BARCO 177.800 € (+0.11 %)     XIOR 50.000 € (-1.19 %)     AEDIFICA 105.200 € (0.00 %)     RETAIL ESTATES 87.100 € (+0.69 %)     KBC ANCORA 41.960 € (+1.45 %)     ORANGE BELGIUM 18.500 € (+2.21 %)     PROXIMUS 27.270 € (-1.34 %)     AGEAS 51.200 € (-0.35 %)     BREDERODE 70.600 € (+0.28 %)     TINC 13.800 € (0.00 %)     ACKERMANS V.HAAREN 140.300 € (-0.28 %)     GBL 88.720 € (-0.11 %)     SOLVAC NOM(RETAIL) 122.000 € (+0.83 %)     VGP 83.800 € (0.00 %)     OXURION 2.560 € (-2.48 %)     EURONAV 9.810 € (-1.75 %)     EVS BROADC.EQUIPM. 22.300 € (-1.11 %)     FAGRON 16.840 € (-1.12 %)     ATENOR 74.400 € (0.00 %)     GREENYARD 2.695 € (-2.00 %)     NYRSTAR 0.197 € (-6.01 %)     TITAN CEMENT 18.120 € (-1.52 %)     LEASINVEST 119.000 € (-1.65 %)     WERELDHAVE BELGIUM 79.400 € (0.00 %)     SIPEF 43.450 € (+0.23 %)     UMICORE 36.310 € (+1.34 %)     IBA 14.850 € (+0.27 %)     BQUE NAT. BELGIQUE 2 190.000 € (-1.35 %)     AB INBEV 83.660 € (-0.30 %)     TESSENDERLO 29.700 € (+1.02 %)     D'IETEREN 56.400 € (+5.62 %)     UCB 66.440 € (-0.63 %)     BALTA GROUP 2.440 € (0.00 %)     BEKAERT 25.020 € (-1.57 %)     ASCENCIO 57.200 € (+0.70 %)     MDXHEALTH 1.040 € (-2.80 %)     ELIA 76.200 € (-1.30 %)     CFE 87.100 € (+1.52 %)     MONTEA C.V.A. 81.700 € (+0.49 %)     LOTUS BAKERIES 2 570.000 € (+1.98 %)     CARE PROPERTY INV. 28.000 € (+0.72 %)     CELYAD 8.780 € (-1.13 %)     DECEUNINCK 1.795 € (-0.28 %)     WDP 166.800 € (-1.07 %)     COLRUYT 50.640 € (+0.28 %)     ONTEX GROUP 15.040 € (-0.27 %)     TUBIZE-FIN 59.600 € (0.00 %)     SOLVAY 97.100 € (-0.53 %)     MITHRA 27.220 € (+0.59 %)     EXMAR 5.370 € (+2.09 %)     SOFINA 202.500 € (-0.49 %)     CIE BOIS SAUVAGE 379.000 € (+0.26 %)     COFINIMMO 130.200 € (-0.15 %)     KINEPOLIS GROUP 56.200 € (-0.53 %)     RECTICEL 8.070 € (-2.06 %)     BPOST 10.010 € (+0.79 %)     ARGENX SE 103.800 € (-0.19 %)     AGFA-GEVAERT 3.940 € (+1.97 %)     SHURGARD 29.800 € (-1.00 %)     KBC 62.620 € (+0.84 %)  
   SII 24.600 € (+1.23 %)     UNILEVER 54.010 € (+1.77 %)     CREDIT AGRICOLE 11.640 € (+1.97 %)     TECHNIPFMC 21.090 € (-0.66 %)     ORANGE 14.880 € (+0.27 %)     VOLKERWESSELS 17.520 € (-0.34 %)     NANOBIOTIX 6.210 € (+1.72 %)     CARREFOUR 15.560 € (+0.23 %)     ACCOR 37.990 € (+1.14 %)     EUROFINS SCIENT. 440.000 € (-8.33 %)     PUBLICIS GROUPE SA 37.630 € (-0.71 %)     ROTHSCHILD & CO 26.000 € (+0.19 %)     BNP PARIBAS ACT.A 47.250 € (+0.45 %)     INNATE PHARMA 5.640 € (-1.23 %)     CROSSJECT 1.535 € (-6.97 %)     INTERTRUST 17.470 € (-0.40 %)     ING GROEP N.V. 10.214 € (+1.77 %)     CORBION 27.000 € (+0.90 %)     ASML HOLDING 232.200 € (-4.52 %)     WOLTERS KLUWER 63.880 € (-1.39 %)     EDF 9.314 € (-1.23 %)     TOTAL 46.405 € (-0.11 %)     VEOLIA ENVIRON. 23.400 € (-0.26 %)     ALSTOM 38.530 € (+1.96 %)     AXA 23.760 € (-0.61 %)     LVMH 378.100 € (-0.63 %)     TOMTOM 9.710 € (-5.43 %)     MICHELIN 105.450 € (+0.67 %)     TF1 8.145 € (-1.03 %)     ALBIOMA 22.850 € (-1.30 %)     HEINEKEN HOLDING 89.550 € (+0.17 %)     HEINEKEN 97.760 € (+0.51 %)     SES 17.295 € (-1.45 %)     LUMIBIRD 13.420 € (+1.67 %)     DBV TECHNOLOGIES 14.400 € (+8.52 %)     PEUGEOT 23.750 € (+1.15 %)     ARCELORMITTAL SA 13.084 € (-0.83 %)     L'OREAL 245.400 € (+0.49 %)     SANOFI 82.680 € (+0.28 %)     SOPRA STERIA GROUP 119.500 € (+0.50 %)     TELEPERFORMANCE 191.300 € (-1.70 %)     ADYEN 635.000 € (-1.46 %)     SOCIETE GENERALE 25.980 € (+0.89 %)     OL GROUPE 3.120 € (+0.65 %)     SOMFY SA 83.900 € (+0.48 %)     GROUPE GORGE 13.960 € (-1.97 %)     BONDUELLE 23.400 € (0.00 %)     ORPEA 112.600 € (-0.09 %)     EUROPLASMA 0.019 € (+17.39 %)     GROUPE PARTOUCHE 23.300 € (-1.69 %)     SAINT GOBAIN 37.800 € (-0.29 %)     ABN AMRO BANK N.V. 16.770 € (+1.33 %)     HAL TRUST 137.000 € (0.00 %)     AALBERTS NV 36.600 € (+0.30 %)     FFP 104.000 € (+0.39 %)     LAGARDERE S.C.A. 20.100 € (-1.47 %)     UBISOFT ENTERTAIN 57.620 € (-1.84 %)     EDENRED 42.880 € (-1.47 %)     IMERYS 35.980 € (+1.12 %)     TAKEAWAY 73.600 € (+0.48 %)  

L'Assemblée vote les crédits des collectivités territoriales pour 2019

08/11/2018 23:38
L'Assemblée a voté jeudi les crédits des collectivités territoriales pour 2019, le gouvernement défendant un budget de "stabilité" et de "continuité", des élus d'opposition pointant à l'inverse son "recul" dans un contexte de "défiance" entre Etat et collectivités.
Après le vote des crédits de la mission "Relations avec les collectivités territoriales" dans le cadre de l'examen du projet de budget en première lecture, les députés devaient encore examiner une longue série d'amendements concernant les finances des collectivités.
C'est un budget de "stabilité", a affirmé le ministre chargé des Collectivités territoriales, Sébastien Lecornu, vantant la "continuité forte avec les orientations fixées dès l'été 2017" par l'exécutif.
"Comme l'an passé, le gouvernement confirme ne pas réduire de façon unilatérale les concours financiers de l'Etat à toutes les collectivités", a-t-il affirmé. Il a notamment mis en avant la Dotation globale de fonctionnement (DGF) qui s'"élève à 27 milliards d'euros" et est stable pour la seconde année consécutive "après 4 années de baisse".
Les crédits de la mission "Relations avec les collectivités" représentent une fraction des transferts financiers de l'État en direction des collectivités. Ils s'élèvent pour 2019 à 3,4 milliards d'euros en crédits de paiement, en baisse de 228 millions d'euros, une diminution liée, selon le rapport spécial sur ce budget, à "l'extinction du fonds en faveur des régions".
Pour LR, Raphaël Schellenberger a dénoncé des crédits "en recul" et évoqué "un climat singulier de défiance entre l'Etat et les collectivités". "Les moyens font défaut, mais ce n'est pas tout, la liberté manque cruellement à nos territoires", a-t-il affirmé.
Christine Pirès-Beaune (PS) s'est dite "pas certaine" que ce budget soit "de nature à rassurer les élus", plaidant pour "une réforme globale des dotations et notamment de la DGF".
"Oui, la santé des relations entre l'Etat et les collectivités est mauvaise" et elle n'est pas améliorée par ce budget "au-delà de la fiction de l'idylle renouée", a aussi estimé Stéphane Peu (PCF), tandis que Bénédicte Taurine (LFI) a dénoncé une baisse pas nouvelle car "les gouvernements successifs sabrent d'année en année les dotations pour nos territoires".
Parmi les amendements adoptés dans la soirée, l'un d'eux vise, a expliqué Joël Giraud (LREM), à "reconnaître la spécificité des communes qui ont un nombre important de résidences secondaires" dans la répartition de la DGF en majorant la population dans certaines petites communes.
Les députés ont aussi prévu que l'augmentation de l'enveloppe de dotation d'intercommunalité prévue de l'ordre de 30 millions, puisse être reconduite au-delà de 2019. Des amendements ont aussi été adoptés pour permettre à davantage de communautés d'agglomération de bénéficier d'une stabilité de cette dotation, et protéger plus de communautés les plus pauvres d'une perte de dotation.
Le débat sur ces crédits intervient alors que se tient à Rennes jusqu'à vendredi le congrès de l'Assemblée des départements de France (ADF).

(© 2018 AFP Finance)
© 2019 Tous droits réservés
Cotations différées d'au moins 15 minutes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne).
Flux de cotations : Euronext (Places Euronext et Cours des Devises).
Bourse : technologie Cote Boursière