLIGRO FOOD GROUP 23.300 € (-1.27 %)     AIR FRANCE -KLM 10.220 € (-1.06 %)     ABC ARBITRAGE 6.640 € (-0.30 %)     SANOFI 84.900 € (+2.44 %)  

Nucléaire: nouveau retard pour l'EPR finlandais

08/11/2019 14:33
L'électricien finlandais TVO a annoncé vendredi que le chantier du réacteur EPR, construit par le consortium Areva-Siemens et qui accuse déjà dix ans de retard, avait pris au moins six semaines de retard supplémentaire sur le dernier plan de marche envisagé cet été.
En juillet, Areva disait tabler sur un chargement du combustible en janvier 2020, et non pas en juin 2019 comme espéré jusqu'alors.
Une première connexion au réseau, auparavant envisagée en octobre 2019, était attendue en avril 2020, et le démarrage de la production en juillet 2020 au lieu de janvier, soit six mois plus tard.
"Selon les renseignements fournis par le prestataire, le projet accuse maintenant un retard de six semaines" supplémentaires, selon un communiqué de l'opérateur finlandais qui ne fournit pas de calendrier actualisé.
"Bien que l'achèvement de l'unité d'installation soit encore retardé, nous sommes très près d'atteindre la phase de chargement du combustible et de mise en service" de l'EPR, a souligné Jouni Silvennoinen, directeur du projet OL3, cité dans le communiqué.
"Le nouveau planning va juste être ajusté de quelques semaines", a confirmé Areva de son côté.
"Nous sommes dans les vérifications finales des systèmes de contrôle commande, électrique et mécanique qui sont des opérations complexes et c'est ce qui justifie cet ajustement", a précisé le groupe.
L'EPR finlandais -réacteur de troisième génération- dans le sud-ouest du pays, devait initialement être mis en service en 2009, mais le chantier lancé en 2005 a connu d'importants retards et surcoûts.
TVO avait signé en mars un accord pour mettre fin au contentieux avec ses fournisseurs.
Selon les termes de cet accord, Areva va verser 450 millions d'euros à son client TVO "en compensation de sa responsabilité dans les retards".
Mais il prévoyait aussi un système de bonus-malus: Areva et ses partenaires pouvaient recevoir jusqu'à 150 millions d'euros si le projet était achevé avant fin 2019, mais ils peuvent payer jusqu'à 400 millions d'euros supplémentaires en cas de nouveau retard au-delà de cette échéance.
Ce système des bonus/malus devrait donc s'enclencher fin 2019. Areva avait précédemment évoqué un malus de 20 millions d'euros par mois de retard.
hdy-vac/tq/nas

(© 2019 AFP Finance)
© 2019 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière